- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Un fonds Jean-Louis Gouraud à Deauville


13/12/2018
    
Jean-Louis Gouraud est bien connu des lecteurs du journal Le Cheval. Il a fait publier, en qualité d’éditeur, bon nombres d’auteurs, près de deux cents titres dont une vingtaine de sa main.
 , Au printemps 2018, il a publié la bibliographie (« Bibliographie Équestre ») de cette contribution et fait don de sa collection de livres et de documents à la médiathèque de Deauville. 


Lors d’un entretien avec l’ancien rédacteur en chef du magazine l’Eperon, Xavier Libbrecht, l’écrivain reconnaît qu’il n’est pas un collectionneur, mais que cette somme de livres accumulés est davantage due à sa faim insatiable, de réunir le plus de livres possible sur sa passion : le cheval.


Combien ?


Combien de livres compte son fonds ? Il ne le sait même pas lui-même : « L’inventaire est en cours, par les employés de la structure à laquelle j’en ai fait don. Plusieurs milliers, sans doute. Deux mille, trois mille ? Je vous le dirai bientôt car cet énorme travail, d’inventaire et d’établissement d’un catalogue, est en cours.


De quel vaste domaine est-il question ? De la relation de l’homme au cheval, à travers l’histoire, et à travers le monde ! Cela veut dire : les civilisations équestres, en Europe, bien sûr, mais aussi en Afrique, en Orient, dans les Amériques… Le cheval dans la mythologie, dans la religion, dans la politique, dans la littérature, dans les arts. Comme vous le voyez, le contour est très souple, extensible presque à l’infini, tant les liens entre l’homme et le cheval ont été nombreux, et quasiment universels. »


Pourquoi Deauville ?


Apprenant que la mairie de Deauville avait l’intention de créer une médiathèque spécialisée, et que, bien sûr la majeure partie serait consacrée aux courses : « Il m’a alors semblé que mes propres archives pouvaient rééquilibrer le contenu de la future médiathèque, en cours de construction dans l’ancien couvent des Franciscaines. L’accueil qui m’a été alors réservé, tant par le Maire Philippe Augier que par la responsable de cette médiathèque a fini de me convaincre que c’était bien là que devaient désormais se trouver mes livres, disponibles à la consultation sur place, mais aussi présents dans les inventaires et répertoires de la BNF, qui supervise les opérations, ainsi que, bien sûr, dans la Bibliothèque Mondiale du Cheval, en cours de constitution. »




A lire aussi : Basse Normandie



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheva n°314 du 31 Mai 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre