- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Mondial d’Attelage : le clan français en argent

  • Saskia Siebers - Championne du monde FEI d'Attelage à un cheval ©S. Bailly/Centaure Production
    Saskia Siebers - Championne du monde FEI d'Attelage à un cheval ©S. Bailly/Centaure Production
La tension était palpable ce matin au bord de la carrière d'honneur du Domaine de Sers. À Pau, les meilleurs meneurs de la planète s'affrontaient dans l'ultime épreuve de leur championnat du monde FEI à un cheval : la maniabilité. Si l'équipe de France était en tête au général avant cet ultime test, seuls 3,99 points la séparaient de l'équipe des Pays-Bas, deuxième au provisoire. La Pologne, troisième, était à 13,21 points de la médaille d'or. Tout allait donc se jouer dimanche matin. 

Comme annoncé par la meneuse française Marion Vignaud lors de la conférence de presse à l'issue du marathon vendredi après-midi, les Hollandais ont survolé cette épreuve de précision, remportant ainsi ce Championnat du Monde par équipes et en individuel. Les Français quant à eux ont rencontré quelques difficultés mais remportent la médaille d'argent.

Premier tricolore à s'élancer Fabrice Martin sortait de piste sans faute mais avec 8,96 points de pénalités de temps. Vainqueur du marathon vendredi, Jean-Michel Olive renversait trois balles et cumulait quelques secondes de retard à l'arrivée, terminant avec 10,84 points ajoutés à son compteur.
Un score relativement lourd compte tenu du faible écart qui séparait les équipes au provisoire et des excellents scores réalisés par les Polonais et Néerlandais ce matin.

En effet, le Néerlandais Rudolf Pestman, signait le seul et unique parcours parfait et dans le temps de la matinée, assurant ainsi à son équipe un excellent score sur l'ultime épreuve du championnat. Quelques minutes plus tard, Bartlomiej Kwiatek (POL), avec un score de seulement 2,04 points dans la maniabilité, mettait la pression sur les trois dernières meneuses à s'élancer et bloquait le compteur de la Pologne à un total 300,78 points. À sa suite, Saskia Siebers (NED), troisième avant cet ultime test, terminait une maniabilité remarquable avec seulement 1,06 points de pénalité. 280,94 était donc le total de l'équipe Néerlandaise, 136,18, le score personnel de la meneuse désormais définitif.
La France n'avait alors plus aucune chance de remporter le championnat par équipes, mais Marion Vignaud, dernière à s'élancer ce matin, pouvait encore sauver la médaille d'argent pour l'équipe et une médaille individuelle. Avec une balle à terre et quelques secondes de retard sur le temps accordé, la tricolore voyait malheureusement la médaille individuelle lui échapper. Son score de 139,65 points au total la reléguait à la quatrième place du classement individuel définitif. Cependant, sa performance permettait d'effacer le score de Jean-Michel Olive, plus lourd, et d'assurer à l'équipe de France la médaille d'argent, avec un total de 290,42 points de pénalité à l'issue du championnat.

Marion Vignaud prend une belle 4e place du championnat individuel avec First Quality qui à seulement 10 ans courait son premier championnat à Pau. Cette performance laisse donc entrevoir un bel avenir à ce couple. Jean-Michel Olive, Magalie Aillaud et Fabrice Martin terminent respectivement à la 11e, 16e et 24e place.

Saskia SiebersC'est vraiment génial d'avoir tous pu se retrouver ici à Pau cette année

"Je tiens à remercier toute mon équipe pour leur travail ! L'attelage est une discipline dans laquelle l'équipe qui entoure le meneur est essentielle. Je remercie aussi mon formidable cheval. C'est ici mon troisième championnat du monde. J'ai obtenu une médaille de bronze lors de mon premier championnat, l'argent il y a deux ans et maintenant l'or. Je suis ravie ! Merci aussi à mes coéquipiers qui ont été au top toute cette semaine. L'attelage est une grande famille, une vraie bande de copains. C'est vraiment génial d'avoir tous pu se retrouver ici à Pau cette année."

Marion Vignaud : Je suis forcément un peu déçue

"Je suis forcément un peu déçue de ne pas être sur le podium. Mais pas tant que ça ! First Quality n'est pas mon cheval de tête Il nous a montré une progression énorme cette saison. C’est un cheval qui a seulement 10 ans et qui courait son premier championnat ici donc le bilan est très positif pour lui. Je suis un peu déçue de mon marathon car j’ai fait quelques erreurs alors que le cheval était très dynamique et à l’écoute. Pour la maniabilité, ce n’est pas notre fort avec First mais l’épreuve s’est finalement plutôt bien passée. On a fait 5 points de trop… Il faut croire que le titre n’était pas pour moi cette année et il y avait de très bons meneurs aujourd’hui. La médaille d’argent par équipe me console. Nous avons chacun nos points forts avec Jean-Michel Olive et Fabrice Martin mais nos maniabilités ne nous ont pas permis de garder la médaille d’or. Je pense que First est un cheval d’avenir car lors des derniers championnats du monde, nous avions tout donné avec Winston et vous avions été médaillés de bronze. Ce week-end nous finissons 4e avec un marathon et une maniabilité perfectibles, donc on a encore une belle marge de progression et c’est encourageant pour l’avenir. »

26/10/2020

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales