- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Les Etoiles de Pau vont-elles briller pour l’attelage cette année ?

  • Pascal Sayous PDG de Centaure Production sur la remise de la coupe des Nations 2021
    Pascal Sayous PDG de Centaure Production sur la remise de la coupe des Nations 2021
  • En 2021,une innovation technique sur le CAIO4-H1: un obstacle en ligne droite brisée avec souche
    En 2021,une innovation technique sur le CAIO4-H1: un obstacle en ligne droite brisée avec souche
Depuis quelques heures, c’est l’incompréhension qui se mêle aux interventions parfois un brin réactionnaires sur les réseaux. Alors que les Etoiles de Pau sont LA rencontre mythique et particulièrement appréciée des meilleurs cavaliers mondiaux de complet et de la crème des meneurs des équipages à un cheval, la garantie d’un public qui vient en nombre, les informations qui circulent laissent perplexes. Contacté ce jour, Pascal Sayous à la tête de Centaure Production nous explique.

Journal Le Cheval : Le CAIO4* des équipages à un cheval aura-t-il lieu cette année ?
P.Sayous :
Nous avons fait le tour des fédérations, et avec le championnat du Monde du Pin qui se tient tard (du 13 au 18 septembre, ndlr), six semaines avant Pau, et les championnats du Monde en Italie, nous nous sommes retrouvés sans engagement des fédérations étrangères qui nous ont informés qu’ils arrêteraient la saison sportive en septembre au Pin. Faire une compétition de ce niveau en mode franco-français n’est pas imaginable, un CAIO4* nécessite la participation d’un minimum de trois nations pour être validé. La gestion du calendrier nous a été clairement défavorable.

Journal Le Cheval : Qu’avez-vous décidé pour cette édition 2022 en matière d’attelage ?
P.Sayous :
La FEI nous a proposé un nouveau modèle d’épreuves d’un niveau deux étoiles. Une épreuve difficile inscrite à leur calendrier. Nous avons vraiment investi ces dernières années pour l’attelage, pour la construction des obstacles, pour l’association aux 5 Etoiles du complet, avec comme objectif d’ouvrir et de faire découvrir la discipline au grand public qui se déplace en nombre sur notre manifestation. Nous avons donc accepté de proposer ce nouveau format, alors qu’il nous coûte davantage d’un point de vue financier que l’organisation d’une coupe des nations. Il s’agit donc d’une compétition officielle de niveau CAI2* pour la catégorie des attelages à un cheval. Concrètement, un marathon combiné en deux manches.

Journal Le Cheval : Opter pour un nom comme « Crazy Cup » à l’heure du bien-être animal n’est-il pas risqué en termes d’image pour nos disciplines sportives ?
P.Sayous :
Tout aujourd’hui est polémique, je n’ai pas l’intention de céder à cette mode de « on ne peut plus rien dire, on ne peut plus rien faire ». A Pau, notre cible c’est le grand public, on a envie de vibrer et de faire vibrer. Nous sommes exactement sur le même principe que les indoors. J’ai organisé par le passé des événements nommés « Crazy Riders », nous avons fait le choix d’un nom qui soit percutant.

Journal Le Cheval : En terme d’engagés à quatre mois de l’événement, comment vous positionnez-vous ?
P.Sayous : C’est regrettable à dire, mais je n’ai quasiment pas eu de réponses à ce jour. Marion (Vignaud ndlr) est l’une des seules à avoir pris le temps de nous répondre et je l’en remercie. Voici des années que nous travaillons pour la visibilité de l’attelage, pour la médiatisation, la couverture télévisuelle, l’accessibilité au grand public… Cette gestion de l’agenda et le défaut de réponses sont de mon point de vue vraiment regrettables.

Un second rendez-vous en coupe des Nations sur le territoire français qui ne se tiendra pas cette année. Pas de CAIO4* à Saumur ni à Pau,
Chablis accueillera pour sa part ses CAI2* et 3* pour l’ensemble des catégories, hors team.
Le grand rendez-vous français se focalisera donc sur le championnat du Monde des attelages à un cheval du Haras du Pin de cet automne. Croisons les doigts que nos autres organisateurs ne baissent pas les bras, la discipline sur le sol français en pâtirait sérieusement, nos espoirs et meneurs aussi du fait de l’augmentation des coûts liés aux déplacements sur les grandes échéances. Nous n’y sommes pas mais nos actions et notre vigilance restent de mise !

© M.Guillamot

 Les coupes des nations en 2022 sur le sol européen à compter de ce 16 juin :

Aix-La-Chapelle [GER] CAIO4*-H4 WCupQ,
Aszar Kisber [HUN] CAIO4*-H2,
Budapest [HUN] CAIO4*-H4 WCupQ,
Baborowko [POL] CAIO4*-H4 WCupQ,

Championnats du Monde, celui des équipages  quatre chevaux, les teams, qui se tiendront du 14 au 25 septembre à Pratoni del Vivaro [ITA].

17/06/2022

Actualités régionales

Les petites annonces

Toutes les annonces équestres avec Equirodi

Je dépose une annonce