- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Cheval Normandie : 2019, année des nouveaux chantiers


07/03/2019
    
600 adhérents, 1 570 poulinières : c’est le poids de Cheval Normandie, première association d’éleveurs en France. Sa santé financière est bonne après quelques années de rigueur. Son bilan détaillé par Alain Pignolet laisse apparaître un bénéfice de 55 000 € qui autorise désormais des investissements. Ses ressources, 200 000 €, proviennent pour moitié de ses cotisants, des engagements en concours et des subventions.


L’association se démarque par un fort engagement dans la promotion et la commercialisation avec maintenant deux permanentes. Michel Mesnil a détaillé le calendrier 2019 des rassemblements qui vont permettre de voir un maximum de chevaux sur un même lieu. Calendrier totalement relooké avec critérium et championnat pour une meilleure lisibilité. Ainsi du championnat de Normandie des 3 ans montés qui devrait rassembler plus de 300 chevaux les 13 et 14 novembre 2019. Les concours locaux (qui ne sont plus primés) subsistent. Autre innovation, le championnat de Normandie des foals qui se jouera la veille du championnat de France des foals le 8 août, championnat que parraine le journal Le Cheval. Prévision de Michel Mesnil : les 40 meilleurs poulains des régionaux du Pin et de St Lô y seront présents. Boxe et engagement gratuit pour eux et une prime de 100 €. Belle visibilité pendant le NHS new look, réduit à 7 jours au lieu de 9 (5 au 11 août).


Tout va bien dans le meilleur des mondes normands ? Pas tout-à-fait…Si Jean-Baptiste Thiébot trouve que le pôle hippique a mobilisé à juste titre beaucoup d’ énergie et de fonds, il prône toujours un retour d’investissement vers l’élevage. André Denot n’est pas du même avis, on le comprend. 


La convention tripartite (Région, Cheval Normandie et Stud Book) signée l’an dernier se traduit par des primes allant de 1 000 à 1 500 euros pour les chevaux accédant aux finales nationales. La Normandie n’est pas la région la plus mal aidée...


Yves Chauvin et Pascal Cadiou ont brièvement explicité les évolutions des structures qu’ils pilotent : la SHF vers plus de concentration avec son guichet unique, le stud-book vers plus d’ouverture avec son nouveau calendrier des mâles 2 et 3 ans.




A lire aussi : Basse Normandie



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°313 du 17 Mai 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre