- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Tryon : bravo aux para-dresseurs


21/09/2018
    
L’équipe de France de para-dressage était attendue en piste ce jeudi pour présenter les reprises par équipes, aussi appelées « team test ». Tous les Tricolores étaient concernés puisque cette journée était dédiée aux cavaliers des grades V, II et IV. Excellents scores de chaque memebre de l’équipe, qui sont tous passés. Suite et fin des épreuves ce vendredi.

C’est Estelle Guillet en grade V qui a ouvert le bal. Elle signe avec Magic de Meuyrattes une reprise propre notée 65,698 %.

Estelle Guillet en sortie de piste : «  J’avais un peu de pression car là c’est pour l’équipe qu’on courait. Après, Magic a de nouveau fait un sans-faute, c’était l’objectif. On est encore en construction pour après. Il était encore très bien ce matin. On ne peut pas faire 70 % tout de suite mais on va faire notre chemin petit à petit. Monter sur un terrain comme ça avec un cheval qui répond à tout, ce n’est que du bonheur.  Magic n’a que 9 ans, c’est un grand cheval donc on a dû l’attendre. Déjà, je le sens plus droit entre mains et jambes car avant il était plus « anguille ». On progresse sur plein de points donc objectif réussi encore aujourd’hui. À titre personnel, il me reste maintenant la reprise libre en musique (RLM) qui sera sur le thème « James Bond Girl » qu’on a élaboré avec Dominique d'Esmée. La musique convient parfaitement au cheval. On va essayer de prendre beaucoup de plaisir pour cette finale. »

Cloé Mislin, s’est ensuite élancée en grade II. Alors qu’elle partait quatrième mardi après l’épreuve individuelle, elle signe une reprise en 65,000 % pour l’équipe.

Cloé Mislin en sortie de piste : « Ma reprise était moins bien que celle de l’Individuel, j’avais un petit peu plus de stress à cause de l’enjeu par équipe. Caruso a été plus tranquille, peut-être même un peu fatigué mais je suis quand même satisfaite de lui et de moi car j’ai donné le meilleur de moi-même. Il me reste la RLM qui est sur le thème d’« Amélie Poulain », typiquement Français donc. J’espère pouvoir dérouler la meilleure des RLM samedi. Après la concurrence est rude, j’aimerais bien décrocher une 4e place, ça serait déjà pas mal. » 

En grade IV, Vladimir Vinchon était le premier des deux Français en lice. Avec Tarantino Fleuri, il en termine dans ce team test avec 65,650 %.

Vladimir Vinchon en sortie de piste : « Le cheval s'est mieux tenu aujourd'hui. Mon travail au trot et au galop était beaucoup plus régulier, plus dans la rectitude. J'ai peut-être un peu bousculé au pas car j'avais peur qu'avec la chaleur il s'éteigne complètement donc j'ai voulu l'encourager. Après il se raidit un peu trop dans la bouche depuis le début du championnat et ça nous pénalise lourdement mais je ne sais pas comment l'expliquer. Il faudra refaire le point avec toute mon équipe à la maison. Nous sommes encore un couple en pleine construction, Tarantino a un très fort potentiel et même s'il était prêt, ces JEM étaient un petit peu tôt. Il aura en tout cas pris beaucoup d'expérience en vue de notre objectif principal : les prochains Jeux olympiques.  »

Dernier couple en piste pour l’équipe de France, José Letartre et Swing Royal*ENE-HN, eux aussi concourant en grade IV on proposé un team test noté 68,650 %.

Réaction de José Letartre en sortie de piste : « Le cheval était beaucoup mieux qu'avant-hier malgré la chaleur, j'avais peur qu'il en souffre. J'ai réussi à le mettre un peu sous pression au paddock et à le garder comme ça en piste. Il  est resté avec moi tout le long et a bien fait son travail. Je fais une faute au galop mais par rapport au premier jour nous étions plus en harmonie. Pour la RLM samedi, le thème est "The Artist" avec une musique qui correspond bien au cheval qui est un peu "danseur". On a gagné deux fois cette saison avec ce programme alors j'espère que ça va plaire ici aussi. On a repris des points aujourd'hui, on verra. Mais je n'aime pas vendre la peau de bête avant de l'avoir tuée ! »

Sophie Wells, de Grande-Bretagne, a pris la tête de la course alors que la course aux médailles d’équipe a pris le devant de la scène dans le cadre du Adaquan® Para-Dressage, jeudi.
 
L’équipe britannique de para-dressage possède l’un des plus longs records sportifs, après avoir remporté toutes les médailles d’or disponibles aux niveaux mondial, paralympique et européen.
 
Wells a pris un bon départ à Tryon après avoir obtenu un score de 77,233% contre le meilleur des Pays-Bas, Frank Hosmar, sur Alphaville, N.O.P. Le coéquipier de Wells, Sir Lee Pearson, en catégorie II avec Styletta termine troisième de sa section et s’assure que la Grande-Bretagne soit bien placée, avec deux autres pilotes, Natasha Baker et Erin Orford, qui termineront leurs tests vendredi.
 
La France est actuellement en tête, mais les quatre cavaliers ont effectué leurs tests, les Pays-Bas les suivent et le Japon est troisième. Les Britanniques, les Danois et les Brésiliens, tous triés sur le volet, ont tous deux la moitié de leurs équipes encore en lice, tandis que les Pays-Bas sont également des prétendants à la médaille d’or.
"Je savais que je devais améliorer mon jeu de l'autre jour pour l'équipe", a déclaré la Britannique, Wells. "J’ai regardé mon test avec mes entraîneurs et j’ai examiné différents domaines. J’ai appris à gérer la pression et je me suis concentée sur ce que je devais faire. Tous les autres pays sont tellement plus forts. Nous voulons conserver notre titre, mais nous ne pouvons que faire de notre mieux. "
 
Quant à Pearson, qui a besoin d'une médaille à Tryon pour devenir le cavalier de para-dressage le plus décoré de l'histoire des Jeux équestres mondiaux FEI ™, il a montré toute son habilité et son expérience pour marquer 71.606%  et est à nouveau en tête.
 
"Je ne m'inquiétais pas de la place aujourd'hui", a déclaré Pearson. "J'y suis allée calmement et passionnément, et je lui ai dit merci (Styletta) à chaque transition. Elle a été brillante ici, avec l'environnement, avec les arènes. Je pensais qu'elle serait pétrifiée, mais elle ne l'a pas été, et je crois qu'elle sera un cheval de championnat fantastique pour l'avenir. "
 
Kaastrup, quant à elle, a poursuivi son impressionnant championnat avec Horsebo Smarties, enregistrant une marge de victoire de près de deux pour cent par rapport à la Néerlandaise Nicole den Dulk, qui a terminé deuxième sur Wallace N.O.P.
 
"Nous sommes extrêmement fiers", a déclaré Kaastrup. "Le cheval est incroyable et j'apprends beaucoup de lui. Je me sens vraiment bien, surtout avec le score que j'ai fait."

Les dresseurs de grade IV ont clôturé la journée d'ouverture de la compétition par équipe - les médailles seront attribuées après la troisième journée vendredi - et c'est la médaillée d'or individuelle Sanne Voets qui a de nouveau livré la meilleure resprise avec Demantur N.O.P.
 
Leur score de 76,550% a battu les Brésiliens Rodolpho Riskalla et Don Henrico, deuxièmes tandis que le Belge Manon Claeys a pris la troisième place.
 
"Il était incroyable. Il était si vif, volontaire et obéissant, et je pense que c'est ce qui le rend si beau quand deux devient un - quand un cheval et vous êtes en parfaite harmonie", a déclaré Voets.
 
"La pression est sur les Britanniques maintenant, et nous aimons cela. Nous sommes venus ici avec un seul objectif: gagner une médaille d’équipe pour se qualifier directement pour Tokyo."



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°306 du 14 Décembre


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre