- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Le Trait Breton toujours vivant

  • La journée d’approbation lors d’un concours départemental du trait breton
    La journée d’approbation lors d’un concours départemental du trait breton
Comment assurer l’avenir du cheval breton, éviter le déclin, voire la disparition des effectifs qui, aujourd’hui, menace l’ensemble des races de trait ? La Région Bretagne, engagée depuis 2011 dans un Plan Cheval, a fait de la préservation de ce patrimoine vivant une priorité.

La démarche a été initiée fin 2014 avec l’installation de l’association de préfiguration du Groupement d’intérêt public cheval breton pour reprendre les activités de reproduction exercées jusqu’au 31 décembre 2014 par l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE) pour le compte de France HARAS dans l’attente de la création d’un GIP.

Elle aboutit le 13 juillet 2017 à la tenue de l’assemblée générale constitutive du GIP cheval breton. La convention constitutive du GIP cheval breton a été approuvée par arrêté du ministre d’État, ministre de l’intérieur, du ministre de la cohésion des territoires, du ministre de l’agriculture et de l’alimentation, du ministre de l’action et des comptes publics et de la ministre des sports en date du 19 juin 2017.

A partir de cette date, le GIP a donc pris le relais de l’association de préfiguration du GIP cheval breton. Constituée de manière transitoire et temporaire, l’association a organisé les saisons de reproduction 2015 et 2016 dans leur intégralité et le début de saison 2017.

Le GIP se fixe notamment comme objectifs :

• de maintenir un effectif suffisant à la préservation de la race

• de promouvoir une génétique d’excellence en lien avec les orientations du schéma de sélection de la race définies par le Syndicat des éleveurs du cheval breton et conformément au règlement du studbook,

• de mettre à disposition des éleveurs un service abordable de mise à la reproduction des juments de trait breton de qualité génétique, selon deux modalités :

- par insémination artificielle organisée dans les centres de production, dans les centres de mise en place ou directement auprès de l’éleveur,

- par le biais d’étalons loués à l’année à des éleveurs.

• de produire des chevaux de trait breton adaptés aux besoins du marché et aux attentes nouvelles de la société.

Le GIP. a organisé le 29 août un Concours Départemental du Cheval Breton à Ergu Gaberic dans le Finistère. Voici les résultats : 

Pouliches de 2 ans trait - Modèle et Allures

1. Illyade (Blaio et Enhora x Bonob) appartenant à Lenaick Le Goff; 2. Idylle du Marais (Apache du Guern et Tulipe du Marais 2 x Oeuf de Paques) appartenant à Marie-laure Seven; 3. Iris de Kervao (Empereur du Marais et Elsa de Kervao x Kiri des Deux Rives) appartenant à Marie-laure Seven.

Pouliches de 3 ans trait - Modèle et Allures : 1. Hiris Trogaen (Trouz Rei et Askell Trogaen x Nestor 485) appartenant à Isabelle Le guen; 2. Heidi de Kerlaviou (Soleil de Mai et Bretone de Kerlaviou x Natif de Maumusson) appartenant à Ludovic Jaouen; 3. Holen Trogaen (Tango de Kersaliou et Salome de la Grange x Picsou de Kersaux) appartenant à Isabelle Le guen.

Pouliches de 2 ans Postier - Modèle et Allures : 1. Ilona de Kerlaviou (Valseur du Bourg et Urbane de Kerlaviou x Filou) appartenant à Christian Jaouen; 2. Ipanema de Kerfaro (Trouz Rei et Voulouz de Kerfaro x Max du Chapel) appartenant à Laurie Le Bras.

16/10/2020

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales