- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Passe de 3 pour Niels Bruynseels

  • Niels Bruynseels/Frenchy Vds HFT (©Hubside Jumping-Marco Villanti)
    Niels Bruynseels/Frenchy Vds HFT (©Hubside Jumping-Marco Villanti)
  • Julien Epaillard/Usual Suspect d'Auge (© Hubside Jumping-Marco Villanti)
    Julien Epaillard/Usual Suspect d'Auge (© Hubside Jumping-Marco Villanti)
  • Olivier Robert/Vangog du Mas Garnier (© Hubside Jumping-Marco Villanti)
    Olivier Robert/Vangog du Mas Garnier (© Hubside Jumping-Marco Villanti)
  • Pius Schwizer/Vient Tu du Rouet (© Hubside Jumping-Marco Villanti)
    Pius Schwizer/Vient Tu du Rouet (© Hubside Jumping-Marco Villanti)
Après une première victoire sur le Grand Prix du CSI 4* de l'HUBSIDE JUMPING en juillet dernier, le Belge Niels Bruynseels s'impose à nouveau sur la Côte d'Azur, et par deux fois : dans le Grand Prix du CSI 3* samedi (avec la jument Frenchy Vds) et dans le Grand Prix du CSI 5* ce dimanche 27 septembre, avec la grande gagnante Bwp Gancia de Muze, la fille de Malito de Reve. Il devance son compatriote Jos Verlooy, en selle sur Igor (Emerald), et l’Italien Alberto Zorzi, troisième sur Vauban du Trio, un fils SF de Nervoso. Meilleur cavalier tricolore, le champion olympique par équipe Roger-Yves Bost  termine cinquième double sans-faute, associé à Sangria du Coty, au terme d’un barrage éprouvant qui s’est joué à 15.

Samedi, c’était associé à la jument Frenchy Vds, une fille de Cornet Obolensky, que le pilote belge Bruynseels devançait le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli, lui aussi vainqueur d'un GP 5* en août, en selle sur Kalinka van de Nachtegaele (Epleaser Van T Heike x Cicero Z), et l'Allemand Christian Ahlmann, actuel treizième mondial, aux commandes de Solid Gold Z, 9 ans (Stakkato Gold x Calvin Z). Edward Levy confirme sa grande forme et celle de son piquet de chevaux, ratant la 3è place de moins de trois dixièmes avec l’étalon Sirius Black. Sébastien Duplant, cavalier de la région, prend la 5è place avec sans doute son meilleur cheval, Alpha de Preuilly (Pacha de Preuilly) : "Gagner un Grand Prix est toujours agréable, surtout avec une jeune jument ! Frenchy n'a que dix ans et très peu d'expérience à ce niveau. Elle n'est chez moi que depuis quatre mois. Je suis donc vraiment satisfait de son comportement ce soir, dans son premier Grand Prix 3* ! Gagner ici, parmi les meilleurs mondiaux, ce n'est pas si facile mais elle l'a très bien fait ! Elle est naturellement rapide, mais il faut que je la gère bien en piste car elle a beaucoup de sang. Cette victoire nous met en confiance. Je pense que Frenchy sera une jument de très haut niveau. Demain, je serai accompagné de Gancia de Muze pour le Grand Prix 5*. Je pense que le parcours sera délicat, technique et avec un temps assez court mais Gancia est incroyable et elle a déjà beaucoup gagné. Demain encore, je devrai m'appliquer à bien monter !"

Jérôme Guery dans la 1.55m samedi

Pour la 9è semaine de compétition à Port Grimaud, elle était dure dure l’épreuve majeure de samedi, qualificative au Grand Prix5* de dimanche : le temps très court et les hauteurs (1,55m) n’ont épargné que trois couples sur les 41 engagés. Jérôme Guéry chevauchait un jeune hongre sBs de 8 ans seulement, un fils de Nabab de Reve par Caroluds II. Le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli et Icarus, et l’Italien Alberto Zorzi en selle sur l’étalon Hanovrien Cinsey (Contendro I) doivent s’incliner tous les deux.

« Great Britain V n'a que huit ans et n'a jamais sauté ce niveau d'épreuve. Au regard de la délicatesse de l'épreuve, je crois même qui si je n'étais pas parti en tout début de première manche, je n'aurais pas pris le départ de l'épreuve. Le parcours était difficile, le temps très court mais finalement mon cheval n'a pas eu l'air en difficulté à un seul moment. Pour une fois, partir en début d'épreuve a donc été à mon avantage ! Mon barrage a certainement mis un peu de pression au deux concurrents suivants. Après la faute d'Alberto Zorzi, j'étais déjà assuré de la deuxième place. Puis j'ai vu que Marlon Modolo Zanotelli assurait un peu le double du barrage et je pense que c'est là qu'il a perdu un peu de temps.

J'ai acheté Great Britain V il y a environ un an, au début de son année de sept ans et j'ai toujours beaucoup d'espoir en lui. Ici, il a fait six ou sept semaines de concours et il n'a dû faire qu'une seule faute au total ! C'est vraiment un cheval d’exception comme on en rencontre rarement. Il n'y a pas beaucoup de chevaux de son âge capables de sauter des épreuves comme celle d'aujourd'hui, et encore moins de les gagner. »

Olivier Robert vendredi

Olivier Robert sur Vangog du Mas Garnier, le fils de Cornet Obolensky s'impose vendredi dans l'épreuve majeure à 1,50m, à l'issue d'un barrage à 18 concurrents sur 48. La Belge Gudrun Patteet sur Sea Coast Pebbles Z sera rattrapée par le couple Olivier Robert ; elle prendra finalement la troisième place derrière Julien Epaillard. Arrivé trois centièmes derrière l'Aquitain, le Normand, associé à Alibi de la Roque (Mylord Carthago*HN), à qui la vitesse réussit, devra cette fois-ci se contenter de la deuxième place. Trèe beaux doubles sans-faute de Marie Demonte, 4è avec la jument Vega de la Roche, de Marc Dilasser, 6è avec Vital Chance de la Roque.
Olivier Robert : « Je suis très heureux de cette victoire ce soir ! Nous étions dans des conditions un peu compliquées aujourd'hui. À cause du vent, il n'y avait pas d'arbres autour des obstacles, le parcours était très léger, le temps assez court ce qui rendait la première manche assez délicate. Mais il y a un tel niveau ici qu'il faut bien cela pour nous départager. Au moins quinze chevaux au départ ce soir ont déjà concouru lors de grands championnats. Ce n'est pas rien. Au barrage, j'ai pris l'option devant le numéro 2 après le double, que peu d'autres cavaliers ont tentée mais je ne crois pas que ce soit à cet endroit-là que j'ai gagné l'épreuve. D'ailleurs, sans prendre cette option, Julien Epaillard était en avance d'une seconde et demi sur moi au temps intermédiaire ! J'ai pris en revanche beaucoup de risques sur les deux derniers obstacles. Cette fois-ci, j'ai choisi de ne pas prendre l'option car cela ne me paraissait pas être la meilleure solution. Il faut croire que j'ai bien fait. Van Gogh a très bien sauté aujourd'hui ».

CSI 5* - 1,50m - Julien Epaillard (FRA)
"Usual Suspect est naturellement rapide mais Jérôme (Guéry), Jeanne (Sadran) et moi sommes les seuls avoir fait sept foulées dans la ligne du numéro deux au numéro trois. Nous avons aussi fait huit foulées entre le un et le deux. Cela nous permettait de gagner un peu de temps en début de parcours. Puis, en fin de parcours, nous avons fait huit et sept foulées dans les dernière lignes. Tout le monde ne l'a pas fait. J'ai profité de la rapidité au sol d'Usual Suspect et serré les virages pour gagner encore quelques centièmes. Je suis très satisfait du cheval et de cette victoire ! 
Je suis très heureux aussi pour Jeanne Sadran. Du haut de ses 19 ans elle se classe aujourd'hui parmi les cavaliers les plus rapides du monde, dans une épreuve à 1,50m. Ce n'est pas rien ! C'est un chouette résultat pour toute l'équipe. 
Demain je prendrai le départ du Grand Prix 5* avec Alibi de la Roque. Il était deuxième hier à l'issue d'un barrage où nous nous sommes bien battus avec Olivier Robert. J'espère que cela n'a pas dégradé sa qualité de saut mais nous verrons bien demain ! "

CSI 3* - 1,45m - Pius Schwizer (SUI)
"Vient Tu du Rouet est un cheval rapide, il a un très bon saut et est très respectueux. Ce parcours lui convenait parfaitement dans la mesure où il permettait de longues galopades. Disons que ce parcours n’était pas des plus difficiles pour Vient Tu. Ce soir, dans le Grand Prix du CSI 3*, je serai en selle sur Cortney Cox, qui est également un cheval très respectueux." 

Pius Schwizer s'impose en ouverture 

Le Suisse Pius Schwizer s'est imposé dès l'ouverture du week-end de compétition, dans l'épreuve phare du CSI3*, à 1,45m. En selle sur Chidame Z, il devance les Français Sébastien Duplant et Michel Robert, respectivement deuxième et troisième de l'épreuve avec Alpha de Preuilly et Van Kilmor.

"Je suis très heureux de cette victoire. Chidame a très bien sauté aujourd'hui et c'est un magnifique concours. Je remercie vraiment les organisateurs pour ce super accueil. Je monte Chidame depuis quatre ans et c'est depuis toujours une jument très compétitive. Elle veut toujours gagner. J'espère que le week-end va se poursuivre d'aussi belle manière !"

28/09/2020

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales