- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

CSO SHF Lamballe (22) - 2-5 juin : Eleonore de la Bride première gagnante

  • Huis clos oblige, Eleonore de la Bride n’a pas vu de public. Au haras des Vénètes, la première pouliche Kelstar des Venetes (Mylord Carthago et Ceister de Keroual) a retrouvé une maman d’adoption et profite du soleil de Bignan !
    Huis clos oblige, Eleonore de la Bride n’a pas vu de public. Au haras des Vénètes, la première pouliche Kelstar des Venetes (Mylord Carthago et Ceister de Keroual) a retrouvé une maman d’adoption et profite du soleil de Bignan !
La Société de Concours Hippique de Lamballe recevait les premiers jeunes chevaux bretons de 4, 5 et 6 ans lors des épreuves SHF de CSO au cœur du haras de Lamballe, dès le mardi 2 juin à 8 h. Ils avoisinaient les mille, mais les équipes du haras ont su orchestrer ce ballet masqué et prudent durant quatre jours sans encombre, autour des quatre carrières, avec la complicité des cavaliers heureux de cette reprise. 

Masqués bien sûr, les Cadet, Le Berre, Bourdon, Le Goff, Rocuet, Briand Chevalier, Gaillot, et nous en passons, mais quelle joie de se retrouver lors de ce concours à huis clos réservé aux cavaliers professionnels! Pour le 1er SHF Breton de cette saison si particulière, D’clik Agency  était en place pour permettre de suivre en live l’évolution en piste des jeunes chevaux. 

Parmi les plus de quatre-vingt 6 ans qui ont participé au concours c’est Eleonore de la Bride qui, guidée par son cavalier et propriétaire Nicolas Rabillard, qui l’a achetée à 4 ans, remporte l’épreuve au chrono, double sans-faute dans les 6 ans Qualif. La jeune jument s’était déjà illustrée en 2019, entre autres avec un double sans-faute dans les 5 ans, sous la selle d’Eva Tournaire, compagne de Nicolas, avant de disputer les finales de Fontainebleau. Au Haras des Vénètes, près de Vannes, confinement n’a pas rimé avec relâchement.

La jument Selle Français, fille de Ucello Massuere et Litchi de la Bride par Paladin des Ifs, est née chez Nelly et Bernard Vilain. La mère, Litchi de la Bride a connu une excellente production : Uno Boy, Violaine de la Bride, Centor Us, Suzana de la Bride, Bandzail et Quorizo de la a... Elle se distingue par sa force et de gros moyens.Très appliquée sur les barres elle a un très fort passage de dos. 


Confinement aux Vénètes

Comment se sont-ils organisées pour garantir le bien-être de leurs 25 chevaux ? Ils s’en expliquent dès le 30 mars, quinze jours après le début du confinement.

« Il était essentiel de trouver une nouvelle organisation tout en respectant le bien-être de nos chevaux, cela a été la priorité. Avec la crise sanitaire, les premières sorties en concours de nos jeunes chevaux sont bien évidemment annulées. C’est pourquoi nous avons choisi durant ses 15 premiers jours d’accorder à tous nos pensionnaires et surtout aux plus jeunes (chevaux de 4 à 6 ans) des vacances. Pour cela, nous leur accordons des sorties quotidiennes au paddock et le soir nous les rentrons bien au chaud dans notre écurie couverte.

Nos étalons profitent eux aussi de nos verts pâturages ainsi que de notre tapis roulant afin de les maintenir en état physique, la saison de « monte » n’étant pas arrêtée, nous pouvons toujours vous envoyer les paillettes de Galax du Rouet en « congelé » via notre partenaire Eurogen.

Dès ce lundi (30 mars, ndlr), nous remettons tout le monde au travail. Certains chevaux feront un trotting sur notre piste de galop, d’autres tournés à la longe ou montés dans notre carrière qui vient d’être remise à niveau, mais tous seront montés de quatre à cinq fois par semaine car il est important d’entretenir leur cardiaque et leur souplesse, voire de continuer à les faire progresser techniquement. Nous continuerons les sorties quotidiennes au paddock pour garder le moral de nos chevaux.

Les chevaux doivent être absolument « bougés » tous les jours faute de quoi les risques de coliques, de tiqués ou tous autres facteurs d’ennui et de stress peuvent apparaître très rapidement. Vu les conditions sanitaires actuelles, il paraît très compliqué de faire venir le vétérinaire ou même de se déplacer avec un van pour amener nos chevaux en clinique. En Bretagne les contrôles sont fréquents et pour le bien de tous, il vaut mieux rester chez soi. »

Les artistes à l’oeuvre dans le Morbihan 

« Le haras des Vénètes est notre lieu de confinement et les chevaux nous permettent d’échapper un peu à cette ambiance pesante. Nous avons la chance de nous trouver sur une structure de 7 hectares avec de nombreuses choses à faire. Nous avons donc choisi de mettre ce temps au profit de nos chevaux et de notre structure.

Ces quinze premiers jours de confinement nous ont permis de dévoiler nos talents d’artistes. En effet nous avons peint plus de 60 barres et 20 chandeliers. Nous avons fait cela pour permettre à nos propriétaires, dès le lever du confinement, de s’entraîner sur un vrai parcours d’obstacles colorés, dans les conditions réelles d’une compétition. Ce nouveau parc d’obstacles va aussi permettre à nos jeunes chevaux de mieux s’armer et d’arriver moins anxieux, pour certains, sur le circuit jeunes chevaux.

Dès la fin des mesures sanitaires et avec l’accord de la FFE pour les manifestations équestres et réouverture des centres équestres, nous proposerons, sûrement, pour les écuries des alentours, un petit concours d’entraînement dit « Warm up » pour ceux qui le souhaitent, avant de retrouver le circuit officiel. »

C. Robert

25/06/2020

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales