- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Trio féminin français au sommet du classement mondial d’endurance

  • Melody Theolissat/Kais de Jalima (2019-©DR)
    Melody Theolissat/Kais de Jalima (2019-©DR)
Si l’équipe de France d’endurance a achevé sa saison 2021 avec trois médailles internationales, les représentantes tricolores se sont aussi démarquées au classement mondial FEI. Julia Montagne, Mélody Théolissat et Virginie Atger en ont été les leaders le mois dernier, prenant les trois premiers rangs (5 Français dans le Top 10). L’occasion de revenir avec elles sur leur saison 2021 et ce bel accomplissement.

La saison a été particulière pour les cavaliers d’endurance, puisque deux grands championnats étaient au programme : le Mondial à Pise (ITA) en mai, suivi du championnat d’Europe à Ermelo (NED) en septembre.
De ces échéances, l’équipe de France, menée par Jean-Michel Grimal, est rentrée, par deux fois, auréolée d’une médaille collective.

- Lors du championnat du monde, c’est le bronze qu’ont récolté Nicolas Ballarin/Anir de la Teulière (11e), Gaëlle Ollivier Jacob/Pot Made (13e), Margot Thomas/Kalon Milin Avel (17e), Roman Lafaure/Akim Cabirat (20e) et Charles Cappeau/Camil des Ormeaux. À noter que la France a été la seule équipe à voir quatre de ses couples franchir la ligne d’arrivée sans encombre !

- Quelques mois plus tard, aux Pays-Bas, c’est l’argent qui est venu récompenser le quintet tricolore - Vincent Gaudriot/Bum Baya d’Aqui, qui se sont également emparés de l’argent en individuel, Philippe Tomas/Biwaka de Chalendrat (4e), Jean-Philippe Francès/Bolt de Venelles (6e), Mélody Théolissat/Kais de Jalima (7e), Gaëlle Ollivier Jacob/Pot Made - juste derrière l’Espagne, vainqueur.

Autre fait remarquable, on a retrouvé pendant le mois de novembre trois cavalières françaises aux trois premières places du classement mondial, édité mensuellement par la Fédération équestre internationale (FEI). Ainsi, Julia Montagne a pris les commandes de l’endurance mondiale, devant Mélody Théolissat et Virginie Atger. Des rangs conservés par les deux premières citées en ce mois de décembre, tandis que la Varoise a rétrogradé au sixième rang. Une preuve supplémentaire, s’il en fallait, de l’excellence de l’endurance française. 

Julia Montagne, installée en Espagne, licenciée à l'Écurie May Manifacier (30)

“ Nous avons réalisé une belle saison avec pleins de chevaux différents, donc nous sommes très contents. Je n’ai pris part à aucun des championnats, car je ne pouvais y prétendre - les règles de la FEI imposent d’avoir couru sur 120 km et deux courses 3* avec un cheval pour se qualifier pour les championnats - or je disposais de jeunes chevaux, qui ont débuté à ce niveau. En février dernier, c’était la première fois que j’étais conviée à un stage des équipes de France. J’avais trouvé le rassemblement en lui-même super, tant les conseils reçus du staff fédéral que les échanges avec les autres cavaliers. Il y a eu beaucoup de temps de parole, nous avons pu nous regarder les uns les autres, voir comment les chevaux fonctionnaient. C’était excellent pour commencer la saison. Nous rêvons tous d’intégrer l’équipe de France, mais la saison prochaine nous tenterons d’assurer sur les courses de sélection, puis la suite se fera en fonction des performances. L’objectif sera d’être régulier à haut niveau. J’ai deux/trois chevaux âgés de dix ans et plus qui arrivent à maturité, et avec lesquels je vais pouvoir me frotter aux meilleurs. 
Ce n’est pas du tout un objectif d’être numéro une mondiale, les chevaux et l’équipe nous y ont emmenés. Finalement, nous sommes contents quand cela arrive. Cela signifie que les résultats sont réguliers, et que nous avons beaucoup de chevaux qui performent. 
Pour moi, Mélody Théolissat et Virginie Atger sont des modèles, des cavalières avec de l’expérience qui obtiennent des résultats avec de nombreux chevaux. Cela est important, car une écurie performante permet d’être présente sur de nombreuses courses, et Mélody a, en plus, participé au championnat d’Europe. Le travail d’une bonne équipe et la régularité payent au classement mondial. ”

Ses meilleures performances en 2021 (CEI 3* 160km) : 

2e à Sant Boi de Lluçanès (ESP) en juillet avec Saida de Fignols, 2e à Jullianges (FRA) en juillet avec Amin B, 5e à Todera (ESP) en novembre avec Batanga de Beders, 4e à Sines (POR) en novembre avec Amin B.

Mélody Théolissat, licenciée à Les Pacoulis Endurance (04)

“ C’est difficile de ne pas se satisfaire d’une saison marquée par une deuxième place par équipes au championnat d’Europe. J’ai eu la chance d’avoir de très bons et nombreux chevaux de haut niveau, ce qui m’a permis d’obtenir plusieurs victoires et podiums. Après, le championnat d’Europe ne s’est pas déroulé exactement comme prévu. Avec Jean-Philippe Francès et deux autres cavaliers, nous étions repartis en tête pour la dernière étape, et nous nous sommes trompés de route à cause du mauvais balisage. Cela a été une grande frustration, même si nous étions contents d’être allés au bout, malgré les dix kilomètres parcourus en plus. Kais de Jalima, qui en plus de ce championnat, a également terminé deuxième à Compiègne, va très bien et profite d’un repos bien mérité jusqu’à l’année prochaine. S’il y a à nouveau un stage fédéral, j’en serais. Ces rassemblements de début de saison sont conviviaux, permettent de resserrer la cohésion d’équipe et sont riches d’enseignements. Nous avons beaucoup partagé ensemble, nous avons eu le temps de parler de choses concrètes, ce que nous n’avons pas le temps de faire sur les courses. C’est une autre ambiance.
Voir trois Françaises en tête du classement mondial prouve que nous sommes les meilleures !
(Rires) Cela nous permet de mettre en avant l’entraînement et l’élevage français. ”

Ses meilleures performances en 2021 (CEI 3* 160 km) : 

1ere à Olost (ESP) en avril avec Diva de Jalima, 2e à Compiègne (FRA) en juin avec Kais de Jalima, 7e en individuel et 2e par équipes au championnat d'Europe d’Ermelo (NED) en septembre avec Kais de Jalima, 1ere à Fontainebleau (FRA) en octobre avec Chanel du Jip Jap, 3e à Todera (ESP) en novembre avec C’Pieraz du Vialaret + 3e sur 180km à Santa Susana (ESP) en décembre avec Diva de Jalima.

Virginie Atger, licenciée et dirigeante de l’Association Events Blue Ride (83) 

“ Je suis devenue maman d’un petit garçon en octobre 2020, donc je n’ai pas couru l’année dernière, sauf en toute fin de saison. Cependant, mon équipe avait concouru avec mes chevaux, donc l’activité ne s’était pas arrêtée. Cela m’a aussi permis d’avoir un piquet de chevaux bien formés cette saison. Je les remercie, ainsi que mon compagnon Angel Lazes, car c’est un système qui fonctionne à plusieurs. Cette année, nous avions des objectifs précis avec chaque cheval, et beaucoup à qualifier au niveau 3*. La préparation et la saison ont été basées sur des longues distances. Nous sommes très contents de la saison et de ce que les chevaux ont montré en vue de la saison prochaine. En course, j’ai eu la sensation qu’ils ont continué à évoluer, et de ne pas devoir les pousser pour obtenir ces résultats. J’ai vraiment aimé la course près de Barcelone (la CEI 3* de Santa Susana le 4 décembre 2021, ndlr). Il y avait un beau lot de chevaux en lice, la course a été disputée jusqu’au bout et nous avons dû faire la différence lors de grosses difficultés à la fin, démontrant ainsi la qualité des chevaux. 
C’est une bonne chose de voir trois Françaises en haut du classement mondial. Il faut souligner le travail effectué par Jean-Michel Grimal pour les sélections, motiver les troupes et lors des stages de début de saison. A l’occasion du rassemblement en février, nous avons retrouvé quasiment tous les couples qui ont performé cette année. Il y a eu un travail de longue haleine. Le staff fédéral a pu observer les chevaux durant l’hiver puis pendant la saison. Actuellement, le commerce est moins omniprésent pour les chevaux de haut niveau. En France, nous avons les compétences pour les garder et les valoriser. Alors, si c’est plus compliqué économiquement parlant, car nous les vendons moins facilement, c'est aussi plus avantageux sportivement… Dans la mesure du possible, nous serons présents pour les prochains stages d’hiver. ”

Ses meilleures performances en 2021 (CEI 3* 160 km) : 

5e à Vérone (ITA) en mai avec Cantate Reial, 4e à Castelsagrat (FRA) en juin avec Raya de Jalima, 3e à Sant Boi de Lluçanès (ESP) en juin avec Cham de la Palud, 3e à Jullianges (FRA) en juillet avec Douma Armor + 2e sur 180km à Santa Susana (ESP) en décembre avec Cham de la Palud.

Jean-Michel Grimal, sélectionneur national

“ Je suis très content du travail d’équipe effectué au championnat du monde en début de saison. Nous sommes à notre place en termes de résultats et il faut souligner le fait que 4 des 5 couples ont terminé la course. Concernant les championnats d’Europe, il y a un peu de déception concernant la deuxième place par équipes. Sans l’erreur de parcours à la toute fin de Mélody Théolissat et de Jean-Philippe Francès, qui sont par conséquent sortis du podium individuel, nous aurions terminé avec une médaille d’or par équipes. Mais c’est ainsi, il est impossible de réécrire l’histoire. Au bilan des deux championnats, 8 des 10 duos sont rentrés sans encombre, ce qui est une satisfaction. Et il ne faut pas oublier non plus le titre mondial des Jeunes à Ermelo (NED).
Concernant le classement mondial, il dépend de la qualité et de la régularité des couples. Julia Montagne, Mélody Théolissat et Virginie Atger peuvent compter sur de nombreux chevaux, qui leur permettent de courir toutes les grosses épreuves, et ce avec un taux de réussite important. Les voir à ces places-là est donc une bonne chose. ”

L’équipe de France se donne maintenant rendez-vous pour un regroupement en février prochain avec, en ligne de mire, le championnat du monde à Vérone (ITA), le 22 octobre 2022.

Ranking FEI (results from 01/01/2021 to 30/11/2021)

1. MONTAGNE, Julia (FRA) - 1675
2. THEOLISSAT, Melody (FRA) - 1160
3. AL FARESI, Mansour Saeed Mohd (UAE) - 1018
4. SOY COLL, Angel (ESP) - 987
5. ALMAZROUEI, Saif Ahmed Mohammed Ali (UAE) - 980
6. ALVAREZ PONTON, Maria (ESP) - 962
6. ATGER, Virginie (FRA) - 962
8. BALLARIN, Nicolas (FRA) - 903
9. PINDER, Rebecca Jane (AUS) - 895
10. LEFEVRE BOCHER, Klervi (FRA) - 872

LC

20/01/2022

Actualités régionales

Les petites annonces

Toutes les annonces équestres avec Equirodi

Je dépose une annonce