- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Marcus Ehning et Prêt à tout, bis repetita à Genève


13/12/2018
    
L’Allemand Marcus Ehning, associé à Pret A Tout, a réalisé un barrage à la hauteur du talent du couple, ce qui lui a permis de remporter le Rolex Grand Prix, réitérant son exploit d’Aix-la-Chapelle. Cinquième à prendre le départ, Ehning grappilla plus de trois secondes au chrono fixé par le numéro 1 mondial Harrie Smolders et finit dans un temps imbattable. Steve Guerdat et Albfuehren’s Bianca doivent se contenter de la deuxième place, finissant tout juste 45 centièmes derrière les vainqueurs. Le couple Balou du Reventon et l’Irlandais Darragh Kenny est 3e. Nicolas Delmotte réalise le meilleur score français : il est 11e.
 , 


Ce n’est pas moins de 17 efforts que le chef de piste suisse Gérald Lachat avait préparé pour les 40 prétendants au Grand Prix Rolex du dimanche 9 décembre à Genève. Un parcours long dont certains éléments vont donner du fil à retordre aux cavaliers, notamment le second du double Rolex et l’ultime obstacle du parcours. 


Si Scott Brash, s’élançant en 4e position, trouve rapidement la solution du parcours, rejoint par le Français Nicolas Delmotte avec 3 secondes d’écart, les 17 suivants échouent avec un score plus ou moins lourd. A l’instar de Kévin Staut qui frôle le sans-faute avec Edesa’s Cannary (Caretino 2), malheureusement, c’est encore le rouge et noir final qui demeure le juge de paix. On leur pardonne, le couple est jeune. Plus étonnants, les abandons de Niels Bruynseels et Gancia de Muze, de Pénélope Leprévost avec Vancouver de Lanlore, de Pius Schwizer associé à la jument Chidame Z devant son public, de l’Egyptien Sameh el Dahan et la jument Suma´s Zorro. Mais aussi le difficile 12 points de Simon Delestre, avec Hermès Ryan.


Et puis, tout se débloque d’un coup avec la qualification de neuf autres cavaliers, dont les Britanniques Ben Maher avec un Kwpn de 9 ans, Explosion (Chacco-Blue) et Scott Brash/Ursula, dont ce sera le tour d’adieu. Deux Belges également, Nicola Philippaerts/Chilli Willi, Pieter Devos/Espoir. Kent Farrington/Gazelle, et le héros olympique suisse Steve Guerdat, avec une fille de Balou du Rouet, Albfuehren´s Bianca. Ce sont finalement 11 concurrents qui disputeront le barrage dans l’espoir d’inscrire leur nom sur le « wall of Fame » genevois. Parmi eux, un seul Frenchie, le Nordiste Nicolas Delmotte et son phénoménal Bwp Ilex VP (Diamant de Semilly).


Que du beau monde. Les deux premiers qualifiés sortent chacun avec 4 points. Le Britannique Scott Brash signe tout de même un excellent temps, sous la barre des 39’’ prouvant que celui-ci sera bel et bien déterminant pour la victoire. Nicolas Delmotte n’échappe pas à la faute, il sera 11e. Pas plus que Ben Maher, ou Kent Farrington, ou Nicola Philippaerts.


Marcus Ehning l’a bien compris et conclut cette deuxième phase en 38’’41 avec Pret A Tout, né au Domaine des Barrières, à Denice (69) chez les frères Louchet, tout en fluidité, laissant peu d’espoir à ses poursuivants. « Prêt à tout est un cheval intelligent, rapide, c’est un gagneur, confie-t-il. » Steve Guerdat tente le tout pour le tout, mais il lui manque quatre dixièmes de seconde (38’’86) avec Albfuehren’s Bianca et d’avouer : « Marcus a fait un barrage extraordinaire. J’ai fait ce que je pouvais, mais je n’aurais rien pu faire de plus fou que cela. » Le couple Balou du Reventon et l’Irlandais Darragh Kenny fera le troisième meilleur chrono (39’’38). Le cavalier irlandais souligne « être fier de son cheval malgré, selon lui, une foulée de trop devant le n°3. »


Le Belge Pieter Devos/Espoir et le Néerlandais Harrie Smolders/Don VHP Z sont les deux autres superbes double sans-faute de l’après-midi, malheureusement pas assez rapides. 


Après sa victoire à Aix-la-Chapelle en juillet dernier, Marcus Ehning et son Selle Français Prêt à tout marquent ici un peu plus leur empreinte dans le circuit Rolex. En route vers le Grand Chelem ? 


Au fil des épreuves...


• Steve Guerdat vole la vedette au Top Ten Rolex 


Steve Guerdat, remporte la victoire dans la 18e finale du Top 10 mondial Rolex IJRC associé au Kwpn de 10 ans Alamo (Ukato x Equador), qui a fait vibrer le public avec un parcours réalisé tambour battant en 39,75 secondes. Il était talonné de très près par le Suédois Henrik von Eckermann qui n’a pas réussi à grappiller les millisecondes nécessaires avec Castello (Cristallo 7 x Lifestyle) pour battre le chronomètre du champion olympique. L’Américain champion du monde en équipe, McLain Ward, et son incroyable jument Clinta (Clinton), grimpe sur la troisième marche du podium.


• Gregory Wathelet et Spike v. Withoeve 


Le Belge Gregory Wathelet et le 9 ans Spike v. Withoeve remportent le Prix des communes Genevoises devant le cavalier irlandais Mark McAuley avec Miebello (Flyinge Quite Easy 958) et le Suisse Martin Fuchs associé à une jument sBs Dubai du Bois Pinchet (Kashmir van Schuttershof). Meilleur couple français à nouveau, Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch (Nervoso x Grand d´Escla) double sans-faute en 32’’48 et une belle 10e place : « Je suis très content de Spike, même si il a déjà sauté ces épreuves avec son ancien cavalier (Guillaume Foutrier, ndlr), c’est le début pour notre couple. Le triple faisait vraiment beaucoup de fautes, les chevaux n’y allaient pas franchement à cause des petits sous-bassements. Concernant le CHI de Genève je n’ai vraiment rien à ajouter : c’est un concours parfait, ce n’est pas le plus beau concours indoor du monde pour rien ! » 


• Nicolas Delmotte


Un formidable week-end helvétique (une première pour lui) pour Nicolas Delmotte et son piquet de chevaux, plus particulièrement d’ailleurs pour Urvoso du Roch (Nervoso) qui progresse de concours en concours et qui réalisait encore une jolie 7e place dans le Grand Prix 1,55 m « Credit Suisse Challenge ». Ilex VP est onzième et premier Frenchie dans le Grand Prix Rolex.


• Nicolas Deseuzes 


Le couple vainqueur du Prix des vins de Genève est Pius Schwizer et Balou Rubin R (Balou du Rouet) devant son compatriote le jeune Martin Fuchs associé à Cristo. Enfin c’est le Français Nicolas Deseuzes en selle sur Quilane de Lezeaux qui vient compléter le podium. Belle opération pour le Rhône-Alpin Nicolas Deseuzes, qui avec Stella de Preuilly (Baloubet du Rouet x Apache d´Adriers) est 5e sans-faute de la chasse du samedi soir. A noter que deux autres Français figurent également au classement de cette épreuve au chronomètre, il s’agit de Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch (Nervoso), sans faute en 59’’57 (13e) et Pénélope Leprévost avec Casual Z (Cicero Z) sans-faute également en 59’’93 (14e).


• Le Voyou de Pénélope Leprévost


Pénélope Leprévost a enflammé le Palais des Expositions de Genève avec un fils de Mylord Carthago et Univers d´Elle, lors de la chasse du samedi soir : engagé pour la première fois avec la cavalière française, le gris Voyou des Noualles s’est montré à la hauteur de sa première expérience en 5* ! Sa naisseuse, Sandrine Didier Gerschheimer, de l’élevage des Truffiers à Kalhausen en Moselle, laisse éclater sa fierté et remercie Stéphanie Hennequin : « Le travail, le professionnalisme et la rigueur de Stéphanie Hennequin ont permis à Voyou d’accéder à ce niveau. C’est une histoire incroyable et nous lui en sommes très reconnaissants. C’est une nouvelle aventure qui commence pour Voyou sous la selle de Pénélope Leprévost. D’autres de nos jeunes chevaux sont passés par les écuries de Stéphanie. Ils ont été formés et ont trouvé leurs cavaliers, Cognac des Truffiers (Idéal de la loge), Emilion des Truffiers (Canturo). Actuellement notre très bon Emotion des Truffiers (L’Arc de Triomphe) reste aux écuries de Stéphanie pour préparer la saison des 5 ans et semaine prochaine nous allons également lui confier Evoque des Truffiers (Canturo) soeur utérine de Voyou. » Il faut dire que cette épreuve célébrait également la victoire d’un Selle Français, Vivaldi du Theil, un fils de Quaprice Bois Margot Quincy, sous la selle de l’Irlandais Mark McAuley.


11e sacre pour Exell


Star incontestée de l’attelage mondial, Boyd Exell a encore une fois remporté l’étape genevoise de la FEI Driving World Cup™. Voilà qui monte à 11 le nombre de victoires du meneur australien sur la piste de Palexpo. 


Mais l’avance de Boyd Exell sur ses poursuivants n’était pas aussi importante que celle à laquelle on aurait pu s’attendre. A moins d’une et de deux fautes de l’Australien, le représentant d’une talentueuse jeune génération de meneurs signait une performance remarquable. Agé de 25 ans, le Néerlandais Bram Chardon aurait gagné sans une faute commise en fin de barrage. Calme et ultra-compétitif, le fils d’Ijsbrand Chardon, qui a lui aussi souvent foulé la piste du CHI de Genève, devançait Jozsef Dobrovitz Senior. Aux rênes d’un attelage expérimenté – comprenant sa fidèle jument Demi, 20 ans –, Boyd Exell conforte donc sa place en tête du classement du circuit Coupe du Monde. Le Suisse Jérôme Voutaz termine l’épreuve au 4e rang après une mésaventure peu commune : alors que le meneur valaisan prend une option très serrée pour aborder le lac, l’un des deux grooms perd l’équilibre et chute dans l’eau. Plus de peur que de mal, puisque l’équipier parvient à remonter sur la voiture, mais une pénalité de 5 points qui prive Voutaz d’une participation au barrage.


Maxime Livio et Boleybawn Prince 3e du cross indoor


L’épreuve toujours très populaire de cross indoor sur la grande piste du CHI de Genève (SUI) voyait concourir trois Français. Vainqueur de l’édition 2017, Karim Laghouag et Punch de l’Esques JO/JEM sont venus remettre leur titre en jeu, accompagnés par Sidney Dufresne et Looping de Buissy, 3e en 2017 et Maxime Livio avec Boleybawn Prince. Sous les encouragements du public genevois, les couples se sont succédé à vive allure pour boucler le parcours sans faute aux obstacles et le plus proche possible du temps idéal de 150 secondes. Premiers tricolores à s’élancer, Karim Laghouag et Punch de l’Esques JO/JEM bouclent le parcours en 146’’99 et prennent la tête au provisoire à mi-épreuve. L’Anglais Alexander Bragg, vainqueur du cross indoor de Paris il y a quelques semaines s’est élancé juste après Karim. Le showman britannique réalise le parcours en 148’’16 et prend le leadership. Le deuxième Français à prendre le départ, Maxime Livio entre en piste avec Boleybawn Prince (Colin Diamond x Clover Hill). Il boucle le parcours sans-faute en 147’’98, et prend la deuxième place au provisoire juste devant son compatriote. 


L’Irlandais Paraig Mc Carthy s’approche à son tour tout près du temps idéal, en151’’82, il prend la pole position pour un souffle ; en fait il la gardera. Dernier couple en piste, deux fois vainqueur à Palexpo, Sidney Dufresne et Looping de Buissy (Quercus de Maury), 19 ans se sont élancés pour leur tout dernier cross indoor en duo, avant la retraite du champion gris. Malheureusement, une dérobade en toute fin de parcours les prive d’un dernier podium. Le couple sort de piste sous les applaudissements nourris d’un public acquis au duo tricolore.


Coupe des Nations : le circuit perd Samorin


Genève a été le cadre de nombreuses rencontres entre les cavaliers et les responsables de la FEI. Rodigo Pessoa a notamment regretté le peu d’empressement des cavaliers à désigner leurs représentants au sein des commissions et la base étriquée de l’électorat. C’est un peu plus de démocratie qu’il demandait et il semblerait qu’il ait été entendu puisque l’assiette des votants va être élargie.


Le circuit Coupe des Nations, cher à Steve Guerdat, où c’est le mérite qui prime sur l’argent pour la sélection des cavaliers, se réduit comme peau de chagrin. La perte du 5* de Samorin (Slovaquie) réduit à 7 le nombre d’étapes de la D1 européenne qui désormais fait pâle figure à côté des 20 CSI 5* du Longines Global Champions Tour/Global Champions League de Jan Tops et Franck McCourt dans lequel les équipes engagées paient un droit d’entrée de 2 millions d’€.


Ennuis de santé pour Eric Lamaze


Alors qu’il devait prendre part aux CSI 5* de Lyon et Paris, Éric Lamaze a été contraint de déclarer forfait. 


À la veille du CHI de Genève, le Canadien a expliqué brièvement les raisons de cette absence. 


« Malheureusement, j’ai dû annuler ma tournée d’automne pour des raisons de santé, et je ne participerai pas à l’un de mes concours préférés cette semaine, le CHI de Genève. Je suis déçu de manquer ce fantastique évènement, mais les circonstances m’en empêchent ». 




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°306 du 14 Décembre


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre