- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Dressage : Corentin Pottier, l’as qui a raflé l’or


17/11/2014
    
Vice-champion de France pro1 il y a quelques semaines, Corentin Pottier est devenu, au Pôle Européen du Cheval, champion de France as jeunes cavaliers.

Avec un palmarès déjà bien étoffé, Corentin Pottier a l'ambition de terminer sa saison par un titre national, même s'il tire déjà un bilan plus que positif de cette année de compétition.
« Le bilan est extrêmement positif. Ca s'annonçait difficile, car j'ai changé d'écurie. On s'était dit que ce serait une année de transition car la méthode de travail changeait et il fallait s'adapter. La base du travail évoluait aussi. Et je ne pensais pas faire tout ce que j'ai pu faire. Aux championnats d'Europe, on pensait y aller en faisant des reprises propres avec des pourcentages à 66 voire 67 %. Et au final c'est mieux avec une place de quinzième. Idem, début septembre, j'ai fait à Nevers une pro1 préliminaire qui s'est bien passée. Alors j'ai continué avec l'international de Saumur. Tout a évolué de belle manière avec Gotcha. Et c'est pareil avec Dewi M, ma jument de 6 ans. Au début, il y avait pas mal de chose à reprendre. Et à Saumur, dans la finale des 6 ans, je termine second. Le travail est important et de qualité, de ce fait les résultats suivent comme ma seconde place aux France pro1 ».
Étudiant en master de contrôle de gestion à Dauphine, Corentin monte tous les matins aux écuries du Parc de Chapuis (www.pamfou-dressage.com). « Je me suis bien adapté dans mon nouvel environnement. Isabelle Judet est un très bon coach. Quand je suis parti, je savais ce que je devais travailler. Cela faisait 8 ans que je travaillais avec Dominique Brieussel. Je crois que c'était le bon moment pour changer aussi. Dominique m'a appris à monter à cheval. Mais à un moment, il faut aller voir et découvrir autre chose ».
Passionné et passionnant, Ce jeune cavalier de 21 ans a envie de voir évoluer cette discipline. Et pense déjà court terme. « L'objectif de la saison prochaine sera d'être performant en national et international sur le circuit réservé aux cavaliers de Grand Prix de moins de 25 ans. Et de se qualifier pour Aix-la-Chapelle ».

Emmanuelle Schramm : « Un bon cru »

Le Pôle Européen du cheval recevait début novembre, les meilleurs dresseurs tricolores à l'occasion des championnats de France amateurs et as. Retour avec Emmanuelle Schramm, Directrice Technique nationale adjointe en charge du dressage sur cette édition 2014.
Quel est le bilan de ces championnats de France amateurs ?
« C'est un très bon cru à plusieurs titres. Déjà sur la fréquentation car il y a eu de nombreux engagés et cela dans toutes les catégories. Et sur le niveau car il est très bon. On est très contents de ce que l'on a vu. Que ce soit sur les amateurs, qui pratiquent en loisirs mais avec beaucoup de sérieux et une belle qualité de chevaux. Mais aussi chez les as. Ce qui est très satisfaisant pour l'avenir, car on a des générations qui sont bien entraînées, qui montent bien et avec de bons chevaux. Sur ce championnat le niveau a progressé et cela est très sensible ».
Et le bilan des championnats de France pro, couru  dans le même grand hall ?
« Je suis un peu déçue pour ce qui est de la fréquentation sur le haut niveau. Pour ce qui est du niveau intermédiaire, c'était bien. Mais il y  a peut-être eu l'effet Jeux Equestres Mondiaux car il y a eu de gros efforts faits de la part des cavaliers de haut niveau pour se préparer aux JEM. Alors beaucoup de chevaux étaient au repos. Cette date était finalement trop proche de l'événement ».
Des nouveautés donc pour 2015 ?
« On réfléchit sur une autre date pour l'année prochaine avec un championnat pro avant l'échéance internationale. Sachant qu'en 2015, il y aura les Championnats d'Europe à Aix-la-Chapelle et ils seront très importants pour nous, puisque qualificatifs pour les Jeux Olympiques. Il sera donc couru début juillet. En tout cas, les résultats de ces deux championnats me réconfortent et montrent que l'effort fait par la Fédération Française depuis deux, trois ans pour développer le haut niveau commence à payer ».

Grégoire Siauve fait mieux que son père

À l'occasion des championnats de France Amateurs et As de dressage, Grégoire Siauve a été sacré, au Pôle Européen du Cheval, dans la catégorie amateur élite.
« Oui je suis content et ému car cela fait quelques années que je monte à cheval, que je fais les Championnats de France. Et c'est la première fois que je gagne. J'ai fait plusieurs fois deuxième ou troisième. Et même mon père (ndrl : Gilles, cavalier de l'équipe de France) qui a participé plusieurs fois aux Championnats de France n'a  jamais reçu ce trophée. C'est une vraie consécration malgré quelques erreurs lors de mes trois reprises. Le premier jour, j'ai monté beaucoup trop stressé. C'est le cheval qui me sauve. Il est hyper-facile, il fait tout, tout seul. J'ai fait des erreurs sur des départs au galop trop tôt. Je ne l'ai pas monté dans la décontraction. Sur la seconde reprise, je fais aussi des erreurs. Et sur la reprise en musique, j'ai mieux monté, j'avais moins de stress » analysait Grégoire.
« Ce sont des détails à ce niveau, mais si je veux passer chez les professionnels, ces erreurs ne seront pas pardonnées. Et le but est de faire le Grand Prix à chaque fois. Surtout que le cheval sait le faire ».
Amateur élite cette saison, Grégoire Siauve n'a pas encore tranché sur la saison prochaine. « Si je passe chez les pros, je me coupe de toutes les épreuves amateurs. Et comme on a une écurie de propriétaires à faire vivre et un bon vivier de chevaux pour l'avenir, il faut toujours avoir un cavalier qui puisse monter chez les amateurs. Car ce type d'épreuves est très formateur pour la relève » terminait le jeune champion de France.

Les podiums des championnats de France as et amateurs

Amateur 1 : 1. C. Dufil (Ardante), 209,193; 2. R. Bastady (Fandango d'Arx), 208,238; 3. P. Novo (Farro des Famennes), 205,423.
Amateur 2 seniors : 1. A.S. Gory (Cacharel), 209,217; 2. M.A. Cabello (Weigelia), 204,992; 3. K. Klingberg (Athletico's Eureka), 204,083.
Amateur 2 jeunes : 1. H. Chevanne (Wineyard), 214,813; 2. I. Hode Labesse (Qlinaro Finland), 202,986; 3. G. Le Goff (Pasodoble), 200,356.
Amateur 3 seniors : 1. A. Lemourelle (Nienke Fan Aaksens), 208,492; 2. F. Remaut (Rienzo), 205,392; 3. B. Conin (Oyolo du Tureau), 203,808.
Amateur 3 jeunes/As minimes : 1. E. Burban (Don Alberto IV), 216,134; 2 M. Pinto (Rafale du Coussoul), 214,008; 3. A. Rolus (Waou d'Am), 209,167.
Amateur élite : 1. G. Siauve (Benetton), 209,041; 2. A. Senechal (Serafina), 202,889; 3. M. Victor Thomas (Qwismel d'Hebecourt), 202,627.
AS cadets : 1. H. Chevanne (Engreido), 210,740; 2. Z. Schelcher (Avalon), 201,373; 3. C. Audo (Richardz du Loi), 195,490.
AS juniors : 1. C. Charrier (Rendez-vous), 204,822; 2. L. Etey (Rubens v Hof v Eversem), 200,949; 3. C. Cassen (Wiolita II Fast), 198,965.
AS Jeunes cavaliers : 1. C. Pottier (Gotcha), 206,612; 2. A. Ducos Blanchet (Floretta d'Orion), 201,431; 3. A. Bravard (Shamira), 196,061.



A lire aussi : Dressage



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°315 du 21 Juin 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre