- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Morocco Royal Tour : Trois destinations d'exception et quatre étoiles


14/08/2018
    
Trois sites fabuleux, trois étapes de trois jours et désormais quatre étoiles pour la neuvième édition du circuit Morocco Royal Tour qui se déroulera entre le 4 et le 21 octobre 2018 ! Créé en 2010 sur « Hautes Instructions de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI » et présidé par le Prince Moulay Abdellah Alaoui, le MRT grandit d'année en année, confirmant ainsi sa place de compétition majeure du calendrier équestre mondial, sous l'égide de la Fédération Équestre Internationale (FEI).

Organisé par la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres, l'Association du Salon du Cheval d'El Jadida et la Garde Royale, le circuit marocain attire depuis quelques années déjà de grands noms de l'équitation mondiale, médaillés aux Jeux Olympiques, aux Jeux Équestres Mondiaux et dans leurs championnats continentaux : le champion olympique Philippe Rozier, les anciens n° 1 mondiaux Simon Delestre et Pius Schwizer, et d'autres cavaliers d'équipes nationales européennes comme le Suisse Alain Jufer ou le Belge Jérôme Guery, sans oublier la star marocaine, vainqueur en Grand Prix 5*, Abdelkebir Ouadar et d'autres encore participent régulièrement au « MRT ».

Le circuit 2018 proposera deux CSI4*W, un CSIO4*W avec la Coupe des Nations marocaine et trois CSI1* comprenant dix-huit épreuves. Les épreuves 4* seront au nombre de vingt-sept, dont treize comptant pour le classement mondial FEI. La dotation globale de la série passe à 707 000 Euros (48.000 Euros pour les CSI 1* et 659.000 Euros pour les CSI 4*W et le CSIO 4*W).

Comme il est de tradition pour cet événement équestre de haut niveau, les épreuves de la neuvième édition se dérouleront durant trois week-ends successifs, dans trois villes marocaines : Tétouan, Rabat et El Jadida.

Chacune des trois étapes a son attrait particulier. Le circuit démarre à Tétouan, du 4 au 7 octobre, dans les superbes installations de la Garde Royale. Un site magnifique avec des installations « en dur » : tribunes majestueuses et écuries superbes décorée dans la plus pure tradition marocaine. En bordure de Méditerranée, Tétouan est une charmante cité balnéaire à découvrir. C'est à Tétouan que le Français Simon Delestre avait découvert le MRT l'an dernier : « J'avais fait cette étape et celle d'El Jadida et cette année, je compte bien venir sur les trois. Ce sont vraiment de très beaux concours, très bien organisés. On y est formidablement reçu ». Cette première étape propose un CSI 1* et un 4*W comptant également pour la Coupe du monde de la ligue arabe.

A Rabat, du 11 au 14 octobre, nous sommes dans les installations de la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres, irréprochables sur le plan technique avec des épreuves en nocturne dont, cette année le Grand Prix 4*. L'épreuve phare sera la Coupe des Nations, programmée cette année le dimanche après-midi, où les grandes équipes européennes seront confrontées aux formations arabes, dont, bien sûr le Maroc. C'est sur cet aspect technique qu'insiste le Champion olympique Philippe Rozier : « Nous n'allons pas parler de l'accueil ici : les Marocains sont parfaits en la matière, on le sait. Ils n'ont rien à prouver sur le sujet. Ce que j'apprécie dans ces concours, c'est leur européanisation sur le plan technique : la qualité des sols, le choix des chefs de piste (cette année, ce sera à nouveau l'Italien Uliano Vezzani - ndr) et la qualité des écuries. Ces concours sont dignes des plus beaux trois et quatre étoiles français. C'était l'objectif qui avait été fixé lorsque les organisateurs m'avaient consulté et il est atteint. Le bien-être des chevaux est également un point sur lequel veille l'organisation. Les Européens auraient pu inquiets au cas où leurs chevaux venaient à avoir un pépin : ils ont été vite rassuré lorsqu'ils ont découvert la qualité et la modernité de la clinique vétérinaire de Rabat. Même le programme sportif est parfaitement pensé pour le bien-être des chevaux ». En dehors des compétitions, il faut apprécier la ville, capitale du Maroc, bâtie sur les rives du fleuve Bouregreg et de l'océan Atlantique. Elle regorge de centres d'intérêt, qui illustrent le patrimoine islamique, notamment la Kasbah des Oudayas. 

La dernière étape d'El Jadida, du 18 au 21 octobre, se courre en indoor et propose un programme sportif analogue à celui de Tétouan. Il permet également de découvrir le Salon du Cheval marocain, assurément le plus important du continent. Nous sommes toujours sur les rives de l'Atlantique et sa citadelle est un immanquable !

Trois raisons sportives et trois raisons touristiques de se rendre sur l'édition 2018 du Morocco Royal Tour, une série qui s'est désormais imposée dans le circuit international.



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°315 du 21 Juin 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre