- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

CPEDI*** de Deauville : Invincible Grande-Bretagne

  • Susanne J'Unesen et Thy's que Faire, Danemark, grade-III (© Pixels Events)
    Susanne J'Unesen et Thy's que Faire, Danemark, grade-III (© Pixels Events)
C’est sous le soleil printanier que cavaliers et chefs d’équipes des 13 nations venues disputer le concours de para-dressage international de Deauville organisé par Handi Equi’ Compet se sont retrouvés, comme chaque année depuis cinq ans. Avec, en point d’orgue, l’unique étape Coupe des Nations en France, réunissant près de 45 cavaliers. La Grande-Bretagne a dominé tout ce petit monde...

Les couples cavaliers/chevaux ont ouvert le bal lors de la Team Test, sous le regard attentif des 150 élèves de Saint-Arnoult et de Tinchebray, venus pour la “Journée des Scolaires”. Cette belle initiative reconduite chaque année permet aux plus jeunes de mieux comprendre les difficultés auxquelles doivent faire face les athlètes en situation de handicap, notamment lors de la pratique de l’équitation.

C’est sous une pluie d’applaudissements que les stars du jour ont signé la fin de la Coupe des Nations et reçu les félicitations des partenaires du CPEDI*** de Deauville. Indétrônable, la Grande-Bretagne, Championne du Monde en titre, n’aura laissé aucune chance à ses concurrents et s’empare comme à son habitude de la tête du classement grâce un score de 72.979%.

Humble après la victoire, le chef d’équipe britannique, David Hunter, avoue ne pas avoir de recette magique mais plutôt une bonne combinaison de chevaux et cavaliers, une vraie rigueur dans le travail et un soutien de la loterie nationale anglaise leur permettant d’être depuis quelques années au meilleur niveau. Les Pays-Bas et Singapour monteront respectivement sur les deuxième et troisième marches du podium avec des moyennes globales de 71.825% et 68.943%. La France, malgré sa cinquième place au classement provisoire hier, devra de son côté tirer un trait sur une possible médaille et accepter de figurer à la 6ème place du tableau final. 

Dès ce début de journée, la «British» Sophie Wells, mettra tout le monde d’accord dans le Grade IV. Associée au formidable Valerius, son hongre de 13 ans, l’amazone n’aura pas démérité durant ces deux jours de compétition puisqu’elle emportera l’Individual Championship à 74.714%. Cherchant à décrocher l’argent avec sa deuxième monture, le jeune C Fatal Attraction, elle ne pourra néanmoins empêcher le Néerlandais Franck Hosmar (70.071%), en selle sur Alphaville NOP de lui ravir cette place et se contentera de la troisième marche (69.810%).

Pétrie de talent et d’énergie, Thy’s Que Faire, offrira pour sa part la première place du Grade III à sa cavalière et éleveuse, Susanne J. Sunesen. Bien installées au second rang, Lotte Krijnsen et sa jument Rosenstolz prendront la deuxième place avec un total de 70.488% devant Deborah Criddle et l’appliqué LJT Bacchus qui atteindront les 68.585%.

Digne représentant de son père Gribaldi, Uniek NOP permettra à la Néerlandaise Rixt Van Der Horst de gagner le Grade II (73.914%), loin devant ses poursuivants danois, Caroline Cecilie Nielsen et Leon, qui finiront à 67.857%. Créant la surprise et se faisant une place parmi les trois premiers, Kate Kerr Horan et son Arlande réjouiront l’Irlande grâce à une belle reprise notée à 65.886%.

Imbattables en Grade Ib, Pepo Puch et Fine Feeling S feront preuve d’une aisance déconcertante, s’allouant les félicitations du jury grâce à la meilleure note du jour : 76.310%. Piquée dans son orgueil, Nicole Den Dulk placera alors ses deux cartouches, Wallace et Fifty Fifty, aux deux et troisième places (72.793% et 70%) de cette catégorie.

En Grade Ia, LJT Lucas Normark, remarqué pour sa robe appaloosa et sa prestance, offrira une très belle victoire à la doyenne du concours, Anne Dunham (76.217%), suivie de près par Laurentia Tan/Ruben James 2 et Richards Snikus/King of the Dance, jugés à 75.913% et 72.217%.

Malgré de bonnes choses, le succès ne sera pas au rendez-vous pour l’Equipe de France... Rencontrant quelques difficultés dans les courbes au galop à faux avec son étalon Odate FJ, Nathalie Bizet se voit attribuer la note de 66.357% dans le Grade IV (5ème). En Grade III, les deux chances françaises, Vladimir Vinchon/Tarantino Fleuri*ENE-HN et Samuel Catel/Mogador de Valange, ne pourront aller chercher les tous meilleurs et finiront ainsi 8ème (65.341%) et 10ème (66.122%). Anne-Frédérique Royon viendra compléter le quatuor avec une honorable 6ème place (67.640%) en Grade Ib. Les couples cavaliers/chevaux encore en formation pour la plupart auront à coeur de s’élever lors des prochaines échéances.

La traditionnelle Soirée de Gala du CPEDI*** de Deauville a clôturé la journée.

Communiqué

13/04/2015

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales