- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Mai contrasté aux quatre coins...


29/05/2019
    


Les Suédois à Rome...

Pour sa 87e édition, le prestigieux CSIO de Rome, désormais sous les couleurs Rolex, se jouait 8 jours après la Baule. Elle ne réussit pas aux Français. C’est l’équipe suédoise qui l’emporte, elle dont la dernière victoire à Rome remonte ... à l’an 2000. Elle prive les Italiens d’une 3e

Les Suédois à Rome...


Pour sa 87e édition, le prestigieux CSIO de Rome, désormais sous les couleurs Rolex, se jouait 8 jours après la Baule. Elle ne réussit pas aux Français. C’est l’équipe suédoise qui l’emporte, elle dont la dernière victoire à Rome remonte ... à l’an 2000. Elle prive les Italiens d’une 3e victoire... L’équipe était celle qui avait remporté l’argent aux JEM de Tryon : Henrik von Eckermann et Toveks Mary Lou seront l’un des deux doubles sans-faute des deux manches éprouvantes, dessinées par Uliano Vezzani, Fredrik Jönsson/Cold Play verra ses scores effacés (4/9) et Peder Fredricson/Christian K, 4 points en 1re manche, effectuera un sans-faute déterminant dans la 2e. La 4e cavalière, Angelie von Essen, le « maillon faible », ne s’en laissa pas conter, sans-faute dans le 1er parcours avec Luikan Q. 


La Suède bat l’Irlande de quatre points. Darragh Kenny et Important de Muze, déjà 3e du Grand Prix de La Baule, grâce à un sans-faute, comme Peter Moloney/Chianti’s Champion et Cian O’Connor/PSG Final, limitent la casse à 12 points. Mark Mc Auley, en petite forme avec Jasco Vd Bisschop feront deux fois 4 points.


Les Belges et les Néerlandais sont 3e ex-aequo à 18 points. Dans l’équipe belge, dirigée par son champion du Monde Philippe Le Jeune, c’est le moins expérimenté qui sera le meilleur : Pieter Clemens (0/4) montait Icarus, un fils de Querlybet Hero. Quant aux Pays-Bas, comme la France à La Baule, c’est dans le 2e round (1 point) qu’ils gagnent leur place grâce aux deux sans-faute de Jür Vriling et Glasgow (Nabab de Reve) et Kevin Olsmeyer/Dalvaro 2 (Calvaro).


Si l’Allemagne n’est que 6e, ce n’est pas à cause de Daniel Deusser. A La Baule la Mannschaft avait retardé au maximum le choix de l’équipe, et le score final fut lourd. Cette fois Daniel Deusser retrouvait la veste rouge, et il prouva qu’on avait eu tort de na pas penser à lui plus tôt : il est le 2e double sans-faute de cette coupe, avec le puissant Tobago Z, fils de Tangelo Vd Zuuthoeve. 


La France alignait une nouvelle équipe. Qui ne put faire des merveilles : seuls Simon Delestre et son fils de Marlou des Etisses, Uccello de Will, limiteront les dégâts (4/0). Félicie Bertrand et Sultane des Ibis, le couple vainqueur du CSI5* de Bordeaux, concédera 12 et 4 points. Kévin Staut, avec un cheval peu expérimenté, Calevo 2 (Casall), se perd dans le triple (15 pts) et faute dans le 2e round. Olivier Perreau enfin, et Venizia d’Aiguilly, pour qui c’était une première sur ce type d’épreuve, furent lourdement sanctionnés (12/16). C’est la douche froide : une 8e place. Comme pour lui tenir compagnie, la Suisse est 9e avec le même score, à cause de l’élimination de Martin Fuchs/The Sinner, et des 24 points de Pius Schwizer/About A Dream.


Le Grand Prix de la Piazza di Sienna romaine est remporté par le couple gagnant du Grand Prix et de la Coupe des Nations du CSIO5* de Wellington (USA) au mois de mars, l’Israëlien Daniel Bluman et Ladriano Z (Lawito, Z x Baloubet du Rouet), qu’il monte depuis 2017. Des quatre rescapés du premier parcours, le couple prend l’ascendant avec plus d’une seconde d’avance sur le 2e, l’Irlandais Cian O’Connor avec la jument Irenice Horta (Vigo d’Arsouilles x Diamant de Semilly); Cian succède cette saison seulement à Lorenzo de Luca. Le Belge Olivier Philippaerts est troisième avec H&M Extra, dernier double sans-faute de ce prestigieux Grand Prix.


Simon Delestre neuf points avec le noir Chadino, occupe une modeste 31e place. Pierre-Alain Mortier ne put prendre le départ du Grand Prix, Just Do It n’étant pas au mieux de sa forme. Il a préféré préserver son cheval pour d’autres échéances.


Martin Fuchs à Madrid...


Les cavaliers suisses auront décidément marqué de leur empreinte le mois de mai international : c’est Martin Fuchs qui remporte haut la main le Grand Prix 5* de Madrid, samedi soir dans l’arène avec Chaplin, l’étalon Kwpn fils de Verdi par Concorde, s’installant bon 2e le lendemain dimanche dans la traditionnelle « Copa del Rey » la 1,50 m, derrière le Néerlandais Frank Schuttert et un nouveau venu, l’étalon du Zangersheide Queensland E. Quatre autres couples sont doubles sans-faute : 2e Maikel Van der Vleuten avec la fille de Mr Blue, Dana Blue, 3e un Néerlandais débutant sur ces hauteurs, Bart Bles et le Bwp Gin D (Clinton I), l’Américaine Danielle Golstein, sous drapeau israëlien depuis 2010 et l’excellente fille de Cabri d’Elle, Lizziemary, et enfin l’Allemand Daniel Deusser et Calisto Blue (Chacco Blue).


Lors de la dernière journée de compétition du Longines Global Champions Tour de Madrid, le Français Julien Epaillard remporte une nouvelle victoire dans la vitesse 1,45 m avec son Safari d’Auge (Diamant de Semilly) qui ne permettra à personne de l’égaler, terminant plus de deux secondes devant la Suédoise Malin Baryard-Johnsson avec H&M Second Chance (Carland), et le Néerlandais Eric van der Vleuten et le Kwpn Djoost Again (Cantos), troisièmes. 


Après Madrid, le Tour s’installe à Hambourg, Allemagne (29 mai - 1er juin) pour sa 6e étape.


Laura Collett/London 52 à Chatsworth 


Après la splendide victoire de la Britannique Piggy French au CCI5*-L de Badminton, c’est une autre Britannique, la jeune Laura Collett, 25 ans, cavalière professionnelle depuis seulement 8 ans, qui remporte la première étape du prestigieux circuit de haut niveau international, l’ERM (Event Rider Masters), qui se déroulait à Chatsworth au Royaume-Uni. Astier Nicolas et le 9 ans Arpege du Mancel (Quite Easy x Hand in Glove, ps), seul Français, est 12e, grâce à un cross vierge de toute faute, et seulement pénalisé de 8,8 points de temps. La championne d’Allemagne Julia Krajewski avec la jument SF de 9 ans seulement, Amande de b’Neville, fille d’Oscar des Fontaines née chez Jean-Baptiste Thiebot dans la Manche, est 4e. 


En tête depuis le dressage, et sans-faute au test du saut d’obstacles alors qu’ils ne furent que sept à éditer ce tour de force, Laura Collett et London 52, 10 ans, l’ancien cheval de CSO qui s’est offert Blenheim pour sa 3e saison de concours complet, sont restés infaillibles pour remporter leur toute première étape de l’ERM. « Ce cheval est incroyable », se réjouit Laura, « Il a terminé deuxième tellement de fois, et il n’a commencé les CCI4*-S que l’an dernier. Je n’arrive pas à y croire ! Je suis la fille la plus chanceuse au monde avec Londres 52. Il y a trois ans, il n’avait jamais vu un obstacle de cross - il a fait un sacré bout de chemin ! »


La Néo-Zélandaise Lucy Jackson, responsable du maintien en forme de Londres 52 pendant que Laura Collett participait aux épreuves de Badminton la semaine précédente monte sur la 3e marche du podium, grâce à un sans-faute sur le CSO et un cross rapide de Superstition, alors qu’elle occupait la 11e place du provisoire.Elle n’en revient pas : « C’est la première fois que je monte sur le podium lors d’une compétition internationale », rit-elle.


Chacun des quinze meilleurs cavaliers de la compétition ajoute des points au classement. La deuxième étape de la série Event Rider Masters 2019 nous conduit à Wiesbaden en Allemagne les 7 et 8 juin, dans le parc du magnifique palais de Biebrich.


La France quatrième du CICO 4* de Houghton Hall


Du 23 au 26 mai, en parallèle des CCI de Saumur, Houghton Hall (GBR) a accueilli un CCIO 4*S support de la 1re étape de la Coupe des nations FEI de concours complet. L’équipe de France était emmenée pour l’occasion par Jean-Pierre Blanco, entraîneur national adjoint, et décroche la 4e place d’une épreuve remportée par l’Allemagne. La Suède et l’Angleterre montent sur les 2e et 3e marches du podium de l’épreuve.


Pour cette 1re étape d’un circuit qui réussit généralement bien à la France, le sélectionneur Thierry Touzaint avait fait le choix de dépêcher une délégation de couples à aguerrir : Cyrielle Lefevre et Armanjo Serosah, Francois Lemière et Ogustin du Terroir, et deux cavaliers pour la 1re fois en équipe de France, Thais Meheust avec Quamilha et Thomas Piejos et Rajah du Ninet.


Malgré un premier test de dressage décevant (la meilleure, Thaïs Meheust, est 39e), les Français ont su serrer les dents, et cartonner au test du saut d’obstacles (Comme c’est l’usage lors des Coupes des nations, le saut d’obstacles se déroule avant l’épreuve de cross). Avec trois parcours sans-faute et 8 points concédés par Thais Meheust, la France remonte ! 


Le test de cross leur réussit également : la jeune Thais Meheust, 22 ans seulement réalise l’un des neufs maxi de l’après-midi avec son SF Quamilha (Horizon du Valon), complice de sa victoire par équipe lors des Championnats d’Europe Jeunes Cavaliers de l’an dernier à Fontainebleau. François Lemière, le plus expérimenté avec Ogustin du Terroir, et Cyrielle Lefevre, qui montait un jeune de 9 ans, Armanjo Serosah, bouclent leur parcours sans-faute aux obstacles et écopent de 2 points de temps dépassé. Moins de réussite pour Thomas Piejos qui ne parvient pas à boucler le parcours de cross avec Rajah du Ninet. 


La France termine finalement 4e de cette 1re étape remportée par l’Allemagne (qui comptait Ingrid Klimke dans ses rangs...). La Suède et l’Angleterre (à sa tête, Piggy French finit 10e) montent sur les 2e et 3e marches du podium de l’épreuve. En individuel, François Lemière et Ogustin du Terroir terminent 12e. Good, boys !


Ayache gagne à Lipica 


Alexandre Ayache et son Kwpn Zo What (Scandic), membres du Groupe 2 remportent le Grand Prix Spécial du CDI 3* de Lipica, en Slovaquie, qui se tenait du 24 au 26 mai, en totalisant la moyenne de 71,043 %. Top !


Quels jeunes à Hagen ?


Muriel Leonardi a communiqué la liste des couples qui représenteront la France par équipe à l’occasion du CDIO Jeunes à Hagen (GER) du 11 au 16 juin prochain. La compétition se disputera sur le format des JO de Tokyo 2020, les équipes sont donc composées de trois couples. 


CDIO Poneys : Astrid Antunes Millou/Bandro Hit Linaro, Alexandre Cheret/Butterfly Dew Drop, Diane Vedrenne/T’Choux des Chesnaies, Anne-Louise Bertagne/Sergio LH, Maud Hebras/Chicco, Emilie Le Niger/Qoréane de Lauture.


CDIO Juniors : Léa Bonifay/Fantastique 16, Carla-Marie Dufil/Eppo, Hector Milochevitch/Bernardo R.


CDIO Jeunes cavaliers : Clémence Audi Bussio/Dujardin d’Arx, Eugénie Burban/Little Rock, Capucine Noel & Soleil Noir Vom Rosenhof.


Ilex VP blessé !


Mauvaise nouvelle pour Nicolas Delmotte... A la suite d’un contrôle vétérinaire effectué au lendemain du CSIO 5* de La Baule, une blessure tendineuse a été détectée chez Ilex VP, propriété de Beatrice Mertens. La monture de Nicolas Delmotte, membre du Groupe 1 de saut d’obstacles, sera écartée des terrains de compétition pendant quelque temps. Qu’il nous revienne vite !


C. Robert




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°318 du 13 Septembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre