- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Hubside Jumping : Romain Dreyfus sidère Saint Trop’


05/06/2019
    
Premier week-end de juin à l’Hubside Jumping, le CSI4* organisé dans les Ecuries du Golfe de Saint-Tropez, à Grimaud (Var). C’est le cavalier régional des Bouches du Rhône, Romain Dreyfus et Niara d'Elsemdam Z qui raflent le Grand Prix du CSI4* à 1,55m. Le couple se connaît par cœur, Romain ayant acheté la jument alors qu’elle avait 5 ans. Mais c’était leur premier CSI4*...Tour à tour Edward Levy/Rebeca LS, Anthony Condon/Aristio, Marc Dilasser et Cliffton Belesbat et Philippe Rozier et Le Coultre de Muze inscrivirent leur nom au palmarès du week-end. Compte-rendu détaillé. 

C’est un parcours délicat que proposait le chef de piste Andrea Colombo aux vingt-huit couples au départ de ce Grand Prix. Sous les 30° Celsius affichés au thermomètre, les treize obstacles, seize efforts et le triple aux couleurs Hubside en numéro douze ont effectivement causé quelques soucis aux têtes d’affiche. Simon Delestre sortait notamment de piste avec quatre points, Philippe Rozier avec un score de treize points. Carlos Enrique Lopez Lizarazo, cavalier du Haras des Grillons, était quant à lui pénalisé d’un point de temps dépassé. Six couples ont néanmoins réussi à se qualifier pour le barrage.

Ouvreur du barrage, Alvaro Diaz Garcia fautait malheureusement sur la sortie du double et terminait avec un chronomètre de 45,58 secondes. Romain Dreyfus et Niara d'Elsemdam Z (Nabab de Reve x Ciel d'Espoir), devant leur public, signaient à sa suite un parcours rapide et parfait en 38,20 secondes. Avec quatre points en début de barrage, Marc Dilasser terminait dans un rythme moins élevé pour rentrer en 39,99 secondes. Il prendra finalement la quatrième place. Moins rapide que le Français dans les virages, le Mexicain Jaime Azcarraga déroulait néanmoins un barrage sans faute en 40,95 secondes, synonyme d’une troisième place. Quant au Belge François Mathy Junior, une faute d’Uno de La Roque balayait tous ses espoirs de victoire dès le début du barrage. Avec un chronomètre de 43.68, il finira à la cinquième place.

Seul Edward Levy pouvait alors priver le jeune cavalier de Saint-Estève Janson de la victoire. Habitué de ces rendez-vous avec Rebeca LS, le jeune Français a pourtant laissé filer la victoire pour une seconde et demi ! Terminant sans faute mais avec un chronomètre de 39.34, il devra donc se contenter d’une deuxième place.

« C’est une victoire qui a une saveur particulière parce que ma famille a toujours été installée ici dans la région. Nous avons acheté Niara avec des amis lorsqu’elle avait cinq ans. Nous nous connaissons par coeur mais aujourd’hui était notre premier CSI4*. La voir gagner le Grand Prix d’entrée de jeu est exceptionnel ! En partant au barrage je savais que je devais prendre tous les risques pour gagner. Je n’étais entouré que de cavaliers du Top 100 mondial donc je n’avais pas d’autre choix ! Il fallait dérouler, serrer les courbes, faire de mon mieux et je savais que je pouvais compter sur elle. Elle est extraordinaire. » confiait le cavalier de 25 ans, très ému à l’annonce de sa victoire.

Dimanche GP 2* : Philippe Rozier et Le Coultre de Muze
En fin de matinée, vingt-six couples se sont élancés sur la piste des écuries du Golfe de Saint Tropez, dans le Grand Prix du CSI2* à 1,45m. Si Jean-Luc Mourier et Jackpot sortaient de piste sans faute dès le début de l’épreuve, il fallut ensuite attendre l’arrivée de la cavalière Tchèque Monika Dulczewska, partie en numéro 10, pour être assuré d’un barrage. Pourtant attendus dans ce Grand Prix, le Français Edward Levy concédait quatre points sur l’entrée du double numéro 9, tandis que le Belge Constant van Paesschen, jetait finalement l’éponge après 16 points. Eugénie Angot puis Julia Dallamano écopaient quant à elles d’un point de dépassement de temps, les privant de finale au chronomètre mais leur permettant d’accrocher les quatrième et cinquième places. Après une faute de Concaro sur l’entrée du triple, Vincent Feuillerac accélérait le tempo. Grâce à son chronomètre rapide, le Rhônalpin terminera finalement à la sixième place. Le public de Grimaud dut encore attendre la toute fin d’épreuve pour voir Philippe Rozier et Le Coultre de Muze rejoindre les deux premiers barragistes.

Le podium était donc connu. Mais qui de la France ou de la République Tchèque remporterait ce Grand Prix 2* ? Parti en premier dans ce barrage à trois cavaliers, Jean-Luc Mourier partit comme à son habitude sur un rythme élevé. Mais malgré un chronomètre canon de 36,89 secondes, il devait concéder une faute de Jackpot sur l’entrée du double. Monika Dulczewska fautait quant à elle sur l’oxer numéro 4 puis sur l’entrée du double, la poussant à abandonner ce barrage. Elle terminera donc à la troisième place. Seul Philippe Rozier, Champion Olympique en titre pouvait donc espérer un double sans-faute synonyme de victoire. Assurant un nouveau parcours parfait avec son étalon de 8 ans, Philippe Rozier remporte donc finalement ce Grand Prix CSI2*grâce à un barrage parfait en 44,34 secondes. « Je suis heureux car c’est un cheval qui sort de l’ordinaire. J’ai eu la chance de monter des cracks dans ma carrière mais je pense que Le Coultre de Muze est hors normes, physiquement et mentalement. Il le prouve car à huit ans, il n’a pas encore fait une seule faute de la saison. C’est sa troisième épreuve ranking. La dernière fois à l’Hubside Spring Tour il était déjà cinquième. Le scénario d’aujourd’hui est idéal pour moi et pour ce jeune cheval. La première manche était sélective mais très cheval. Avant le barrage j’ai dit que si les deux premiers étaient sans-faute et rapides, je ne partirais pas. Une troisième place me convenait très bien. Comme il n’y avait pas de sans-faute je suis tout de même parti, et j’ai bien fait. C’est un scénario parfait. », souriait le cavalier en sortie de piste.

Samedi GP 4* : Marc Dilasser et Cliffton Belesbat 
Samedi après-midi, vingt-cinq couples se sont élancés dans le petit Grand Prix du CSI4* de l'Hubside Jumping, à 1,45m. Huit d'entre eux ont réussi à sortir sans faute du parcours de 13 obstacles et 16 efforts en première manche. Si Charlotte Leoni et Venezia d'Elke avaient signé un premier tour parfait, elles écopaient malheureusement d'une faute dès l'ouverture de cette seconde manche. Aldrick Cheronnet signait ensuite un parcours sans faute, mais les ruades d'Uris de La Roque lui faisant perdre quelques secondes précieuses, il terminait son barrage en 43,01 secondes. Un chronomètre rapidement battu par le Britannique John Whitaker et son fidèle Argento qui prenaient alors la tête grâce à un barrage bouclé en 41,08 secondes. Pourtant, la pôle position ne leur restait entre les mains que quelques minutes. Toujours rapides, Edward Levy et Starlette de la Roque abaissaient immédiatement le chronomètre d'une demie seconde et terminaient en 39,63 secondes. Lancé à la poursuite de son compatriote, Romain Dreyfus fautait malheureusement sur le dernier obstacle. Malgré un chronomètre rapide de 40,75 secondes, il terminera à la septième place. Seule femme de ce barrage, Emma Augier de Moussac, en selle sur J.C.S. Chacco Dia signait alors un barrage impeccable et en 39,41 secondes, soufflant ainsi la première place à Edward Levy. Une faute de Conbelleza en début de barrage puis une seconde en fin de parcours, ne permettra à Simon Delestre de n'accrocher qu'une huitième place. Seuls Marc Dilasser et Cliffton Belesbat pouvaient alors rendre cette victoire à la France. Serrant les virages en début de barrage, le cavalier prit le temps d'assurer le dernier obstacles avant de terminer, juste devant la Tchèque, en 39,33 secondes. "Les deux premiers étaient allés très vite. De toute façon Edward Levy et Starlette de la Roque sont toujours rapides, Emma Augier de Moussac avait réussi à aller encore plus vite donc je n'avais pas le choix. Il fallait que je prenne tous les risques. J'ai senti que j'avais besoin d'assurer le dernier. J'ai prix un risque en faisant cela mais je me suis dit qu'il valait mieux éviter le quatre points. Cliffton était très rapide dans les virages et mes tracés étaient tous à l'intérieur des traces des autres. Je pense que c'est grâce à cela que nous avons réussi à gagner.", affirmait le Français après sa victoire.

Vendredi GP 4* : Anthony Condon/Aristio
Parmi les 36 cavaliers au départ de l'épreuve phare de ce vendredi 31 mai à l'Hubside Jumping, sept sont parvenus à terminer sans pénalité. Aldrick Cheronnet et Tanael des Bonnes ouvraient cette deuxième manche de belle manière, avec un parcours sans faute et en 40,92 secondes. Mais le numéro 1 Français et dix-neuvième mondial, Simon Delestre balayait d'un revers tous les espoirs du Tarn-et-Garonnais en abaissant le chronomètre de plus d'une seconde avec Filou Carlo Zimequest (39''52). Parti à la poursuite des deux Français, le Belge Constant van Paesschen, troisième de l'épreuve majeure d'hier, commettait cette fois une faute. Malgré un chronomètre rapide de 37,82 secondes, le cavalier de Verdi Treize terminera finalement à la quatrième place. Il ne restait alors que l'Irlandais Anthony Condon pour détrôner Simon Delestre. En signant un barrage parfait en 37,91 secondes, le cavalier et son fils d'Arko III, Sfs Aristio soufflaient la victoire au nez et à la barbe du Français. "C'est fantastique ! Mon cheval a sauté de manière incroyable d'autant qu'il fallait être très rapide dans ce barrage ! Simon Delestre est l'un des meilleurs cavaliers au monde. J'ai regardé son barrage et je savais que ce ne serait pas facile de le battre mais c'est finalement arrivé !", commentait le cavalier dans un large sourire.

Jeudi GP 4* : Edward Levy/ Rebeca LS
Les cavaliers français ont signé les victoires des quatre premières épreuves du jour. Après Louis Albert Bazire dans le CSI1* puis Nicolas Bost dans la 1,20m du CSI2* et Manon Fernandes dans la 1,30m, c'est Edward Levy qui soufflait la victoire à ses 30 concurrents dans l'épreuve majeure du jour à 1,45m.
Avec sa fidèle Rebeca LS, le jeune Français (56''34) s'est imposé avec près d'une seconde d'avance sur son compatriote Morgan Bordat, deuxième avec Uma (57''15).  "Le concours démarre super bien ! Je suis ravi ! J'avais prévu de ne sauter que cette épreuve aujourd'hui et le Grand Prix avec Rebeca LS donc le contrat est rempli. Elle est formidable, toujours très compétitive. Je suis très heureux car aujourd'hui elle gagne en faisant un parcours serein, dans le rythme qui est le sien. C'est une jument qui tourne très bien, avec un super équilibre, donc on ne se sent jamais en danger. Je suis simplement parti dans un bon rythme, j'ai serré les quelques courbes proposées par le chef de piste et cela a suffit. C'est parfait!"souriait le cavalier de 25 ans, actuel 97è sur la Longines Ranking. Le Belge Constant van Paesschen (59''80) resté en tête une bonne moitié de l'épreuve n'a finalement pu accrocher qu'une troisième place avec Verdi Treize.
Organisé par le cavalier international et entrepreneur à succès Sadri Fegaier, l’Hubside Jumping revient du 13 au 16 juin prochains.

Retrouvez toutes les résultats ici : https://online.equipe.com/fr/competitions/31265



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°315 du 21 Juin 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre