- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Myopathie Atypique : agissez !

Nous y avons consacré un long article dans notre édition du 25 octobre 2013 p.12 : « L’érable et la myopathie atypique : histoire mortelle », dans lequel nous détaillions le combat des chercheurs contre la myopathie atypique, aboutissant à la découverte du responsable, les plantules (i.e. les germes de la graine d’érable) de l’Acer pseudoplatanus, ou érable sycomore lorsqu’elles sont ingérées par les chevaux. Le retour du printemps incite le RESPE et l’AMAG à prendre des mesures. Que pouvons-nous faire ?

Depuis l’appel à la vigilance relayé le 26 mars 2014 avec le retour du printemps, le RESPE fait un point en date du 24 avril 2014 : « 21 cas compatibles avec le diagnostic de la Myopathie Atypique ont été déclarés au RESPE par les vétérinaires sentinelles : 1 cas dans l’Allier (03), 1 cas en Corrèze (19), 1 cas dans l’Eure (27), 2 cas dans l’Eure-et-Loir (28), 1 cas dans le Gers (32), 1 cas dans l’Hérault (34), 1 cas dans le Morbihan (56), 7 cas dans l’Oise (60), 2 cas dans le Puy-de-Dôme (63), 1 cas dans les Pyrénées Atlantique (64), 2 cas dans les Yvelines (78) et 1 cas à la Réunion (974) ».


Étude en cours :


Une étude conjointe entre le RESPE** et l’AMAG** est en cours sur la myopathie atypique. Lesquels invitent les propriétaires d’équidés victimes de la Myopathie Atypique à collecter et congeler (- 20°C) les plantules issues de graines d’érable sycomore retrouvées dans leurs pâtures. Ces échantillons, tout comme le sang, seront utilisés à des fins de recherche sur la toxine. Ils seront collectés ultérieurement à domicile par les techniciens en charge de l’étude.


Les cas de myopathie atypique du printemps sont là !


Le RESPE : « Suite à des recherches réalisées actuellement (résultats préliminaires non publiés), nous confirmons la présence de la toxine responsable de la myopathie atypique dans les plantules (i.e. les germes de la graine d’érable) de l’Acer pseudoplatanus (= érable sycomore) et nous constatons ces derniers jours (Publication 25 avril, ndlr) une recrudescence du nombre de cas. Donc, il est primordial d’éviter que les chevaux ingèrent ces plantules. Il est important de parcourir votre prairie pour vous assurer qu’elle ne contient pas ces plantules mais si c’est le cas, vous pouvez tenter de les tondre (en ramassant l’herbe !) ou de les brûler. Si vous avez connaissance d’un cas, merci de le déclarer : sur le site myopathieatypique.fr »


Autres alertes


• 22 avril :


- Un foyer d’infection respiratoire à HVE4 - Province de Flandre-Occidentale - Belgique


- Un foyer d’avortement à HVE1 - Calvados (14) - France


• 16 avril


- Un foyer d’infection respiratoire à HVE4 - Calvados (14) - France


- Un foyer d’infection respiratoire à HVE4 - Oise (60) - France


• 14 avril


- Un foyer d’infection respiratoire à HVE4 - Loire-Atlantique (44) - France


- Un foyer d’avortement à HVE1 - Tarn-et-Garonne (82) - France


• 8 avril :


- Un foyer de gourme - Calvados (14) - France


- Un foyer d’avortement à HVE1 - Province de Hainaut - Belgique


• 7 avril :


- Un foyer d’avortement à HVE1 - Doubs (25) - France


- Un foyer d’avortement à HVE1 - Orne (61) - France


• 3 avril :


- Un foyer d’infection respiratoire à HVE4 - Province de Hainaut - Belgique


30/04/2014

Actualités régionales