- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Tryon : good, boys!


20/09/2018
    
Ce mercredi a signé l’entrée en matière des cavaliers et chevaux de saut d’obstacles à Tryon. Dans la première épreuve de vitesse, les quatre Tricolores jouent groupés. Les trois « petits nouveaux des JEM » honorent leur contrat, comme si de rien n’était, malgré la chaleur revenue. Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC JO/JEM, malgré une erreur en dernière barre, seront les meilleurs. La France est 6e. Good, boys !

SAUT D’OBSTACLES

Le coup d’envoi des épreuves de saut d’obstacles a été donné ce mercredi à Tryon avec une première épreuve de vitesse. Le parcours de 14 obstacles, dont trois combinaisons dites « doubles » a permis de départager d’entrée les 124 partants. Sur cette première épreuve, les barres renversées sont transformées en secondes de pénalités qui viennent s’ajouter au chronomètre. Le meilleur couple à l’issue de cette épreuve souvent appelée « chasse » est celui dont le chronomètre est le plus bas.

Ils sont 124 couples à prendre le départ de la chasse... De nombreux pays sont engagés que l’on n’a pas l’habitude de voir : Taïwan, Philippines, Pérou, Liban, Thaïlande, Hong Kong, etc.
Nicolas Delmotte, ouvreur de l’équipe de France, sera l’auteur d'un joli parcours sans-faute en 81’’70 dans l'épreuve de vitesse, D’emblée il donne la couleur : « Le parcours était très agréable. Parcours déjà délicat, assez haut et assez fautif. Je suis parti avec un rythme assez soutenu, c’est ce qui avait été décidé avec Philippe Guerdat de garder le même rythme soutenu lors de la reconnaissance, et j’ai pu garder un très bon galop jusqu’à la fin. Le cheval est très intelligent, il a une très bonne tête, assez en forme sur toutes les pistes. Je le sens en forme, à l’aise, je le sens vraiment bien. »

Une pause a lieu après le passage d’une vingtaine de cavaliers. Les gradins sont plus qu’à moitié vides... Il fait beau, l’ouragan est loin, on revient de loin. Premier Américain à passer, Devin Ryan et Eddie Blue, Kwpn de 9 ans, faute en sortie du second double.

Après les bonnes prestations de l’Allemande Simone Blum/Alice (Askari) et Janika Sprunger la Suisse qui prend la 2è place au provisoire, avec l’étalon hollandais Bacardi (Corland x Kannan) c’est le tour de la Champardennaise Alexandra Francart et Volnay du Boisdeville, 9 ans seulement, le fils de Winningmood, et c’est un beau sans-faute tout en finesse, en 82’’75 qui leur vaut une 6è place au provisoire.

« Je suis très heureuse, très satisfaite. Heureuse de mon cheval et de mon équitation. Je suis bien contente d’être rentrée aussi bien dans mon championnat même si ce n’est que la chasse mais c’est toujours agréable mentalement de faire un parcours correct. Concernant l’équipe, tout le monde va bien, les chevaux vont bien, je suis assez confiante pour tout le monde. Volnay n’est jamais trop sorti de sa zone de confort dans le galop cette saison à l’occasion des Coupes des nations, c’est donc ce que je craignais un peu sur ce parcours-là mais j’ai réussi à trouver le bon tempo aujourd’hui sans le mettre dans le rouge. Volnay est fait pour sauter, tant que le parcours est monté et que la piste est bonne, tout lui convient. »

Le meilleur est toujours l’Irlandais Shane Sweetnam avec Chaqui Z, un étalon fils de Chaccco Blue, en 80’’19. Jusqu’à l’arrivée du Japonais Karen Polle et With Wings, Kwpn fils de Larino, 15 ans, en 79’’88. Puis c’est au tour du Néerlandais Marc Houtzager avec Sterrehof’s Calimero (Quidam de Revel), en 79’’48..

A la deuxième pause, Nicolas est 7ème et Alexandra 9ème. 42 cavaliers sont passés, il en reste 82...Allez les Bleus! Carlos Lopez, le cavalier colombien installé au haras des Grillons à Valence pulvérise le chrono, jusque là figé à 79’’48, et l’abaisse à 77’’96 avec son superbe Kwpn Admara (Padinus). Superbe tour.

Troisième arrêt au n° 62... C’est long, très long... Nicolas Delmotte est 9è, Alexandra Francart 11è. Carlos Lopez est toujours premier... 62 cavaliers sont passés, Difficile d'aller plus loin dans les pronostics, on n'est qu'à mi-chasse... Restent 61 cavaliers à prendre le départ... Dont Alexis Deroubaix en N° 68 et Kevin Staut en n° 98... Good boys!

Alexis Deroubaix, le « petit jeune » de l’équipe, et son gris Timon d’Aure JO/JEM sont très attendus. Mais ils surfent sur la vague bleue et bouclent eux-aussi le tour sans aucune pénalité en 83,09 secondes, très à l’aise.
Alexis Deroubaix en sortie de piste : « C’est déjà un parcours assez difficile qui est assez fautif. Ce n’est pas non plus énorme mais pour être dans le coup, il faut galoper un peu. J’avais pour objectif de prendre un peu plus de risques, je m’en veux un peu mais le cheval a vraiment très bien sauté. Timon était un petit peu trop guerrier aujourd’hui donc je pense que demain ce sera un peu plus facile. On fait tous un bon départ, c’est motivant pour la suite mais rien n’est joué pour le moment, il ne faut rien lâcher. »

Enfin, derniers en piste pour les Bleus, les champions olympiques par équipe, Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC JO/JEM ont également fait une entrée en matière remarquée. Le couple, pilier de l’équipe de France depuis plusieurs années, enchaîne le parcours avec une facilité et une rapidité qui laisse présager le meilleur. Une touche malheureuse sur le dernier obstacle entraînant une barre à terre les pénalise de 4 secondes. Malgré cette faute, et avec un total de 80,08 secondes, les « patrons » signent tout de même le meilleur chronomètre pour l’équipe de France et s’installent à la 6è place.
Kevin Staut en sortie de piste : « J’ai vraiment un sentiment partagé. Je suis très fier et très content de Rêveur qui a fait un travail magnifique. Je m’en veux énormément de cette faute sur le dernier, c’est une faute d’équitation, le cheval n’y était pour rien. On était bien en harmonie tout le début de parcours, on était assez rapides, on avait le meilleur chronomètre mais sans forcer. J’ai décidé d’assurer un peu le dernier, c’était mal monté de ma part. Je suis très content de lui, très énervé après moi mais ça ne pénalise pas trop l’équipe c’est le plus important. Avec un cheval de cette expérience et qui saute comme il sautait aujourd’hui, je ne dois pas faire ce genre d’erreur. Pour l’équipe, tous les chevaux ont très bien sauté, on va voir comment ils vont récupérer, surtout les deux qui ont sauté l’après-midi. La journée a été bonne pour nous, les trois bons scores assurés par mes coéquipiers m’ont permis de prendre un peu de plus risques. Notre objectif reste d’être dans les six premiers vendredi afin d’obtenir notre qualification pour les Jeux olympiques sans s’occuper des autres et en essayant de monter le mieux possible. »

Réaction de Philippe Guerdat, sélectionneur national : « C'est plutôt une bonne entrée en matière. Il ne faut pas oublier que nous sommes aux championnats du monde, qu’on avait trois cavaliers qui débutaient à ce niveau d’épreuve et qui n’avaient participé à aucun championnat donc c’est certain qu’ils étaient un peu tendus mais cela ne s’est pas vu dans leur équitation. Ils ont fait exactement ce qu’on leur a demandé. On ne voulait pas prendre trop de risques aujourd’hui. Etre en tête de la chasse, cela nous est souvent arrivé mais c’est compliqué à défendre après. Avec ces chevaux-là, il ne fallait pas rentrer dans le rouge, c’est ce qui est arrivé avec les trois. Kevin a joué la gagne, il a fait une malheureuse faute sur le dernier. Une petite incompréhension mais son cheval sautait très bien donc c’est un bilan d’ensemble plus que positif.
J’aimerais bien que mes chevaux restent dans cet état de forme. Mes cavaliers sont bons, mes chevaux sont bons aussi et comme ça va aller crescendo dans les difficultés, j’aimerais bien qu’on puisse passer. J’ai toujours dit que le but ou le rêve, ce serait de décrocher la qualification pour les Jeux. Parmi les 24 équipes au départ, il n’y a plus beaucoup de petites équipes. Il faut donc essayer de voir demain ce que l’on peut faire. Il faut essayer d’être le mieux possible. La journée va être encore longue. Il va encore faire très chaud. On a peur de la réaction des chevaux. Aujourd’hui, ils étaient frais mais plus la semaine va avancer plus nous aurons des problèmes. Rien n’est joué. Il faut essayer de faire une bonne journée demain. Demain soir, il faut déjà rester dans les dix meilleures équipes. C’est pour cela qu’on est là.
 »

Suisse, Pays-Bas, Brésil, Etats-Unis, Australie et France est l’ordre des 6 meilleures équipes. Derrière, la Suède, l’Allemagne, la Colombie et l’Irlande.



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheva n°312 du 26 Avril 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre