- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

CSI 3* - Canteleu (76) - 26-30 septembre : Le Chacco Rouge de Félicie Bertrand


04/10/2018
    
Nuages menaçants, le vent, les parkas étaient de mise, comme à Erquy en Bretagne, au même moment, le dernier jour du CSI 3* de Canteleu... Il fallut attendre le passage du dernier, un Britannique, Matthew Sampson et Ebolensky pour connaître le vainqueur du Grand Prix 1,50 m. Mais il ne put égaler le temps de celle qui venait de boucler un tour parfait, Félicie Bertrand et Chacco Rouge ! La Calvadosienne remporte l’épreuve. Jacques Helmlinger et Tonic des Mets, toujours le vent en poupe, s’emparent de la 3e place. 


Ils étaient quinze à repartir pour la seconde manche du Grand Prix 1,50 m Pôle Equestre Rouen Normandie. Mais sur les 15, seuls 5 partaient avec un sans-faute au compteur. Quatre nations étaient présentes : Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne et France. 


Les dix premiers à se présenter lors du barrage étaient les couples déjà grevés de quatre points de la première manche. Mais ils se livrèrent une bataille acharnée, sept d’entre eux réalisant le sans-faute. Après Marc Dilasser et Utah Van de Rock, Hugo Breul et Utahmano Alu (Mylord Carthago*HN), Tony Hanquinquant et Tourterelle d’Elle (Kannan), c’est Raphaël Goehrs et son 9 ans Victorio des Frotards (Barbarian) qui baissent significativement le chrono les premiers : en 37’’60 ils dépassent Marc Dilasser, le meilleur jusqu’alors avec le beau pie né chez Chrystel Ribe, Utah Van de Rock,un fils du Kwpn Limbo, 37’’87. Mais Titouan Schumacher et Atome Z (Amadeus Z*Brimbelles), encore eux, vont réaliser un parcours plein d’audace de dextérité, abaissant de près de deux secondes le chrono de Raphaël : 36’’14. Après eux, Guillaume Batillat et Vital Chance de la Roque, un fils de Diamant de Semilly ne seront pas en reste, mais s’inclinent en 36’’93.


Les cinq sans-faute de la première manche vont alors jouer le tout pour le tout. Olivier Martin et Andiamo Semilly, 8 ans ont intérêt à jouer le sans-faute, et c’est gagné en 43’’51. Temps que va battre Pénélope Leprévost avec le gris de 8 ans également Excalibur de la Tour Vidal (Ugano Sitte) de trois secondes, en 40’’02. Ce n’est pas fini. Jacques Helmlinger s’élance et réalise l’impensable : baisser encore le chrono d’une seconde avec l’étalon de 11 ans Tonic des Mets, un très rapide fils d’Ogrion des Champs et c’est 38’’58 ! Félicie Bertrand s’élance alors avec Chacco Rouge, et le fils de Chacco Blue, 12 ans, semble survoler les obstacles. On le dirait bien : le couple baisse encore ce satané chrono à 37’’88.


Mais il reste encore un couple, le meilleur de la première manche, et le public tremble : ce serait bien une Marseillaise, mais le dernier concurrent est britannique... Mais Matthew Sampson et Ebolensky, un fils de Clinton de 9 ans, jouent la montre et perdent à ce jeu contre la jeune Normande du Haras de Clarbec, 38’’31, il sera deuxième. Et c’est Jacques Helmlinger avec Tonic des Mets qui complète le podium.


Félicie Bertrand : « Après avoir fait la reconnaissance, je n’ai pas trouvé le parcours facile. Entre les distances et les choix de foulées à faire, c’était technique. Pour moi, ça c’est très très bien passé. Chacco a répondu à toutes mes demandes, il a vraiment fait ce que j’attendais de lui. Peut-être que le chien qui m’a couru après lors du tour initial m’a porté chance, il m’a soutenu tout le parcours parce qu’il était vraiment là du début jusqu’à la fin (rires) ! Avec Chacco on se connait depuis le mois d’avril et je crois qu’on n’a pas raté beaucoup de Grands Prix ensemble. C’était notre 2e 3*, je trouve que plus il saute, mieux il saute. Week-end après week-end il nous prouve qu’il est compétitif, et on espère qu’il le sera autant sur plus haut. Canteleu est également une super organisation, les pistes sont bonnes. Nous avons eu deux super chefs de piste, Cédric Longis et Gregory Bodo pour le 3*. Tout s’est très bien passé et en plus cette semaine se finit sous le soleil ! 


Flora de Mariposa était de retour la semaine dernière. Je suis ravie parce qu’elle était très calme. J’ai réussi à lui faire sauter 1,30 m sans lui mettre de pression. Flora suivra ce programme jusqu’à la fin de l’année pour lui laisser le temps de se remettre dans le bain et pour moi de mieux la connaitre. L’année prochaine, on verra ! » 


Résultats


1. Félicie Bertrand/Chacco Rouge (0+0 et 37’’88)


2. Matthew Sampson/Ebolensky 38’’31)


3. Jacques Helmlinger/Tonic des Mets (0+0 et 38’’58)


4. Pénélope Leprévost/Excalibur de la Tour Vidal (0+0 et 40’’02)


5. Olivier Martin/Andiamo Semilly Intérêt à jouer le sans-faute (0+0 et 43’’51)


6. Titouan Schumacher/Atome Z (4+0 et 36’’14)


7. Guillaume Batillat/Vital Chance de la Roque (4+0 et 36’’93)


8. Raphaël Goehrs/Victorio des Frotards (4+0 et 37’’60)


9. Marc Dilasser/Utah Van de Rock, (4+0 et 37’’87)


10. Hugo Breul/Utahmano Alu (4+0 et 39’’20)


11. Tony Hanquinquant/Tourterelle d’Elle (4+0 et 40’’50)


12. Arnaud Doem (Be) /Hocus Pocus de Mi (4+4 et 37’’83)


13. Alexandra Ledermann/Requiem de Talma (4+4 et 38’’89)


14. Pierre-Marie Friant/Top Class du Plessis (4+4 et 40’24)


15. Lisa Nooren (Ned)/VDL Groep Sabech d’Ha (4+8 et 39’’57) 


Pierre-Marie Friant domine son sujet 


Samedi en fin d’après-midi se retrouvaient 48 des meilleurs pilotes français et étrangers pour tenter de remporter l’épreuve phare de la journée : le prix du département Seine Maritime. Pour l’occasion, Gregory Bodo a imaginé un parcours culminant à 1,45 m de haut, avec des airs de dernière chance de qualification pour le Grand Prix dominical. En selle sur son impétueuse Vimae d’Auzay, Pierre-Marie Friant s’est adjugé haut la main cette sérieuse épreuve au terme d’un barrage très rapide. « C’était un tour initial très agréable avec plusieurs choix de distances selon les caractéristiques de nos chevaux. C’était une épreuve sérieuse, les cotes n’étaient pas au rabais. Vimae appartient toujours à son propriétaire qui l’a fait naitre. Je l’ai récupéré à l’âge de 5 ans et j’ai suivi le circuit classique en participant chaque année aux championnats de France de Fontainebleau. Cette année, elle a franchi un cap et commence à beaucoup gagner les 1,35m, les 1,40 m. Aujourd’hui c’est sa première victoire en 1,45 m ! Notre atout majeur, c’est que la jument n’est pas à vendre. On ne court pas après le résultat, le sans-faute n’est pas obligatoire. On laisse grandir à sa vitesse. », s’est exprimé le vainqueur du jour. Et quand on lui demande de nous parler de l’organisation, c’est décidément unanime : « J’ai beaucoup aimé, c’est vraiment super. La piste est bonne et le temps est au rendez-vous. » Charles-Henri Fermé et Sacré Cœur s’offrent une belle 2e place et confirment donc leur bon état de forme actuel. Thomas Rousseau et son fidèle Hudson de Jauzif répètent également les belles performances en se hissant sur la 3e marche du podium en signant deux remarquables parcours, aussi bien par la manière que par l’efficacité. Bref, à nouveau du beau sport lors du CSI 3* de Canteleu.


CSIYH 1* : Matthew Sampson s’offre la vitesse


La Grande-Bretagne remporte l’épreuve internationale réservée aux chevaux de 7 ans. Cette épreuve de vitesse ne regroupait pas moins de 33 pilotes. Un parcours épuré, aéré attendait cette nouvelle génération de champions et leurs pilotes aguerris. Finalement, ce fut Matthew Sampson et son tout bon Kwpn Geneve R (Eldorado) qui parviendront à être les plus rapides, quelques centièmes devant l’expérimenté français Gilbert Doerr. Ce dernier était accompagné pour l’occasion de Bagheera du Mesnil. Matthieu Billot, fidèle aux podiums, se hisse sur la troisième marche avec son talentueux Lord de Muze.


Pour la finale des 7 ans dimanche, Mathieu Billot prend sa revanche avec un fils de Nabab de Reve, le Bwp Lord de Muze, qui pulvérisera littéralement le chrono à l’issue d’un barrage haletant qui rassemblait douze couples. Il bat de près d’une seconde le satané British Matthew Sampson et Geneve R, suivi de près par la Luxembourgeoise Charlotte Bettendorf avec Gaesbekers Glamour (Zirocco Blue VDL).


Mathieu Billot, vainqueur de ce Grand Prix CSIYH 1* 1,40 m avec le tout bon Lord de Muze s’est exprimé : « Il y avait un bon Grand Prix des 7 ans aujourd’hui construit par Gregory Bodo, qui était assez délicat. Lord appartient à Serge Batailler. C’est un cheval qui a beaucoup de moyens et qui est très respectueux, il gagne beaucoup en ce moment. Il a gagné 3 fois à Chazey, 1 fois à Deauville. C’est un super cheval qui à mon avis aurait pu gagner la finale des chevaux de 7 ans à Fontainebleau mais le propriétaire a décidé de ne pas le mettre. D’ailleurs, il a peut-être eu raison. Concernant le barrage, pour battre Matthew (ndlr : Sampson), je devais obligatoirement prendre cette option : tourner à une foulée en biais de ce gros oxer mais il a tous les moyens ! Cela c’est très bien passé et je suis ravi de cette victoire. Lord va sauter deux indoor et ensuite prendra des vacances. Il recommencera à Vilamoura et ensuite on attaquera dans le dur ».


CSI 3* : Titouan Schumacher et José Thiry 


Pour commencer, merci Grégory Bodo pour ces parcours agréable à regarder, et pour le sport que nous offre ces derniers. Contrat rempli pour Vinci de Saint Siméon, sous la selle de Titouan Schumacher. C’est avec plus d’une seconde d’avance que le couple s’est adjugé le prix « PGS Group », l’épreuve de vitesse du label CSI 3*. 


Titouan nous a confié : « Vinci est arrivé à la maison dans son année de 3 ans et je le monte depuis qu’il a 4 ans. C’est un cheval fait pour ces épreuves intermédiaires, il est toujours très rapide. Concernant l’organisation, pour moi le Normandie Tour est une formidable tournée, d’autant plus que le soleil est avec nous (rires) ! ».


L’expérience a encore parlé aujourd’hui, grâce à la démonstration de vitesse du Belge José Thiry, en selle sur son Fire. Décidément très en forme, le Britannique Matthew Sampson s’est offert la troisième place de cette vitesse, en selle cette fois-ci sur Candy 763. 


Amateur Gold Tour FFE - Esthederm de Canteleu (76) : L’avant-dernière étape pour Lorentz Lorel et Calmore Max


Pour ce premier week-end de concours de cette nouvelle édition du Happy Jump de Canteleu, Benjamin et Elise Grandjacques avait décidé de convier les Amateurs en parallèle de leurs CSI2 et 1*. Pour cette avant-dernière étape de l’Amateur Gold Tour FFE - Esthederm, pas moins de 41 couples ont pris part au Grand Prix 1,25 m. Lorentz Lorel, vainqueur de la première étape du circuit au Mans (72) en mars dernier, s’en adjuge une deuxième cette saison avec Calmore Max, un fils de Balou du Rouet. 


Il reste à présent une étape avant la finale de Lyon réservée aux 30 meilleurs couples : Deauville (14) du 18 au 21 octobre. 


Classement du Grand Prix - CSI Amateurs - 1,25 m : 


1. Lorentz Lorel (FRA)/Calmore Max (0+0 et 44’’87)


2. Emma Poizat (FRA)/Tiffany Mail (0+0 et 48’’06)


3. Bénédicte Vannier (FRA)/Rebecca de la Deme (2 et 80’’29)


4. Hugo Leriche (FRA)/Chappuisat (4 et 69’’11)


5. Chloé Lesaulnier (FRA)/Twenty Day (4 et 69’’94)


6. Charlotte Cuny (FRA)/Royale de Madame (4 et 70’’24)


7. Capucine Grisel (FRA)/Selene de Gycq (4 et 70’’52)


8. Lucia Pigeon (FRA)/Baby Pretty (4 et 72’’12)


Duarte Romao et Utopie d’Bonneville dans le **


Une semaine plus tôt c’était Duarte Romao, cavalier installé en Normandie dans le Calvados qui remportait le Grand Prix CSI** 1,45m Haras du Loup à Canteleu le dimanche 23 septembre 2018 avec Utopie d’Bonneville, une fille de Landor S, après deux manches effrénées qui ne laissèrent que trois couples indemnes de toute faute. Rudy Cock prend une belle deuxième place avec le puissant fils de Surcouf de Revel,Vauban de Ste Hermelle.


Le troisième est belge : José Thiry réalise le troisième meilleur double sans-faute avec un fils de Cicero Z, Cyrano d’Orbri.


Les classements


CSI 1* - Grand Prix Antares Sellier France (1,35 m) : 1. Julien Renault (FRA)/Ryan Val de Mai (0+0 et 36’’68); 2. Alix Ragot (FRA)/Alme d’Helby (0+0 et 38’’64); 3. Timothee Anciaume (FRA)/Altesse du Domaine (0+0 et 39’’90); 4. Kirstie Leightley (GBR)/Azzaro de Noards (0+0 et 41’’17); 5. Duarte Romao (POR)/ Berlioz de Talma (0+0 et 43’’42).


CSI 2* - Grand Prix Haras du Loup (1,45 m) : 1. Duarte Romao (POR)/Utopie d’Bonnevili (0+0 et 46’’36); 2. Rudy Cock (FRA)/ Vauban de Ste Her (0+0 et 46’’95); 3. Jose Thiry (BEL)/Cyrano d’Orbri (0+0 et 48’’78); 4. Alexa Ferrer (FRA)/ Luke Lugar (1+0 et 49’’10); 5. Mathieu Billot (FRA)/Unik d’Ick (1+0 et 50’’60).



A lire aussi : Haute Normandie



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°303 du 5 Octobre 2018


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre