- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Les chiffres clés de la filière du Grand Est

Grâce à l’outil cartographique de la Fédération nationale des Conseils des Chevaux et une grande enquête en 2019/2020, les données de l’Observatoire Economique Régional ont pu être condensées dans une synthèse. Il s’agit de la première synthèse de la filière équine depuis la fusion des 3 anciennes régions, cette dernière a pour objectif de donner une image claire de l’économie de la filière, secteur par secteur.

Ceci est la 4e édition de l’Observatoire Economique Régionale du Grand Est. Elle dresse un état des lieux de la filière équine du Grand Est, après fusion des trois anciennes régions : l’Alsace, la Lorraine et la Champagne Ardenne en 2015. Les données de cette synthèse montrent que le Grand Est est une terre de cheval, composée de nombreux pratiquants, avec une grande diversité de compétences et une qualité reconnue dans tous les secteurs concernés. Nous avons limité cette étude aux chevaux de sport. 

La région aux côtés de la filière

La région Grand Est soutient les professionnels de la filière équine grâce au Contrat de filière, et ce depuis 2017. La région Grand Est a accompagné la filière équine à hauteur de 397 850 d’euros en 2019 : 

• 311 350 € pour la structuration de la filière équine, la diversification des marchés et le développement des compétences (enjeux 1,2, 3). Dont environ 32 000 € pour la valorisation des chevaux de sport, loisir et trait. 

• 86 500 € pour le développement des autres familles de la filière (pratique équestre, manifestations sportives équestres de grande envergure)

Les Chiffres clés 
2 799 entreprises
6 977 emplois
Plus de 466 millions € de chiffre d’affaire

• Alsace 

155,1 millions € de CA
787 entreprises
2 016 emplois 

• Lorraine

200,4 millions € de CA
1191 entreprises
3 025 emplois 

• Champagne-Ardenne

110,6 millions € de CA
821 entreprises
1 916 emplois 

45 300 équidés sont recensés dans des structures agricoles dans la région Grand Est. 

L’élevage et la reproduction dans le Grand Est

1 218 emplois
366 étalons en activité dans le Grand Est
20,4 millions € de CA, 16 200 ha valorisés
953 élevages valorisent 10 764 équidés 

En 2019, 57% des élevages ont généré un chiffre d’affaire inférieur à 30 000 d’euros pour leurs activités d’élevage et de valorisation. L’élevage n’est donc pas l’activité principale de la majorité des professionnels recensés. Seuls 344 emplois sont en activité principale même si 86% des emplois sont en qualité de dirigeant/gérant. 

La majorité des exploitations d’élevage équin ont entre 10 et 20 ha. Plus de la moitié des élevages de chevaux de selle et poneys ne déclarent qu’une naissance par an. La dynamique est différente chez les éleveurs de chevaux de trait qui se répartissent en trois tiers : les élevages qui déclarent 1 naissance par an, 2 à 4 naissances par an et plus de 5 naissances par an.

L’élevage de chevaux de selle représente 58% des élevages déclarés et 67% des équidés produits sur le territoire.

Utilisation des équidés

Les cavaliers professionnels 

56 cavaliers professionnels génèrent plus de 14 000 000€ de CA, soit 53% du CA total généré par la filière du Grand Est. Le CA moyen est de 250 000€ par cavalier professionnel. 2189 équidés sont hébergés et travaillés chez les cavaliers professionnels. Deux tiers de ces équidés sont propriété des cavaliers et un tiers sont hébergés en pension. Chez les 7 cavaliers professionnels de haut niveau (ayant participé à une épreuve 3 étoiles), le ratio s’inverse : les deux tiers des chevaux détenus sont en pension.

Les écuries de pension

Les écuries de pension non affiliées FFE sont au nombre de 143 et embauchent 207 personnes, dont 106 en activité principale. 2 078 chevaux sont hébergés en pension et 1 526 sont détenus en propriété. Ces structures se retrouvent principalement en Moselle (34 structures) et dans le Bas-Rhin (31 structures).

Etablissements équestres

Premier secteur d’emploi du milieu équin dans la Région Grand Est, les établissements équestres génèrent plus de 69 millions d’euros de chiffre d’affaire annuel et créé 2 234 emplois grâce à 27 622 équidés.

Près de la moitié des établissements équestres génèrent entre 50 000€ et 100 000€ de chiffre d’affaire annuel. Ces structures disposent en moyenne entre 10 et 20 ha dédiés aux équidés. Les établissements équestres ont en moyenne 18 équidés en propriété et 15 en pension, ce qui équivaut à 46% des équidés détenus sous un contrat de pension. 

887 établissements équestres sont recensés avec l’Observatoire : 614 structures, 143 écuries de pensions, 84 structures de tourisme équestres.

Les structures se répartissent selon leur nombre de licenciés : 446 d’entre elles ont moins de 100 licenciés, 146 ont entre 101 et 300 licenciés et  22 ont plus de 300 licenciés. 

Ces entreprises regroupent 80% des équidés détenus en établissement équestre. En moyenne, la moitié des équidés détenus le sont en propriété. Les autres sont en pension.

Répartition des établissements équestres :

• Alsace 

18,1 millions € de CA
171 entreprises
36 équidés en moyenne
13 ha en moyenne 

• Lorraine

25 millions € de CA
265 entreprises
38 équidés en moyenne
12 ha en moyenne 

• Champagne-Ardenne

14,5 millions € de CA 173 entreprises
34 équidés en 171 entreprises moyenne
19 ha en moyenne 

Au total, on dénombre plus de 53 000 licenciés FFE dans le Grand Est en 2020 contre 36 300 en 2009. 84,5% sont des cavalières et 58,6% sont âgés de moins de 18 ans. L’offre en compétitions a permis de comptabiliser 122 410 engagements en 2019 pour plus de 10 000 épreuves. 34,7% des engagements sont liés à des concours clubs.

08/04/2021

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales