- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Zoom sur l’élevage de Domerguie


09/10/2014
    
Présents depuis plus de dix ans à la grande semaine de Pompadour avec les poulains de leur élevage de Domerguie dans le Cantal, Patrick Loudières et Kirsten Blachetta ont raflé la mise cette année en obtenant trois titres de Champion de France, dont deux Champion Suprême : Circée Domerguie (Nathan de la Tour x Thaour des Bois), Chinka’s Domerguie (Tilippe le Bel x Hélianthe d’Isle), Elyas de Domerguie (Upsilon x Meskal de Domerguie), Meskal de Domerguie 3e des poulinières AA. Zoom sur ces passionnés, fervents défenseurs de la race anglo arabe.


L’élevage pour Patrick ne naît pas d’une fantaisie mais d’un véritable atavisme familial. La tradition équestre est solidement ancrée dans cette famille d’agriculteurs. S’il n’en fait pas son métier, il accumule néanmoins les connaissances sur cette race anglo qui le séduit et jette son dévolu au début des années 90 sur une pouliche AA à plus de 50% de sang arabe, Thaour des Bois, avec l’idée d’en faire la fondatrice de son élevage. Il ne s’est pas beaucoup trompé. Dix ans plus tard, les chevaux mettent sur sa route la blonde Kirsten qui deviendra sa compagne. L’aventure est lancée. 2003, Kirsten passe un BEPA Production animale, option équin, afin de s’installer comme exploitante agricole sur la petite ferme de 12 hectares à Domerguie suite à la retraite des parents de Patrick. 


C’est à partir de 2004 que l’élevage est devenu un peu plus une activité professionnelle tout en restant amateur, mais au sens noble du terme. Les éleveurs décident de s’orienter sur une production de qualité plutôt que de quantité. Tous les deux ont une activité salariée à temps plein par ailleurs, l’un dans le domaine de l’éducation spécialisée, l’autre dans celui de la formation. En 2005, diversification avec l’élevage d’ânes des Pyrénées et en 2009, une 3e poulinière rejoint Thaour et sa fille Jemaa : Hélianthe d’Isle ICC 131 par Iago C, issue d’une excellente souche maternelle. 


« La région de Maurs La Jolie où se trouve notre élevage, indiquent Patrick et Kirsten, se situe à l’extrême sud de l’Auvergne, tout proche de Midi-Pyrénées et du Limousin (10 km de l’Aveyron, 5 km du Lot et 40 km de la Corrèze). Nous pouvons considérer que nous sommes dans le berceau de la race AA, quelques très bonnes souches AA sont d’ailleurs issues du Cantal ». 


Après avoir longtemps utilisé des étalons AA des HN (Légionnaire, Nel d’Or, Monseigneur, Maxime, Pygargue du Maury) en croisement sur les juments familiales, c’est tout naturellement que Patrick a acheté avec ses premières économies en 1991 sa première pouliche au sevrage, une AA à plus de 50 %. Il s’agit de Thaour des Bois par Knour de Plaisance. Elle est de la même famille que Farceur des Bois B, un grand AA alezan par Fayriland II, ISO 135, ICC 116, IDR 126. Ce cheval impressionnant était au centre équestre près de Clermont Ferrand où Patrick habitait à l’époque. 


L’idée première était d’utiliser Thaour des Bois, mais surtout qu’elle constitue la souche de son futur élevage lorsqu’il reviendrait s’installer dans le Cantal sur la petite exploitation agricole familiale. 


Le pari de l’éducation


« Les anglos nous ont toujours fascinés par leur générosité et leur caractère affirmé. De plus, leur look, leur agilité, leur prestance mais aussi leur rusticité en font des chevaux polyvalents sur un plan commercial pour qui sait utiliser convenablement leur potentiel. Très souvent décriés pour leur difficulté d’utilisation, nous avons décidé de miser sur l’éducation de nos jeunes chevaux afin de rompre avec cette mauvaise image de l’anglo. Pour nous les conditions essentielles sont réunies : de bonnes souches, de très bonnes pâtures, des mères confiantes et une bonne éducation. Beaucoup de manipulations et une mise en confiance des poulains dès le plus jeune âge font le reste.


A. Gygax, juge SHF et éleveur suisse d’AA, l’a très bien résumé dans la Gazette de la Grande Semaine de Pompadour en 2011 : « Tout le monde sait que l’Anglo-Arabe ne correspond pas à n’importe quel cavalier. On ne commande pas à l’Anglo-Arabe, on lui demande poliment, très poliment même, en lui demandant d’abord «que préférez-vous aujourd’hui madame». Si on le traite correctement, si on le monte comme il faut, il fait tout pour vous. ». Nous pourrions rajouter, à la condition que ceci soit fait aussi dès le plus jeune âge au regard quelquefois de l’extrême sensibilité de certains sujets. 


Nous nous occupons nous-mêmes de l’éducation, du parage et du débourrage des jeunes chevaux. Nous les travaillons essentiellement en extérieur, mais aussi ces dernières années avec un coach, devenu un ami : Tristan Gracient, gérant du centre équestre du Pays de Maurs.


Nous faisons ainsi passer bien souvent à nos jeunes chevaux de trois ans avant les épreuves d’élevage de modèles et allures, une épreuve développée par les Haras Nationaux : la labellisation loisir. Cette série de tests demande un certain niveau de dressage et d’éducation du jeune cheval qui doit franchir des difficultés en faisant preuve de courage et de générosité, sans développer de réactions dangereuses. 


C’est un gage de confiance pour les futurs acquéreurs de nos produits qui sont déjà bien avancés dans le travail à pied ou monté. Nos acheteurs satisfaits, amateurs ou professionnels, sont aujourd’hui devenus très souvent des amis, mais aussi notre meilleure carte de visite ! 


Nous restons persuadés qu’il faut perpétuer l’élevage en race pure, même si l’apport de sang étranger peut être intéressant. Il nous faut conserver nos bonnes souches. L’anglo-arabe intéresse déjà et sera recherché à l’avenir dans les courants de sangs étrangers pour améliorer leurs chevaux parfois un peu lourds ou manquant d’influx et de réactivité ». 


Palmarès élevage


Tous les ans, participation au concours d’élevage de modèles et allures à Aurillac, Gramat et aux finales nationales de Pompadour. 


Depuis 12 ans, la Domerguie est tous les ans présente au rendez-vous des plus beaux spécimens de la race AA à Pompadour avec au moins un cheval. 


2002 : première participation au Championnat de France de la race AA à Pompadour avec Prim’Amour Domerguie, foal par Prima d’Or et Thaour. 


2003 : Meskal de Domerguie (Pygargue du Maury x Thaour des Bois) Vice-Championne de France femelles AA 3 ans.


2005 : Prim’Amour Domerguie se classe 11e sur 20 à la Finale Etalons AA.


2007 : Thorgal de Domerguie (Gral des Vernières x Thaour des Bois) 3e des foals mâles à Pompadour.


2007 : Jemaa de la Domerguie (Dairin x Thaour des Bois) 3e des poulinières à Pompadour.


2009 : Thorgal de Domerguie Vice-Champion de France mâles AA 2 ans.


2011 : Urga de Domerguie (For Ever IV x Jemaa de la Domerguie) Vice-Championne de France femelles AA 3 ans.


2012 : Chinka’s Domerguie (Tilippe le Bel x Hélianthe d’Isle) 3e des poulains mâles AACR et présentation des « sœurs de lait », à savoir Circée et Cachemir de Domerguie, deux pouliches élevées par Thaour des Bois, suite au décès de Jemaa de la Domerguie.


2013 : Austin Tex Domerguie, (Véloce de Favi x Hélianthe d’Isle) Champion de France hongres et femelles AA de 3 ans, sa propre sœur, Belhyosa de Domerguie termine 4e des pouliches AA de 2 ans.


2014 : trois titres de Champion de France, dont deux Champion Suprême : Circée Domerguie (Nathan de la Tour x Thaour des Bois), Chinka’s Domerguie (Tilippe le Bel x Hélianthe d’Isle), Elyas de Domerguie (Upsilon x Meskal de Domerguie), Meskal de Domerguie 3e des poulinières AA.


Palmarès sportif : 


• Jemaa de la Domerguie (Dairin x Thaour des Bois) ISO 110 et ICC 109 avec un cavalier amateur. 


• Meskal de Domerguie (Pygargue du Maury et Thaour des Bois): meilleure AA CCI** à Jardy en 2009 sous la selle de Benoit Parent, en quelques sorties, elle obtient un ICC 132.


• Prim’Amour Domerguie (Prima d’Or et Thaour) : finaliste en CCE à Pompadour à 4, 5 et 6 ans, 7e place à la finale CCE des 7 ans à Dijon, sous la selle d’Eddy Sans ICC 124.


• Qahira de Domerguie (Gériko du Quercus et Thaour) : à 4 ans finaliste à Fontainebleau, de 2010 à 2013 sous la selle de B. Sainsardos, elle sort en CSI* à 135 m, ISO 143.


• Quizas de Domerguie (Geriko du Quercus et Jemaa) : ISO 108 et ICC 104 avec une cavalière amateur.


• Rebel de la Domerguie (Quercus du Maury et Jemaa) : ISO 110, classé en cycle classique 5 ans, ISO 121 avec une jeune cavalière de 13 ans.


Les étalons utilisés :


Dairin, Pygargue du Maury, Dandy du Plapé, Quatar du Plapé, Quercus du Maury, Gériko du Quercus, L’Elu de Dun, Yarlands Summersong, Nathan de La Tour, Véloce de Favi, Laurier de Here, For Ever IV, Tilippe le Bel, Gral de Vernières, Upsilon.




A lire aussi : Elevage



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°306 du 14 Décembre


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre