- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Sixième titre pour Isabell Werth

  • L'Allemande Isabell Werth et Weihegold OLD saluent la foule après avoir remporté la deuxième étape de la FEI Dressage World Cup™ 2021/2022 Western European League (FEI/Christophe Taniere)
    L'Allemande Isabell Werth et Weihegold OLD saluent la foule après avoir remporté la deuxième étape de la FEI Dressage World Cup™ 2021/2022 Western European League (FEI/Christophe Taniere)
Pour la sixième fois consécutive, la multi-médaillée allemande Isabell Werth a remporté hier après-midi à Lyon, l'épreuve de qualification de la FEI Dressage World Cup™ 2021/2022 Western European League. Et elle l'a fait avec la jument de 16 ans Weihegold OLD avec laquelle elle a remporté tant de titres, et dont c’était une des dernières apparitions, puisque la jument de 16 ans fera ses adieux à Francfort en décembre, "pour ce qui sera son dernier spectacle, car c'est là que tout a commencé !".

Douzième à partir dans l’épreuve Freestyle sur 15 couples d’étoiles montantes, le couple a réalisé une reprise qui lui vaut une moyenne de 84,910% qui ne pouvait pas être battue.
Mais la Suédoise Nanna Skodborg Merrald et Atterupgaards Orthilia (Gribaldi), 16 ans également, sont passées tout près en réalisant leur meilleure moyenne personnelle de 83.695% avec une reprise qui respirait l’harmonie et la classe.

Cette jument de 16 ans, autrefois présentée par sa compatriote suédoise Agnete Kirk Thinggaard, puis par la Britannique Fiona Bigwood et enfin par la Danoise Cathrine Dufour au niveau Jeune Cavalier, continue de donner le meilleur d'elle-même et, entre les mains de cette talentueuse Danoise de 28 ans, de s'épanouir sur le carré de dressage.

Cathrine Dufour, qui s'est hissée au plus haut niveau et qui a remporté la première étape de la nouvelle saison le week-end dernier avec son talentueux Atterupgaards Cassidy, 18 ans, a concouru cette fois avec un hongre westphalien de neuf ans, Vamos Amigos (Vitalis). Et le jeune cheval a fait preuve d'une maturité remarquable dans un test qui comprenait un beau travail de passage/piaffé, et a récolté la belle moyenne de 81.135%. C'était suffisant pour la quatrième place, derrière Werth en tête, Skodborg Merrald deuxième et l'Allemand Frderick Wandres qui s'est glissé en troisième position après avoir été le dernier à partir avec Duke of Britain FRH (Dimaggio).

Wandres
a connu une bonne année, récoltant la victoire lors de l'étape de la Ligue d'Europe centrale à Samorin (SVK) en août. Si l’on ajoute les points récoltés lors des deux premières étapes du circuit d'Europe occidentale, ils lui permettent de prendre la tête du classement avant la prochaine étape à Madrid, en Espagne, dans un mois.

Actuellement, Dufour est deuxième au classement, devant la Néerlandaise Thamar Zweistra, troisième, et Skodborg Merrald, quatrième.
Mais la route est longue et sinueuse jusqu'à la finale de la FEI Dressage World Cup™ de Leipzig, en Allemagne, en avril prochain, à laquelle seront invités les neuf premiers du classement d'Europe occidentale.

L’avenir de Weihegold

Werth n'a gagné aucun point pour sa victoire aujourd'hui : en tant que championne en titre, elle est automatiquement qualifiée pour la finale avec un cheval de son choix qui doit avoir participé au Freestyle dans au moins deux épreuves de qualification. Mais il semble que Weihegold ne sera pas celle qui mènera ce combat en 2022.

Cette magnifique cavalière, qui a récolté une montagne de médailles au cours de sa spectaculaire carrière a déclaré ce soir qu'elle était "super contente" de son cheval mais "pas super contente de ma propre gestion ! J'ai fait une erreur et elle n'était alors pas aussi bonne qu'elle peut l'être !".
Son autocritique est l'une des caractéristiques qui l'a maintenue au sommet du jeu pendant tant d'années, voulant toujours faire mieux.

Décrivant ses projets pour les mois à venir, elle a déclaré qu'elle emmènerait Weihegold à la finale de dressage du Top Ten à Stockholm, en Suède, en novembre, puis à Francfort en décembre, "pour ce qui sera son dernier concours, car c'est là que tout a commencé !"

C'est avec Weihegold que sa série de victoires consécutives à Lyon a commencé en 2016. En montant Emilio, elle a gagné à nouveau en 2017, 2018 et 2019 et aujourd'hui, Weihegold a montré qu'elle pouvait encore briller. Le palmarès stupéfiant de la jument comprend les titres de la FEI Dressage World Cup™ en 2017, 2018 et 2019 ainsi que l'or par équipe et l'argent individuel aux Jeux olympiques de Rio 2016 et cinq médailles d'or européennes.

Nanna Skodborg Merrald « ravie »

Pendant ce temps, Nanna Skodborg Merrald était ravie de se retrouver à la deuxième place : "J'aime vraiment la pression et c'est génial de monter à nouveau devant un public après presque deux ans sans spectacle et sans public", a déclaré la jeune femme de 28 ans qui, avec Blue Hors Zack, faisait partie de l'équipe suédoise classée quatrième aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 cet été. Isabell Werth a abondé dans ce sens. "L'atmosphère ici était géniale, on avait l'impression de revenir presque à la vie normale, alors bravo au comité d'organisation pour ce qu'il a fait !", a-t-elle déclaré.

Et la directrice du salon, Sylvie Robert, était très heureuse ce soir. "Nous avons vraiment souffert de ne pas avoir d'événement pendant près de deux ans, c'est donc une grande réussite d'être de retour et d'avoir la foule avec nous cette année encore !", a-t-elle déclaré.

Côté français

Morgan Barbancon Mestre et son étalon oldenbourg Sir Donnerhall II OLD (Sandro Hit) prennent la 10e place du Grand Prix Coupe du monde FEI Dressage d'Equita Lyon avec 72,079 %. Sa reprise de Freestyle lui a valu la belle moyenne de 75.980 % : « J’adore la saison indoor avec Gus (le surnom de Sir Donnerhall). Nous préférons tous les deux cette atmosphère, et ce que nous aimons par-dessus tout, c’est la Reprise Libre en Musique. Aujourd’hui, nous présentions notre nouvelle reprise, mais nous avons eu quelques petits soucis de communication, donc je suis effectivement déçue. Nous allons travailler pour la suite, c’est-à-dire Madrid et Malines pour la fin de l’année, puis nous verrons », a déclaré la cavalière à l’issue de l’épreuve. Elle remporte le 1er prix FFE Dress Tour qui récompense les meilleurs Français sur les plus belles échéances sportives.

Elle précède Anne-Sophie Serre et sa jument de 10 ans, Actuelle de Massa, récompensées de 74.335 %. Marie-Emilie Bretenoux pour sa part prend la 14è place avec Quartz Of Jazz, autour du thème d’Harry Potter, avec la moyenne de 73.800 %.

Résultats : https://www.longinestiming.com/equestrian/2021/longines-equita-lyon-concours-hippique-international-lyon/resultlistD02.html

30/10/2021

Actualités régionales