- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Rotterdam : le Grand Saut


15/08/2019
    
Les Championnats d’Europe de saut d’obstacles, dressage et para-dressage se tiendront du 19 au 25 août prochain à Rotterdam aux Pays-Bas. Les Tricolores joueront la qualification pour les JO de Tokyo 2020. À une semaine du départ pour Rotterdam, comment  Thierry Pomel et les cavaliers vont-ils vivre les derniers jours avant le grand saut ?

Thierry Pomel, sélectionneur national de saut d'obstacles : « J’ai toujours privilégié les cavaliers d’expérience. L’enjeu lors de ce championnat d’Europe est double dans la mesure où il s’agit de décrocher la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Le podium et la médaille appartiennent aux propriétaires, tandis que la qualification olympique concerne l’ensemble de la filière équestre française, ainsi que la Fédération Française d’Equitation et le Ministère des Sports. Les cavaliers qui ont été choisi ont toute l’expérience, ils savent ce que cet enjeu représente et savent gérer toute la pression. Je suis convaincu pour bien les connaître que plus ils auront de pression, meilleurs ils seront. Concernant la préparation, tous les chevaux sautent à Dinard, et à Londres pour ce qui concerne Sangria du Coty et Roger-Yves Bost. Les chevaux resteront en travail, mais bénéficieront d’une petite période de décompression, de manière à aborder le championnat avec des chevaux frais et en bonne santé. Nous peaufinerons les choses lors d’un dernier regroupement en Normandie avant le départ vers Rotterdam le dimanche précédent la visite vétérinaire. J’ai plus que confiance en eux ! »

Pénélope Leprévost - Vancouver de Lanlore - Groupe 1 : « Nous avons une équipe de chevaux plutôt jeunes, Vancouver de Lanlore a 10 ans, je l’ai depuis un an et demi, il est fiable, il l’a prouvé cette année, il a sauté facilement Aix-La-Chapelle, ce qui prouve qu’il n’est pas impressionné. Le dosage des efforts sur un championnat nous appartient. Les chevaux doivent rester frais et dans le coup, entraînés mais pas fatigués. »

Kevin Staut Calevo 2 - Groupe 1 : « Calevo est dans mes écuries depuis février ; il a 10 ans, c’est lui qui a le moins d’expérience parmi ceux qui seront au championnat, mais il est très studieux, quand on lui demande les choses correctement il arrive à répondre favorablement, il a énormément de potentiel, il est très puissant, il commence depuis quatre concours à être assez stable et disponible techniquement. »

Alexis Deroubaix Timon d’Aure - Groupe 1 : « Timon d’Aure et moi nous connaissons par coeur, je le monte depuis qu’il a 8 ans. Il en a 12 aujourd’hui. Nous avons pris de l’expérience aux derniers Jeux équestres mondiaux en 2018 ; cette année nous avons choisi les concours en fonction de cet objectif du championnat, même si nous avons parfois manqué de réussite. Il a montré l’année dernière qu’il avait une grande capacité à soutenir les efforts et une grande résistance physique. »

Nicolas Delmotte - Urvoso du Roch - Groupe 1 : « Ilex VP s’est blessé en début d’année, Urvoso a pris la relève. Je l’ai depuis 3 ans. C’est un cheval que nous avons acheté avec Marie-Claudine Morlion, aussi propriétaire de Darmani. Il ne fait que progresser, il fait énormément de sans-faute. Nous l’avons testé à Saint Gall où il a terminé double sans faute dans la Coupe des Nations, j’y crois beaucoup, il est très respectueux, très volontaire, je suis très confiant. »


Roger-Yves Bost – Sangria du Coty : « Je suis très content d'être dans l'équipe. On a besoin de faire une bonne performance pour décrocher la qualification pour les JO de Tokyo. Sangria a bien couru à Londres ce week-end et on a vu qu'elle pouvait tenir sur trois jours de concours. Elle a fait de beaux parcours, des parcours techniques, elle était au contrôle, je suis content de ce qu'elle a fait à Londres et quelques semaines avant à Paris. Je connais bien le terrain, je sais comment ça marche là-bas, il faudra être prêts ! C'est une super équipe, on est tous motivés et on fera de notre mieux ! »

Un programme a été établi en accord avec les cavaliers, les propriétaires, Thierry Pomel et le formateur Henk Nooren, et ils seront en stage de préparation finale quelques jours avant le départ pour Rotterdam. Les excellents résultats obtenus lors du Grand Prix 5* de Dinard , avec notamment la victoire d’Alexis Deroubaix, la 2e place de Pénélope Leprévost et Vancouver de Lanlore et la 5e place de Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch donnent le ton.



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°321 du 22 Novembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre