- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Elphen, un élevage haut en couleur !

  • Arnac d’Elphen
    Arnac d’Elphen
  • Grimoire d’Elphen
    Grimoire d’Elphen
C’est en plein cœur du Finistère, au milieu des Monts d’Arrée et du granit de la belle forêt d’Huelgoat, que se sont installés Géraldine Neveux et Olivier Meterreau, il y a de cela bientôt quinze ans.

Pourtant, rien ne laissait présager que cette passionnée d’équitation, cavalière de saut d’obstacle amateur, rencontrerait son futur mari et associé derrière le comptoir d’un magasin de location de ski lors d’une saison hivernale à la montagne. 

C’est donc au lieu dit « Elphen », à Plonevez du Faou, en plein centre de la Bretagne, que le couple va acquérir une fermette avec un lopin de terre pour Malcolm, le haflinger de Géraldine.

Petit à petit, la cavalerie va s’agrandir avec l’arrivée de Quetale d’Elphen, une jument d’origine inconnue pie aux yeux bleus. Le premier produit pie de l’élevage, du nom de Touareg d’Elphen sera vite vendu et bientôt l’idée de commercialiser ses propres produits trottera dans la tête de Géraldine...Mais pour cela, il faut un financement, car, comme chacun le sait, l’élevage, cela coûte cher !

Et pour financer son projet, le couple se lance dans l’aventure du commerce. L’activité prendra toute son ampleur en 2009 suite à la rencontre d’une importatrice française, basée en Irlande avec qui Géraldine et Olivier travailleront pendant quelques années. Irish Cob, Connemara et Irish Sport Horse fouleront les terres bretonnes afin d’y être valorisés puis revendus afin de pouvoir acheter les poulinières de couleur. 

Les premières juments de souches KWPN, belges et autres races étrangères, uniquement de couleurs arrivent principalement de Hollande.

De ces différentes souches et croisements est né en 2010 Arnac d’Elphen (AES) par Everija (NLD) et Ico Sun (KWPN). Après avoir fait la monte à l’élevage, il va être vendu en Belgique où il sort en concours de sauts d’obstacle de niveau CSI*. Il est également étalon (père de 99 produits enregistrés).

En 2011, il fut décidé d’acquérir un étalon. Le choix va se porter sur un jeune belge, Domino Van Erpekom qui restera à faire la monte pendant deux saisons. Arnac d’Elphen l’étalon maison prendra la relève. 

Puis c’est de Grimoire d’Elphen (Dior d’Elphen x Thunder Gesmeray), un autre produit de l’élevage qui va remplacer Arnac d’Elphen, son grand père. Ce petit-fils y fait la monte depuis cette année en Insémination Artificielle Congelé.

Ce jeune étalon de 4 ans, valorisé sous la selle de Cédric Le Goff (partenaire professionnel en charge des débourrages, des préparations aux ventes et aux concours étalons), a déjà 15 contrats de saillie signés pour cette année. 

Côté jumenterie, ce sont principalement des poulinières pie homozygotes de souches étrangères et Selle Français avec une très bonne génétique qui sont mises à la reproduction dont notamment : 

Balza de Toscane, fille de Fanny du Murier (SFA) et de Laudanum (PS)

Atomic Girl Devil Z, par Quaranca de Muse (BEL) et Arnitages Boy (DEU)

Très critique envers sa production et en perpétuelle évolution, Géraldine n’a pas hésité une seconde à aller de l’avant.

En 2015, elle part se former à l’école du Haras du Pin afin d’y obtenir son diplôme d’inséminatrice. Le projet final étant de se former encore afin de passer chef de centre et de pouvoir y faire elle-même ses transferts d’embryons.

Le but de l’élevage étant de faire naître des chevaux de sport capables de se démarquer sur des épreuves nationales et internationales, dans toutes les disciplines, tout en ayant une génétique irréprochable, uniquement de couleur et à un prix abordable pour les acheteurs. 

Adepte des nouvelles technologies, le couple n’a pas hésité à avoir recours cette année aux ICSI * en partenariat avec le Haras de Hus.

En effet, Dior d’Elphen, la mère de l’étalon Grimoire d’Elphen a donné deux embryons avec Baloubet du Rouet cette année. 

Les poulains se vendent directement sous la mère (prix moyen 7 000 €). Les principaux clients sont belges, mais plusieurs poulains sont déjà vendus dans d’autres pays européens.

Après 15 années, ce petit haras se compose désormais d’une quinzaine de poulinières, 2 étalons (Thunder Gesmeray et Grimoire d’Elphen), de 30 hectares de prairies, d’un barn de 11 boxes, d’un laboratoire pour les inséminations et les récoltes et d’une carrière.

Des pensions élevage et poulinage y sont également proposées.

Le but de Géraldine et d’Olivier était d’arriver à faire naître un étalon Selle Français pie homozygote. C’est chose faite avec Grimoire d’Elphen.

La prochaine étape sera de produire un étalon de race Selle Français, pie homozygote, qualifié pour la finale nationale des jeunes chevaux.

Elisabeth Vibert  

* ICSI : c’est une ponction des ovocytes qui seront nettoyés, conditionnés à température ambiante et expédié dans un laboratoire en Italie. Une fois maturé après 24 à 48 heures, les spermatozoides de l’étalon y seront injectés. Après 5 jours, les embryons seront congelés puis ré-implantés sur une jument receveuse.

14/05/2020

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales