- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Sologn’pony : millésime exceptionnel pour Mathieu Laisney


13/09/2018
    
Il n’est pas peu fier Mathieu Laisney, à son retour dans La Manche. En effet, il remporte deux titres de Champion de France avec Etadam d’Odival en 4 ans et Champagne d’Ar Cus en 6 ans.


Rencontre avec un cavalier discret mais terriblement efficace.


VM : Comment avez-vous décidé de vous investir dans la formation des jeunes poneys ?


ML : Je suis ami avec Bérangère Mouroux qui était ma voisine à la cité. Elle m’avait confié Armene du Costil pour les 6 ans. J’avais gagné le championnat avec 100 % de Sans-Faute. Quand elle a cessé son activité, elle m’a envoyé ses clients. C’est comme ça que tout a commencé. Je la remercie sincèrement d’avoir eu confiance en moi.


VM : Ancien agent des Haras Nationaux, pourquoi vous êtes-vous installé au Haras de St Lô ?


ML : D’abord parce que j’aime ce lieu, il est chargé d’histoire. Dans ma famille, nous sommes attachés aux Haras Nationaux. Mes parents étaient tous les deux au Haras de Lamballe. Ensuite, parce que les installations sont vraiment bien, que ce soit en qualité de piste ou dans les écuries. Les boxes sont grands et l’aménagement des écuries est fonctionnel. Il y a beaucoup de concours sur place et dans les environs proches. C’est un endroit paisible où il fait bon travailler.


VM : Combien aviez-vous de poneys et chevaux au travail cette saison ?


ML : Je dispose de 20 boxes. J’ai 3 chevaux et le reste c’est des poneys. Ils ont tous été qualifiés pour la finale mais deux propriétaires ont décidé de ne pas y participer. 


VM : Comment se sont passées les finales ?


ML : J’avais 2 mâles de 3 ans dont un Farwell d’Haryns (Quabar des Monceaux/ Welcome Sympatico) qui est 3e et obtient son approbation étalon. Il appartient à Elisabeth De Linares et Bérangère Mouroux. L’autre, Fajar des Monceaux (Aron N/ Moonlight Berenger à André Magdelaine) est un peu plus loin dans le classement. J’avais aussi une pouliche de 3 ans, Féerie du Pinson (Udaipur Nordman/ Karisto de l’Aumont à Francis Lecouvey) qui est neuvième d’un lot très fourni et de très bonne qualité. 


Dans les cycles classiques j’avais trois 4 ans. Ils sont tous Elite. Emeraude du Pinson (Udaipur Nordman/Karisto de l’Aumont à Francis Lecouvey), Elquabar des Monceaux (Quabar des Monceaux/ Moonlight Berenger à André Magdelaine) et Etadam d’Odival (Vito de Blonde/Welcome Sympatico à Pascal Sauvage) qui remporte le championnat. Il a effectué 9sf/12 cette saison.


J’avais aussi trois 5 ans. Donna Régina de Twin (Meeping Cha de Florys/Lancer, née chez Savina Blot-Dolfus et appartenant à Ingrid Delaitre) qui est Elite. Diadème du Pinson (Mexico de Caudard/Karisto de l’Aumont à Francis Lecouvey) qui est Excellent et Dancing Elfe Clover (Unick d’Ick/Simoun de Ravary né à la SCEA Elevage des Trèfles et appartenant au Haras de Surrain) qui passe à côté de sa finale.


Dans les 6 ans, j’en avais cinq. 2 n’ont pas été qualifiés pour la finale. Les 3 autres ont obtenu une mention.


Chanel du Roc (Quoutsou/Linaro à Régis Réveillé) est Excellent. Cloud Of Milk (Kantje’s Ronaldo/Machno Carwyn née à la EARL Haras de la Gisloterie et appartenant à Sylvie Herd) est 12e et Elite.


Et Champagne d’Ar Cus (Machno Carwyn/Quidam de Revel appartenant à l’EARL Le Berre) est Elite et Champion. Il a réalisé 100 % de SF pendant la saison.


VM : Parlez-moi de vos 2 champions.


ML : D’abord je veux dire que j’ai eu beaucoup de plaisir à monter tous ces poneys. Ils sont tous différents mais vraiment gentils et avec du potentiel.


Etadam est un très beau poney. Il avait brillé en concours d’élevage. Il m’a été confié suite au testage. C’est un poney avec un modèle presque parfait. Il possède 3 très bonnes allures, il est souple et respectueux. Il a une bonne technique. En tête à l’issue de la NEP, il ne me restait plus qu’à faire SF. C’est vraiment un bon poney. Il fera les 5 ans l’année prochaine. 


Champagne lui c’est un crack ! Il est hors norme. Il a tout. Il est aussi arrivé après le testage. Déjà il montrait des qualités exceptionnelles. Il avait remporté le championnat des 2 et 3 ans. A 4 ans il a fait 6 tours. 5 SF mais il n’a pas été à la finale. A 5 ans il a fait 12 tours et 11 SF. Il est excellent à la finale. Cette année, il ne touche pas une barre de la saison. Il a bien mûri et son physique s’est endurci. C’est un poney incroyable, tant sur le plan sportif que dans son comportement. Il est gentil et sûr de lui. Je l’adore. J’aimerais beaucoup le garder pour les 7 ans. 


VM : La saison continue avec Fontainebleau, combien y avez-vous de chevaux ?


ML : J’en avais trois en début de saison, ils ont tous été qualifiés. Un 4 ans étalonn Email des Metz (Orlando/Ogrion des Champs) né chez Madeleine et Jean Renner à l’Elevage des Mets qui a effectué 8 SF/10. Il fait SF le 1er jour puis rate le 2e tour. Dickie de L’Aumone (Damiro B/Brandy de la Cour) est née chez mes parents et nous appartient. Elle a fait 13 SF/18. Sf le 1er jour, elle fait 2 fautes le 2e jour. 


Puis une 6 ans, Canelle de Vaudri (Ulixe/Idem de B’Neville HN), née chez mon oncle Michel Laisney. Elle fait SF sur les 2 premiers tours puis 4 pts sur la finale et 4 pts au barrage. Elle termine 11e avec la mention Excellent. Je suis très content de son comportement à la finale. C’est une très bonne jument.


VM : Ensuite quel est votre programme ?


ML : Après Fontainebleau, je vais prendre un peu de vacances avec Claire ma compagne puis je partirai au testage des Poneys Français de Selle. Je voudrais remercier mes propriétaires pour leur confiance. Monter des bons poneys aide à avoir des bons résultats et c’est aussi grâce à eux. 


Je voudrais aussi remercier mon équipe qui m’aide durant toute la saison et qui met tout en œuvre pour que les finales me soient faciles. Un grand merci aussi à Claire, ma compagne qui organise les écuries, groome mes poneys et m’encourage sur tous les concours. Ces résultats sont aussi les siens.


J’aimerai aussi trouver un cheval pour faire des bonnes épreuves comme des 140. J’aime le concours et j’ai envie de gagner alors si un propriétaire veut me faire confiance, j’en serais ravi. 


Rendez-vous donc pour Mathieu au testage des étalons PFS au Parc fédéral de Lamotte-Beuvron les 12&13 octobre et le 14 pour une cession d’approbation.


Le mot des propriétaires de Champagne D’Ar Cus. Erel Leberre.


VM : Champagne c’est un joli nom mais pourquoi Champagne ?


EL : Je suis fan de Jacques Higelin et Champagne, c’était normal pour moi de lui rendre hommage. 


VM : Comment avez-vous vécu ce championnat ?


EL : Dans le stress. Mais tellement de joie. Mathieu connait bien Champagne. Ils s’entendent à merveille. 


VM : Qu’avez-vous à dire à Mathieu ? 


EL : D’abord, un grand merci pour le travail effectué sur Champagne. Le poney a progressé au fil des parcours pour montrer tout son talent à la finale. Merci aussi à Claire qui le présente toujours parfaitement toiletté. La finale a été très bien gérée par Mathieu qui est resté concentré malgré la pression. Quel bonheur de pouvoir partager des moments d’émotion aussi intenses. Notre groupe d’amis normands a soutenu Mathieu tout au long du Sologn’Pony et notre joie était aussi la leur ! Nous sommes vraiment heureux d’avoir partagé ça ensemble. On a bien fêté le soir…




A lire aussi : Basse Normandie



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°304 du 26 Octobre 2018


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre