- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

La France 2e en para-dressage à Mâcon

  • L’équipe de France décroche la 2e place derrière la Belgique
    L’équipe de France décroche la 2e place derrière la Belgique
L’heure de la rentrée a sonné pour les para-dresseurs français. Ils avaient rendez-vous à Mâcon du 14 au 16 janvier pour le premier CPEDI*** de l’année, une compétition qui a toute son importance puisque c’est avec le CPEDI de Gennemuidem (19 janv. -1er févr.) l’occasion de glaner les derniers points nécessaires à une qualification aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Après une belle saison 2019 puis les Championnats de France à Saint-Lô en novembre qui ont vu le sacre de 5 nouveaux champions, c’est pour la première fois à Mâcon qu’étaient attendus les para-dresseurs français. Pas moins de 9 nations et 31 cavaliers étaient engagés, l’occasion pour tous les couples de vérifier le travail d’hiver ainsi que celui de la dernière Master-Class qui s’est déroulée à Lamotte Beuvron en décembre dernier. 

10 couples avaient fait le déplacement, Camille Jaguelin et Wimke, Alexia Pittier et Frauenheld, José Letartre et Hamilton, Vladimir Vinchon avec Tarantino Fleuri et Fidertanz For Rosi : Grade IV. Adib El Sarakby et Walk Of Fame II : Grade III.  Cloé Mislin et Don Caruso : Grade II. Anne-Frédérique Royon et Quaterboy LH, Amandine Mazzoni et Verden D’Hanovre : Grade I. La jeune Chiara Zenati (Grade III), nouvel espoir français qui débute à ce niveau est quant à elle accompagnée de l’expérimenter Swing Royal IFCE.  

En Grade IV, 4 cavaliers ont déroulé sous couleurs françaises.  Dans la Team-Test du mardi, la meilleure performance tricolore revient à Alexia Pittier et son jeune Frauenheld. Ils terminent 2es avec 71,937 %, à quelques centièmes seulement de la belge Manon Claeys. Si la première étape est un succès, l’Individual Test se révèle plus compliqué pour Frauenheld, sur l’œil et contracté, faisant chuter le couple à la 7e place (66,507 %). Ils prennent leur revanche le jeudi et se classent à la 3e place de l’épreuve Freestyle avec 71,725%. Vladimir Vinchon, avait fait le voyage avec ses 2 chevaux à Mâcon : Fidertanz For Rosi âgé de 7 ans mais déjà prometteur et Tarantino Fleuri plus habitué des pistes internationales. Le premier jour avec sa plus jeune monture il prend la 4e place en obtenant 69,466 % et la 5e place avec Tarantino Fleuri en 68,133 %. Il garde le cap dans l’Individual Test et signe la meilleure performance française en prenant la 3e et 4e place avec 69,827 % et 69,384 %. Le lendemain dans la Freestyle c’est avec Fidertanz For Rosi, avec qui il a décroché les meilleures notes sur les deux premiers jours, qu’il prend le départ et se classe 4e avec 71,300 %. José Letartre et son jeune Hamilton se montrent quant à eux réguliers sur l’ensemble de la compétition avec 67,172 % dans la Team-Test, 68,848 % dans l’Individual Test et 68,875 % dans la Freestyle. Camille Jaguelin et Wimke obtiennent 64,505 % le premier jour, 67,098 % dans l’Individual Test et terminent plus positivement la compétition avec 70,200 % dans la Freestyle du jeudi.  

En Grade III, Chiara Zenati associée à Swing Royal IFCE fait son entrée sur la scène internationale de la plus belle des manières puisqu’elle ne quittera pas la 2e place durant toute la compétition. Elle obtient 72,399 % dans la Team-Test, 73,667 % dans l’Individual Test et 76,766 % dans la Freestyle. Très contente de ses premiers pas dans le clan tricolore la cavalière confie « Ce fut une compétition avec une bonne ambiance sur l’ensemble des 3 jours et c’était un vrai plaisir de concourir à Mâcon. Mon cheval a été incroyable, il a donné le meilleur de lui-même et je suis fière de lui. Nous avons pris beaucoup de plaisir à dérouler les 3 reprises. On repart donc de Mâcon avec du travail pour tenter d’être encore meilleurs la prochaine fois. » Le couple a ainsi été salué par les juges et regardé de près par la concurrence. Adib El Sarakby et Walk Of Fame II obtiennent quant à eux 66,524 % dans la Team-Test, 68,911% dans l’Individual Test et 68,867 % dans la Freestyle. 

En Grade II, Cloé Mislin et Don Caruso ne quittent eux non plus la 2e marche du podium avec 72,046 % le premier jour, 69,935 % le deuxième jour et 71,334 % le troisième jour. 

En Grade I, deux couples étaient au départ. Anne Frédérique Royon avec Quaterboy LH débute la compétition avec une note de 63,447 % avant de connaitre une belle remontée dans l’Individual Test et la Freestyle en respectivement 70,750 % et 72,400 % lui offrant la 2e place de ses deux épreuves. Amandine Mazzoni et Verden d’Hanovre obtiennent 66,409 % dans la Team-Test et 65,780 % dans l’Individual Test, des notes qui ne leur permettent pas de se qualifier pour la Freestyle du dernier jour.   

Dans la coupe des Nations, ils étaient 4 sélectionnés pour défendre le drapeau français. Camille Jaguelin et Wimke, Amandine Mazzoni et Verden d’Hanovre, Chiara Zenati et Swing Royal IFCE et Alexia Pittier avec Frauenheld. Ils montent finalement sur la deuxième marche du podium juste derrière l’équipe belge et devant le Brésil.

Après cette étape bourguignonne, le prochain rendez-vous pour les para-dresseurs français est le CPEDI*** de Guennemuidem aux Pays-Bas (28 janv-1er févr.) où ils devront à nouveau tout donner afin d’obtenir une qualification pour les Jeux Paralympiques de Tokyo. 

23/01/2020

Les dernières minutes

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales