- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Longines Masters Paris : Riders Masters Cup
 : l’Europe 1ère !


04/12/2017
    
La Riders Masters Cup, dont c’était la première, opposait deux continents, l’Européen et l’Américain. Elle a prouvé que le format Coupe des Nations (ici coupe des continents) a de beaux jours devant lui : format court (10 cavaliers, 2 manches), moments d’émotion lors des hymnes respectifs, public enthousiaste, ce fut un beau moment de sport réussi. Gagné par les Européens.

C'est lors de la soirée d'ouverture que l’annonce officielle des équipes et le tirage au sort des duels de la première manche a eu lieu. En présence des chefs d’équipe Philippe Guerdat et Robert Ridland, Pierre Durand, champion olympique et Ambassadeur de cette nouvelle compétition, Christophe Ameeuw, PDG d’EEM et Hanfried Haring, Président de la EEF, la main innocente du rugbyman du Racing 92 – le plus grand club d’Europe – Dimitri Szarzewski a désigné les duels de la première édition historique de la Riders Masters Cup. Les duels de la première Riders Masters Cup : en rouge l’équipe américaine, en Bleu les Européens : Devin Ryan/Cooper opposé à Kevin Staut/Ayade de Septon*HDC,
Chloe Reid/Sally 643 à Maikel van der Vleuten/Dana Blue,
Laura Kraut/Viper Vrombautshoeve Z  à Grégory Wathelet/MJT Nevados S,
Reed Kessler/KS Stakki à Jos Verlooy/ Igor,
enfin, Lauren Hough/ Waterford et Lorenzo de Luca/Jeunesse van’t Paradijs pour le dernier match.

Les deux manches étaient dessinées par le chef de piste du dernier championnat d’Europe, Louis Konickx. Juste après les hymnes et la poignée de main rituelle, les cavaliers sont descendus sur la piste par duel reconnaître le parcours. 

La tension était palpable dans le public quand le champion olympique Kévin Staut et Ayade de Septon* HDC, le premier couple à s’élancer pour ce grand moment de sport, sont entrés en piste. Un sans-faute rapide : le ton était donné, la pression mise sur l’adversaire. Au terme d’une première partie pleine de rebondissements, l’Europe a fini par l’emporter.

Les équipes ont eu le temps du changement de parcours pour peaufiner leur stratégie, décider de changer de cheval, modifier les duels ou non. Les deux Chefs d’Equipe se sont montrés impliqués comme lors des plus grands championnats, les cavaliers s’étaient pris au jeu, le public était à fond derrière ses favoris. La deuxième manche se courait au barème C, ce qui a fait monter la pression. On retiendra l’exploit de Lorenzo de Luca, le seul des dix cavaliers à avoir remporté ses deux duels. A l’issue de cette grande bataille finalement remportée par l’Europe sur un score de 9 à 6, l’enthousiasme avait gagné le public autant que les compétiteurs.

Philippe Guerdat s’est déclaré « très fier des cavaliers qui ont réussi à constituer une équipe européenne homogène ». Grégory Wathelet insista lui aussi sur l’esprit d’équipe européen. Rendez-vous à New York, donc, le samedi 28 avril 2018 pour la revanche et le dénouement de cette première édition.

Le Masters Three Hyatt Grand Prix à 1,15 m, le même jour, consacra la victoire du Grec  Nikolaos Katsos, 16 ans, déjà vainqueur la veille, qui l’emporte au terme d’un beau barrage très fluide. Il montait cette fois la jument de 9 ans Udette Z (Udarco van Overis), avec laquelle il n’avait fait qu’un concours avant le Longines Masters de Paris. Le jeune Américain Ansger Holtgers Jr, 12 ans, est troisième avec la jument de 8 ans Emember (Tangelo van de Zuuthoeve), juste derrière la jeune Eden Leprévost Blin Lebreton, 13 ans, qui montait Prodige des Etisses, un fils de Robin Z. Deux Européens devant un Américain...

 

http://www.longinestiming.com/#!/equestrian/2017/1429/html/en/longinestiming/index.html



A lire aussi : Ile de France



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°290 du 15 Décembre 2017


je m’abonne !  je lis

  • Hower aux prix
  • Coktail d'Azur aux prix
  • Cicave du Talus aux prix
  • Catchar Mail aux prix
  • Cerise de la Violle aux prix avec Stéphanie Alexandre (propriétaire) et Sandra Périni, la naisseuse


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre