- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Tryon : le Marathon (Attelage) donne la France 3è


23/09/2018
    
Jour de marathon pour les meneurs à Tryon. Les trois attelages français se sont très bien comportés : avant le dernier test de maniabilité ce dimanche à 20h30 (FRA), l’équipe de France est à moins de 5 points de la 3e place, détenue par la Hollande et à moins de 9 points de la Belgique qui est 2e.

Ce test spectaculaire très comparable au parcours de cross du concours complet a régalé les spectateurs. Après une première phase sans obstacle de presque 3 km permettant de mettre les chevaux en souffle et une pause d’une dizaine de minutes, les équipages s’élancent sur la phase B, comprenant huit obstacles. Un chronomètre est déclenché à l'entrée et à la sortie des obstacles, l’objectif étant de franchir les portes sans commettre de faute le plus rapidement possible. Le parcours long au total de plus de 8 km s’effectue en terrain varié, avec des obstacles dans l’eau et notamment une grosse côte en fin de parcours entre les obstacles n°7 et n°8, identique à celle de la fin du cross de la semaine passée.
Anthony Hordé, premier meneur pour la France effectue un très bon marathon. Il termine avec un score de 132,67 pts sur le marathon et un total de 197,86 pts.

Anthony Hordé après le marathon :
 « On n'a pas eu de surprise au niveau du climat car c'est ce qu'on attendait. C'était physique pour les chevaux mais ils ont quand même bien rallongé les fourchettes donc les chevaux ont bien terminé et ça c'était top. Ce marathon était moins technique que d'autres mais avec la fatigue, ça le devient. Je suis très déçu de l'obstacle n°1 car les chevaux de devant ont beaucoup regardé et j'ai perdu du temps énormément de temps, presque 10 ou 15 secondes, c'est un peu frustrant. Au fur et à mesure du marathon, ça progresse très bien donc c'est dommage. Je suis satisfait de mon score mais encore plus quand ça fonctionne très bien à partir du n°3. Après je n'ai pas de regrets, il n'y a pas de grosse erreur. Pour la maniabilité, les chevaux devraient bien récupérer, ça devrait bien se passer. »

Thibault Coudry s’élance ensuite sur la parcours. Il boucle lui aussi son marathon de belle manière en 128,18 pts, pour un total de 180,74 pts au cumul des deux premiers tests.
Thibault Coudry après le marathon : « Je suis content car les chevaux ont tenu le coup c'est très physique avec la chaleur et l’hydrométrie qui remontent. On avait essayé une nouvelle composition avec un nouveau cheval en arrière gauche, pour avoir de la stabilité et de l’énergie sur le cheval de devant. Je suis content car cela a très bien marché. Ils ont vraiment tout donné et ils ont joué. Je perds un petit peu de temps sur certains virages à droite mais dans l’ensemble je suis très content du résultat. On va avoir à présent toute l’après-midi et le début de la soirée pour marcher les chevaux. S'ils se sont bien remis cette nuit, ce sera sûrement le même attelage pour la maniabilité demain. Je suis assez content car ça a encore prouvé que les deux chevaux de derrière ont bien fait leur travail et pour moi c’est quand même plus facile à mener.  »

Dernier Français en piste, Benjamin Aillaud boucle son parcours avec un total de 135,68 pts. Il totalise 184,52 pts avant la maniabilité.
Benjamin Aillaud après le marathon : "Ce marathon, on savait qu’il serait chaud et physique, il a été intense. C’est l’un des plus beaux marathons de la saison. Il est construit de façon exceptionnelle. On l’avait vu mais en le menant, on le revalide. Les chevaux ont donné tout ce qu’ils pouvaient et on a réussi à gérer jusqu’au bout, à rentrer dans les temps, à être dans le coup. On savait qu’avec des températures comme ça, nous n’allions pas finir avec beaucoup d’aisance mais ils ont quand même tout fait correctement et sur des trajectoires assez propres. Je fais une petite faute de menage. On perd une demi-seconde ici et là mais pas beaucoup plus que ça. Après pour aller plus vite que ça, les chevaux ne l’auraient pas donné avec ces températures-là. Je suis très content de ce que les chevaux ont fait. Je suis aussi content que les juges et le président de jury aient adapté un peu l’épreuve. Si la phase A, avant la phase d’obstacles, avait été complète, je pense que beaucoup de chevaux auraient été arrêtés au milieu. Je pense que c’était une bonne décision.
On a beaucoup préparé l’épreuve de maniabilité. Je pense que les chevaux ne devraient pas avoir trop de courbatures. On devrait réussir à faire une belle maniabilité demain avec une bonne équipe de France avec qui on passe des bons moments. Il y avait une émulation à la sortie du marathon, tout le monde était là pour refroidir les chevaux, des personnes de la FFE et d’autres disciplines. C’était juste génial et nous avons passé un vrai bon moment
.
On essaie de rien lâcher pour la médaille mais les autres aussi. L’équipe de France a déjà fait des podiums sur des Coupes des nations cette année donc on est capables de le faire. L’attelage à 4, c’est tellement de détails qu’il y a beaucoup de possibilités de bien faire ou de mal faire. On travaille en tout cas pour remonter des places et avancer dans la ranking.
 "


En équipe, les deux meilleurs scores des Tricolores sur chacun des tests sont comptabilisés pour effectuer le classement. Les scores de Benjamin Aillaud et Thibault Coudry ont été pris en compte pour le dressage et ceux d’Anthony Hordé et Thibault Coudry sur le marathon. Après plusieurs modifications de classement à la suite d'oublis de pénalités pour certains meneurs, avant le dernier test de maniabilité, l’équipe de france est à moins de 5 points de la 3e place, détenue par la Hollande et à moins de 9 points de la Belgique qui est 2e.



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheva n°311 du 12 Avril 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre