- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Les meilleurs couples aux quatre coins


12/09/2019
    
CCI 5*L à Burghley : Cavaillon et Sarah d’Argouges 

Le CCI 5*L de Burghley (GBR), parmi les 6 concours les plus prestigieux au monde, se tenait du 5 au 8 septembre 2019. Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges, propriété de Michel Lancelot, qui avaient déjà terminé de belle manière les CCI 5*L de Pau en 2018 et de Badminton (GBR)

CCI 5*L à Burghley : Cavaillon et Sarah d’Argouges 


Le CCI 5*L de Burghley (GBR), parmi les 6 concours les plus prestigieux au monde, se tenait du 5 au 8 septembre 2019. Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges, propriété de Michel Lancelot, qui avaient déjà terminé de belle manière les CCI 5*L de Pau en 2018 et de Badminton (GBR) en 2019, prennent la 11e place du classement.


Quatre tricolores étaient au départ du mythique CCI 5*L de Burghley, couru par 67 couples au total. Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges font forte impression lors de la première épreuve du dressage. Avec un score de 29,8 pts, ils pointent à la 13e place provisoire à l’issue des deux premiers jours de compétition.


Le lendemain, le cross du mythique terrain britannique a tenu en échec plus de la moitié des concurrents, éliminés ou ayant préféré se retirer. Un chiffre qui met en lumière la performance de Sébastien Cavaillon et Sarah d’Argouges ainsi que d’Arthur Chabert et Goldsmiths Imber, qui réalisent un parcours sans-faute avec respectivement 19,2 et 23,2 pts de temps dépassé.


Dimanche, Arthur Chabert écope de 8 pts lors de l’ultime épreuve de saut d’obstacles et prend la 16e place. Pénalisé de 12 pts sur la piste avec Sarah d’Argouges, Sébastien recule de deux places et termine 11e. Le couple prouve néanmoins sa régularité en finissant 100 % des CCI 5*L auxquels ils ont pris part, et en se classant pour la 2e fois à ce niveau d’épreuve. Les Britanniques s’adjugent le podium devant leur public avec la victoire de Pippa Funnell/Grafton Street, la 2e place de Piggy French/Vanir Kamira, la 3e d’Oliver Townend/Ballaghmor Class. Sébastien Cavaillon reçoit le trophée du meilleur « débutant » à Burghley. 


Livio 2e à Sopot


Deux tricolores avaient fait le déplacement à Sopot (POL) pour participer au CCI 4*S du 5 au 8 septembre 2019. Maxime Livio s’octroie la deuxième place de l’épreuve avec Vegas des Boursons hongre de 10 ans, fils d’Allegreto né en Saône et Loire chez Charles Forest. La compétition a débuté le vendredi avec le test du dressage, au terme de laquelle Maxime prenait la 9e place provisoire avec un score de 31,7 pts sur Api du Libaire. Lors du saut d’obstacles, si quelques barres à terre font reculer Maxime Livio avec Api du Libaire (ils seront 23e), son parcours sans faute avec Vegas des Boursons le fait remonter à la 7e place provisoire. 


Samedi, l’épreuve du cross a scellé le classement de ce CCI 4*S : Maxime Livio et Vegas des Boursons remontent à la 2e place grâce à un beau sans-faute, pénalisé de seulement 0.8 pts de temps dépassé, derrière l’Autrichienne Léa Siegl/Fighting Line. La Suédoise Katrin Norling/Fernando Ukato complète le podium. Edouard Legendre/Fou de Tout doivent abandonner sur le cross. 


Astier et Babylon de Gamma à Blair Castle 


Le champion olympique par équipe de Rio Astier Nicolas était en piste sur le CCI 4* S à Blair Castle (GBR). En selle sur son gris de seulement 8 ans Babylon de Gamma, un fils de Mylord Carthago et Sunshine des Ka (AA), avec qui il terminait 3e du Mondial du Lion l’an passé, Astier Nicolas a frappé fort en s’imposant pour la première sortie avec ce cheval à ce niveau d’épreuve. 


Deuxièmes ex-aequo après le dressage, ils font tomber une barre sur le test de saut d’obstacles et reculent de deux places. Dimanche sur le cross, ils bouclent le parcours sans faute aux obstacles avec 5.6 pts de pénalité de dépassement de temps. Ils l’emportent devant les Britanniques Sam Ecroyd et Daisy Berkeley. Il s’agissait là du premier CCI 4*-S et de la première victoire pour le jeune Babylon de Gamma, propriété de Marielle et Etienne Grivot et de son cavalier, qui conforte par là sa place dans le Groupe 2 de concours complet. Le couple disputera le CCI4*-S-Y de Blenheim (GBR) le 19 septembre.


Les Bleus 3es à Gijon


L’équipe de France de saut d’obstacles termine 3e de la Coupe de nations FEI du CSIO5* Gijon en Espagne. A noter les deux doubles sans-faute de Félicie Bertrand avec Sultane des Ibis et Mathieu Billot associé à Quel Filou 13. L’Italie s’impose et la Grande-Bretagne complète le podium. Dans le Grand Prix, deux couples vont se transcender !


Après la belle 3e place de l’équipe les Tricolores ont frappé fort dans le Grand Prix dimanche. Mathieu Billot et Quel Filou 13 sont 2e, Félicie Bertrand et Sultane des Ibis 3e et Pierre-Marie Friant et Urdy d’Astrée 7e. 


Mathieu Billot en selle sur Quel filou 13 boucle la première manche sans-faute tout comme sa compatriote Félicie Bertrand, associée à l’alezane Sultane des Ibis. Pierre-Marie Friant et Urdy d’Astrée font une faute, mais leur chronomètre rapide les qualifie pour la seconde manche. 


Les 12 meilleurs couples sont entrés une dernière fois en piste en début de soirée. Pierre-Marie Friant et Urdy d’Astrée font à nouveau tomber une barre, mais leur chronomètre de 52’’95 leur permet de décrocher une belle 7e place, synonyme en Grand Prix CSIO 5* d’entrée dans le Groupe 1 de saut d’obstacles. 


À la lutte pour la victoire, Mathieu Billot, auteur d’un nouveau sans-faute en 49’’81 décroche la 2e place. Il devance de moins d’1 seconde Félicie Bertrand également sans-faute. L’Irlandais Greg Patrick Broderick, double sans-faute en 49’’52, l’emporte associé à Westbrook. 


Beezie Madden à Calgary


Le CSIO 5* de Calgary (Can), nouvelle étape du Rolex Grand Slam qui se tenait du 4 au 8 septembre 2019, comptait également une coupe des Nations. Et les Belges, dopés par leur nouveau titre de champions d’Europe, ne laisseront personne leur ravir cette nouvelle victoire : Pieter Clemens, associé à Quintini et Olivier Philippaerts avec H&M Extra, François Mathy Jr, et Uno de la Roque, ainsi que Yves Vanderhasselt/Jeunesse, ne vont rien laisser passer. C’est une magnifique victoire. Le duel entre le Canada et l’Irlande pour la 2e place va avantager le Canada. La France termine à la 6e place : l’équipe composée d’Edward Lévy/Drag du Buisson Z, Olivier Robert/Vangog du Mas Garnier, Pierre-Alain Mortier/Just Do It R, et Kevin Staut/Urhélia Lutterbach, deux jeunes et deux cavaliers d’expérience, n’ont su trouver les clefs de la performance. 


Il y a des victoires particulières dans la carrière d’un cheval... Le Grand Prix de Calgary est certainement l’un des plus beaux trophées qu’un couple puisse remporter ! 


C’est l’incroyable fils de Tangelo Vd Zuuthoeve, Darry Lou qui offre à Beezie Madden le GP 5* de Spruce Meadows. Il était en forme olympique : sur 3 épreuves il est 3e de la première à 1,50 m, remporte la seconde au chronomètre à 1,60 m pour remporter le Grand Prix Rolex. Dans le Grand Prix elle s’offre le luxe d’être la seule à ne faire tomber aucune barre lors des deux manches, n’écopant que d’un seul point de pénalité dans le second acte. Celui qu’on n’attendait pas, l’Australien Rowan Willis prend une belle deuxième place avec une jument alezane, Blue Movie. Max Kühner et Chardonnay 59 montent sur la troisième marche du podium.


Epaillard et Delestre à Rome 


Tout le gratin international rentré des championnats d’Europe était présent à Rome (ITA) pour la 16e étape du Longines Global Champions Tour 5*. Parmi eux, 2 Français, qui n’ont pas fait de la figuration : Julien Épaillard et Virtuose Champeix ont pris la 5e place du Grand Prix devant Simon Delestre et Ryan des Hayettes*Hermès, 6e. Chacun d’eux avait raflé la tête des deux qualificatives au Grand Prix.


35 couples étaient au départ du Grand Prix de Rome. S’élançant en 11e position, Simon Delestre et Ryan des Hayettes*Hermès, écopent de quatre points de pénalité à l’issue du parcours du chef de piste Italien Uliano Vezzani. Derniers à prendre le départ, Julien Épaillard et Virtuose Champeix, réputés pour leur vitesse, réalisent le meilleur chrono de l’épreuve. Malheureusement pénalisés eux aussi de 4 pts de pénalité, ils resteront aux portes du barrage et prendront la 5e place, juste devant Simon Delestre qui termine 6e.


C’est le Britannique Ben Maher qui s’impose brillamment au terme d’un barrage à 4, avec Explosion W, à peine rentré en Bronze des championnats d’Europe. Les trois cavaliers à monter sur le podium seront les trois seuls doubles sans-faute. Le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli et le Kwpn Edgar M, fils d’Arezzo VDL est 2e, battu au chrono. L’Allemand Ludger Beerbaum complète le podium. Avec le hongre Cool Feeling (Cornado Nrw).


Simon Delestre s’était emparé de la première qualificative au Grand Prix 5* de Rome, une vitesse 1,50 m avec le gris de 10 ans Filou Carlo Zimequest (Coronas x For Pleasure), en battant de vitesse les quatorze autres sans-faute de l’épreuve. Le Belge Constant Van Paesschen est deuxième avec l’étalon Verdi Treize, un fils de Diamant de Semilly, et le Britannique Ben Maher, tout nouveau vice-champion d’Europe, est 3e, engagé avec Explosion W (Chacco Blue).


Julien Epaillard, quelques heures avant le Grand Prix, s’empare de la 1re place de la seconde qualificative, avec une jument oldenbourg, Queeletta (Quality x Landor S), en battant Emanuele Gaudiano et son fils de Chacco Blue, Chalou, 2e, à plus de deux secondes, et l’Irlandais Bertram Allen/Casper (Canto 16).


C. Robert




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°321 du 22 Novembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre