- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Les Hespérides s'enflamment pour Hans Dieter Dreyer


08/06/2019
    
Épreuve majeure du jour (vendredi), le Prix JW Marriott Cannes avec barrage se déroulait en nocturne devant des tribunes combles. Avec un parcours initial composé de 13 obstacles et 16 efforts à 1,50m, le chef de piste Grégory Bodo avait concocté un tracé « fluide, assez basique, avec une ou deux difficultés comme le double de verticaux en n°5 le long des tribunes, ou le choix de foulées à faire dans la dernière ligne vertical-oxer-vertical » et pronostiquait une dizaine de couples à retrouver au barrage sur les 37 de la start-list. 

Épreuve majeure du jour (vendredi), le Prix JW Marriott Cannes avec barrage se déroulait en nocturne devant des tribunes combles. Avec un parcours initial composé de 13 obstacles et 16 efforts à 1,50m, le chef de piste Grégory Bodo avait concocté un tracé « fluide, assez basique, avec une ou deux difficultés comme le double de verticaux en n°5 le long des tribunes, ou le choix de foulées à faire dans la dernière ligne vertical-oxer-vertical » et pronostiquait une dizaine de couples à retrouver au barrage sur les 37 de la start-list. 

Et le metteur en scène avait vu juste. Neuf compétiteurs se sont livrés bataille pour tenter de remporter le titre de jour. Premier à partir, le Belge Pieter Devos, qui détenait encore le lead sur le circuit Longines Global Champions Tour (LGCT) avant Hambourg, avait la difficile tâche d’ouvreur et a donné le ton avec un sans faute rapide, franchissant la ligne d’arrivée en 36.40sec en selle sur Jade v. Bisschop. C’était sans compter sur le menaçant Hans-Dieter Dreher (GER) qui arrête l’horloge une seconde avant son concurrent du plat pays et emporte ainsi la victoire en 35.38sec sur sa complice Berlinda : « Je suis très très heureux ! Je suis ravi de mon premier parcours et j’ai vécu un incroyable barrage avec ma jument, car même si nous avons un peu trébuché dans un virage, nous étions toujours plus rapide. C’est peut-être mon week-end, je n’ai réalisé que des sans fautes jusque-là et nous sommes en tête avec les New York Empire dans la Global Champions League. On verra demain ! ». Olivier Philippaerts (BEL) et Cigaret JVH Z complètent le podium en 37.14sec.

Un peu plus tôt, le Prix E.Leclerc à 1,45m se jouait au chronomètre. 4ème sur la liste de départ, la Suédoise Evelina Tovek sur Winnetou de la Hamente Z a imposé un réel tempo (64.05sec) à ses concurrents. Mais, entre chien et loup, le vainqueur de la veille était resté en embuscade ! 35ème à partir, Emanuele Gaudiano (ITA) fait descendre le chronomètre de 4 secondes (60.03sec) et laisse entendre aux derniers couples de ce prix que l’épreuve est pliée. Tentant le tout pour le tout, l’Irlandais Shane Breen en selle sur Colmar n’arrive pas à atteindre le temps exceptionnel de l’italien et sa jument Carlotta 232, mais réussit à s’intercaler entre ce dernier et la scandinave en 62.18sec. Le transalpin, satisfait de sa deuxième victoire du week-end, déclare alors tout sourirex: « Ma jument est très rapide et normalement, quand elle est sans faute, elle gagne ! ».

Pendant la journée, les cavaliers du CSI1* couraient leurs grands prix avec un premier tour initial suivi d’un barrage contre la montre afin de départager les parcours sans faute.

Dans le Prix GBS Sellier à 1,15m, les Françaises Chiara Stagliano et Melissa Potrais ont lâché la bride pour clore leur tour dans la même seconde et prennent respectivement la 1ère et la 2nde place avec Aubade du Faget et Dylano W. La Britannique Imogen Beecroft, déjà 3ème hier, prouve que la piste cannoise lui sourit et complète le podium sur Roscoe’s Amour.

Revirement de situation dans le Prix Cannes Riviera et ses obstacles à 1,30m. Le vainqueur de la veille Ignace Philips (BEL), connu pour être difficile à attraper dans les épreuves à barrage, est resté aux portes de la 2ème manche avec une barre à terre. Il laisse la voie libre à ses outsiders de la veille, Charlotte Slosse/Uzel de Kens (FRA) qui lui vole la vedette et précède Claire Beecroft/Vanda Cartier (GBR), tandis que la locale Mélanie Lemoine Jondet est troisième accompagnée de Cornetta 17.

C’est un match Franco - Suisse qui a finalement eu lieu dans le Prix Hubside à 1,40m. Les trois tricolores invités à revenir en piste n’ont finalement pas réussi à détrôner Jane Richard Philips, déjà victorieuse hier. Elle s’impose en selle sur Kenia van ‘T Laerhof, devant Mélanie Lemoine Jondet/Ellington JSX, Patrice Planchat/Ti Amo Tuiliere et Frédéric Lagrange/Althea du Pre Guioley.

Aujourd’hui, place à la seconde manche de la Global Champions League présentée par MTPA Constance Hôtels - Air Mauritius mais aussi au phénoménal Longines Global Champions Tour Grand Prix de la Ville de Cannes présenté par Volvo. Le dénouement par équipe se déroulera à partir de 18h00 tandis que les trente-cinq meilleurs cavaliers qui auront réussi à se qualifier pour le Grand Prix à 1,60m prendront le départ dès 21h30 sur la majestueuse piste des Hespérides. Ambiance et grand sport garantis !

Les horaires détaillés, start-lists et résultats : bit.ly/LGCTCannes-timing

 



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°320 du 25 Octobre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre