- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Gireg le Coz : un œil vers Tokyo

  • Gireg Le Coz ici avec Caramel d’Orchis a redémarré sa saison avec une épreuve de saut d’obstacles
    Gireg Le Coz ici avec Caramel d’Orchis a redémarré sa saison avec une épreuve de saut d’obstacles
Présélectionné en équipe de France de complet pour Tokyo, le Morbihanais Gireg le Coz disputait le week-end dernier le CSO du Mans au Pôle Européen du cheval pour se « remettre en route ».

Originaire du Morbihan, Gireg le Coz a choisi depuis septembre dernier de s’installer au Parc départemental de l’Isle-Briand au Lion-d’Angers. Un lieu idéal et « des installations exceptionnelles pour travailler ». Piste de galop, cross, parc d’obstacles et chemins de balade, tout est réuni pour que le cavalier s’épanouisse et se fasse un nom dans le haut niveau du concours complet.

Car avec son cheval de tête, Aisprit de la Loge, le trentenaire a trusté les podiums des concours 4 étoiles en 2019 : vainqueur à Jardy, 5e à Lignières, 6e à Arville en Belgique et 10e à Millstreet en Irlande. Des résultats qui ont attiré l’attention de Thierry Touzaint, le sélectionneur national et qui lui ont permis d’intégrer la liste des présélectionnés pour les Jeux Olympiques. 

Blessé en 2020, le cheval fut au repos une bonne partie de la saison. Saison qui pour le cavalier fut synonyme de transition : « J’avais récupéré des chevaux assez tardivement et de ce fait, j’ai appris à les connaître au fur et à mesure de la saison sans pour autant pouvoir travailler normalement ». 

Une semaine avant de courir la pro1 de Saumur, Gireg Le Coz a voulu se remettre en route : 

« L’idée était de courir une épreuve avant de redémarrer la saison de complet. Ça fait toujours du bien au cheval et au cavalier. Il fallait voir où on en était également et le but est d’essayer d’améliorer ce que l’on peut d’ici la semaine prochaine » expliquait le Breton qui a pour objectif de porter la veste tricolore aux Jeux en juillet prochain.

« L’objectif est aussi de revenir au niveau auquel j’étais en 2019 avec mon cheval. Car il était très performant et très régulier dans les résultats. Les résultats parlaient d’eux-mêmes ».

Une épreuve tous les mois et demi

Pour cela, après le Grand National de Saumur, le couple sera au départ de la Pro élite de Pompadour : « Puis on verra selon la situation. Je ne fais pas de plan à moyen terme. On fera le point avec le sélectionneur pour voir ce qu’il y a de mieux à faire. On sera sur une épreuve tous les mois et demi environ ».

Après les deux regroupements au Pôle France, le Morbihannais est satisfait de sa monture :

« Ça nous a permis de faire le point. Le cheval a progressé entre les deux rendez-vous. Il montre qu’il est prêt et de retour au plus haut niveau ». 

Pour être au top, Gireg Le Coz sait qu’il doit encore améliorer le dressage de son protégé. « Il a beaucoup de capacités mais il n’est pas au maximum de son potentiel. Il a une grosse marge de progression. Il va bien, j’ai hâte de voir ce que cela va donner en concours » se félicitait celui qui est de retour dans l’élite.

S. P.

Les classements

Grand Prix pro2, 1,35 m : 1. F. Couenne (Artichaut de Lolif), 34’’35; 2. S. Bourven (Vakiry des Saules), 35’’49; 3. JM. Punel (Vakoba des Etrivières), 38’’62.

Grand Prix pro2, 1,30 m : 1. S. Bourven (Adagio d’Iscla), 69’’60; 2. M. Huguenin (Genua), 70’’90; 3. F. Couenne (Artichaut de Lolif), 72’’76.

Grand Prix pro3, 1,20 m : 1. N. Sers (Cannan des Merveilles), 33’’01; 2. L. Bouhana (Baila de Louma), 34’’30; 3. F. Dudouet (Zique), 34’’70.

Vitesse, pro3, 1,25 m : 1. L. Couteaudier (C’est Amimer Beaucoup), 66’’37; 2. V. Rambeau (Altesse Frivole), 68’’28; 3. F. Couenne (Dounia de Cleudrain), 71’’11.

24/02/2021

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales