- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Para-dressage : l’or pour Hannelore Brenner et Lee Pearson

  • L'Anglais Lee Pearson, médaille d'or dans l'épreuve individuelle de Para-Dressage grade Ib, avec la Hollandaise Nicole Den Dulk, médaillée de bronze, après la remise des prix
    L'Anglais Lee Pearson, médaille d'or dans l'épreuve individuelle de Para-Dressage grade Ib, avec la Hollandaise Nicole Den Dulk, médaillée de bronze, après la remise des prix
En Grade III, L’Allemande Hannelore Brenner, qui s’était déjà montrée la meilleure lundi avec Women of the World lors de la première reprise, confirmait sa suprématie en devançant d’un demi-point la Néerlandaise Sanne Voets sur Vedet PB NOP, déjà deuxième lundi, alors que la Danoise Susanne Jenby Sunesen avec Thy’s Que Faire gagne une place et monte sur la troisième marche du podium.

La gagnante ne tarissait pas d’éloges sur sa monture : « C’est une sensation merveilleuse de monter cette jument car elle était complétement en phase avec moi et toujours à l’écoute. C’est aussi très spécial, car c’est peut-être son dernier championnat comme elle a 19 ans, ce qui rend ce titre encore plus émouvant. »
Côté français, Vladimir Vinchon se montrait quelque peu déçu des notes obtenues par Rockford 17, qui le reléguaient à la neuvième place, tandis que Samuel Catel, un peu débordé par la locomotion de son cheval Mogador de Valange (ils ne sont ensemble que depuis 7 mois), ne pouvait faire mieux que quinzième.

La réaction de Vladimir Vinchon à sa sortie de piste : "Belle rentrée, maintenant reste à savoir ce qu'en pensent les juges. J'ai senti un cheval un peu contracté en rentrant, un petit peu inquiet. Il n'y a pas de catastrophe, il progresse toujours. Nous sommes ensemble que depuis 8 mois. Nous formons un jeune couple. Il y a d'énormes progrès de fait depuis le CPEDI de Deauville du mois de Juin." 

En Grade Ib, le Britannique Lee Pearson, donné comme grand favori, n’a pas déçu et devance l’Autrichien Pepo Puch, qui passait avant lui : « J’ai eu l’avantage de pouvoir voir la reprise de Pepo et j’ai vu qu’il avait fait quelques petites fautes et je savais que je pouvais faire mieux. J’adore ce cheval car il me donne toujours tout et, aujourd’hui, il était vraiment décontracté. J’ai également la chance de pouvoir être soutenu par de bons partenaires, ainsi que par des amis fidèles qui étaient là pour m’encourager et me soutenir. »
A distance des deux premiers, la Néerlandaise Nicole Den Dulk obtient le bronze avec Wallace, tandis que les deux Françaises Anne-Frédérique Royon et Valérie Salles, respectivement douzième et quinzième, se montraient quelque peu déçues de leurs prestations.

Ancienne jockey Valérie Salles a perdu l’usage de ses jambes à l’âge de 22 ans après une chute de cheval. Grâce à un mental à toute épreuve elle s’initie au dressage. Aujourd’hui, avec Diamond du Loing qu’elle monte seulement depuis 7 mois, elle termine 11e en grade 1b. Ses impressions : « Ce qui s’est passé sur le carré aujourd’hui est positif : je me suis sentie très bien avec ma jument, Diamond du Loing. Faire des épreuves de ce niveau-là avec elle, et sortir du rectangle en étant satisfaite, c’était ce que je pouvais espérer de mieux. Les notes obtenues sont raisonnables : il faut prendre en compte que je passais derrière l’Autrichien Pepo Puch, qui a cartonné à plus de 76 %. Ce n’est pas simple d'enchaîner (sourire). Le travail au pas et d’autres petits détails peuvent encore être améliorés : nous avons encore deux jours pour les revoir. N’oublions pas que je ne monte cette jument que depuis sept mois. Aujourd’hui, je suis donc triplement satisfaite : premièrement parce que nous sommes parties de loi elle et moi, qui n'évoluons ensemble que depuis février, deuxièmement parce que je suis heureuse pour sa propriétaire Peggy Touzard qui sera présente mercredi pour nous soutenir, et troisièmement pour mon nouvel entraineur Jean-François Lagarde, comme fruit de notre travail commun. »

En Grade Ia, Thibault Stoclin réalise lui aussi une reprise à la hauteur de ses résultats précédents. « Je suis engagé en individuel et je ne monte mon cheval Lou Heart que depuis mars. C’est un filou, qui profite de chacune de mes baisses d’attention. Ca a été un peu le cas aujourd’hui, alors je suis forcément un peu déçu. Il s’agit pour nous du cinquième concours ensemble : nous sommes capables du meilleur comme du pire, et nos notes peuvent varier très fortement entre deux tests d’un même concours. C’est ce qui s’était par exemple passé à Deauville. Alors avec 65,304, je nous trouve au milieu de notre pire et de notre meilleur. »

La Française Nathalie Bizet termine sur une moyenne de 68,333. En sortie de piste, la cavalière s’est montrée satisfaite : « Je ne travaille pas avec Exquis Onassis depuis très longtemps. Mais il a déjà des attitudes très satisfaisantes. J’ai eu de bonnes sensations en piste. Dans l’ensemble, le bilan est correct. »

28/08/2014

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales