- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Les autres cartouches de la scène internationale


22/08/2019
    
Valkenswaard reste hollandais 

Le Grand Prix du LGCT 5* de Valkenswaard (NL) n’a pas échappé aux Néerlandais, malgré 3 Français sur 8 au barrage ! Maikel Van der Vleuten et la jument grise Kwpn Dana Blue (Mr. Blue) sont 1ers devant le Belge Olivier Philippaerts/Legend of Love. Kevin Staut s’incline, 3e pour un dixième de seconde,

Valkenswaard reste hollandais 


Le Grand Prix du LGCT 5* de Valkenswaard (NL) n’a pas échappé aux Néerlandais, malgré 3 Français sur 8 au barrage ! Maikel Van der Vleuten et la jument grise Kwpn Dana Blue (Mr. Blue) sont 1ers devant le Belge Olivier Philippaerts/Legend of Love. Kevin Staut s’incline, 3e pour un dixième de seconde, avec For Joy Van’t Zorgvliet HDC (Bwp, For Pleasure), lui qui remportait la qualificative vendredi et samedi avec Urhelia Lutterbach (Helios de la Cour II) ! Beau barrage, où les trois premiers se tiennent dans moins d’une seconde ! 


Où l’on a retrouvé un Bosty flamboyant avec Castleforbes Talitha dans l’épreuve d’ouverture. C’était loin d’une promenade de santé pour le couple qui bat lors de la seconde manche (32 couples sur 55 au départ), de 3 secondes Guéry et Von Eckermann, de près de six Marcus Ehning/Cornado NRW et de près de 10 Nicola Philippaerts ! L’Américain Kent Farrington avec Austria 2 se rapproche le plus du chrono du Francilien, avec quatre dixièmes de seconde de retard. 


Shane Breen chez lui à Dublin 5*


La dernière étape du circuit Coupe des nations Longines FEI s’est déroulée du 5 au 8 août 2019 en terres irlandaises à l’occasion du CSIO 5* de Dublin. Cette étape (dont la France était absente, déjà qualifiée pour la finale de Barcelone) voit s’imposer la Grande-Bretagne, suivie de l’Italie et de l’Irlande. Shane Breen remporte le Grand Prix avec le Bwp Ipswich Vd Wolfsakker (Carembar de Muze), qui seul échappera à la faute en jouant habilement le chrono. C’est à Equita’Lyon en 2016 dans les épreuves de moins de 25 ans avec Julien Feuillerac que l’Irlandais repère le talent du hongre de maintenant 11 ans. Ils s’illustreront en remportant le LGCT5* de Monte Carlo en 2018, avant d’aller à Tryon. C’est la 1re victoire du couple 5*, et chez lui, c’est encore mieux ! 


Le Normand Mathieu Billot entame le week-end avec une belle 3e place dans la vitesse 1,45 m avec le Kwpn Dassler (Douglas), qui lui offre également la victoire de la puissance Land Rover samedi, seul à franchir 2,15 m ! Décidément c’est un exercice qu’il affectionne, après avoir remporté celles de Rouen, de Londres et de Falsterbo ! Lors du Grand Prix 1,60 m, une faute et un point de temps pour le fils de Quidam’s Rubin, Quel Filou 13. 


Victoire israélienne au LGCT5* Berlin 


La semaine du 25 au 28 juillet, le circuit du Global Champions Tour a déposé ses valises à Berlin. Si Kevin Staut s’est immédiatement imposé avec For Joy van’t Zorgvliet dans la première manche, le Grand Prix lui échappe. C’est une victoire israélienne : Dani G. Waldman et une fille de Cabri d’Elle, Lizziemary qui clôture l’étape, volant la victoire à Ludger Beerbaum devant son public, associé à Cool Feeling (Cornado NRW), 2e et dernier sans-faute et Christian Ahlmann avec le fils de Taloubet Z, Take A Chance On Me Z.


Epaillard 6e du CSI 5* Londres


Heureuse sa Majesté la Reine ! C’est une british victoire dans le LGCT5* de Londres ! Ben Maher, en selle sur le Kwpn Explosion W (Chacco Blue x Baloubet du Rouet), vainqueur l’an dernier à Doha et Rome, s’impose devant son british public. Douze couples au barrage s’affrontent dont le Normand Julien Epaillard en selle surUsual Suspect d’Auge. Une faute sur l’entrée du double en début de barrage les prive de victoire, mais le couple se classe 6e de cette épreuve relevée. 


Olivier Perreau à Ascona


C‘est le Belge Jos Verlooy, en selle sur l’étalon Caracas (Casall) qui remporte le Grand Prix du CSI5* d’Ascona, en Suisse. Olivier Perreau, le Rhône-Alpin de Vougy s’est fait remarquer dans l’épreuve majeure du samedi, une 1,55 m en deux manches, en s’imposant sur 43 adversaires 5* avec GL Events Venizia d’Aiguilly (Diamant de Semilly). 


Il a fait s’incliner l’Irlandais Denis Lynch et le Kwpn de 13 ans Chopin’s Bushi (Contendro II). 3e des six couples doubles sans-faute, l’Italien Roberto Turchetto sur le Kwpn Baron (Colman). 


Alexandra (Paillot) 2e 
à La Coruna


Le CSI 4* de la Coruña (Esp) voit Alexandra Paillot prendre la deuxième place du Grand Prix avec Polias de Blondel (Desir du Château), la meilleure des quatre mousquetaires tricolores qui s’étaient qualifiés au barrage, derrière le Britannique Guy Williams, engagé, lui, avec le SF Rouge de Ravel (Ultimo VTer Moude). Julien Epaillard qui montait le 9 ans Alibi de la Roque (Mylord Carthago*hn) complète le podium à la 3e place. Aldrick Cheronnet se classe cinquième des six doubles sans-faute avec Tanael des Bonnes (Watch Me*Hoy). Grâce à cette performance, Alexandra Paillot et Polias de Blondel ainsi que Julien Épaillard et Alibi de la Roque intègrent le Groupe 2.


Samorin, le cap de Friant et Urdy d’Astrée 


Le complexe de X-Bionic Sphere à Samorin, en Slovaquie accueillait son « Summer Tour » mi juillet. Le cavalier de Loire Atlantique Pierre Marie Friant et Urdy d’Astrée s’offrent leur 1re victoire en CSI4* (1,60 m) à l’issue du Grand Prix, avec plus de deux secondes d’avance. Le couple concrétise là une saison exceptionnelle, fruit de sa longue collaboration. 8 jours plus tard, le Grand Prix lui échappe, au profit de vainqueurs inattendus, le cavalier turc Omer Karaevli et le SF Roso Au Crosnier, un fils de Looping d’Elle par Ofin de la Cense né chez Florence Lecouillard, monté jusqu’en 2012 par Charlotte Couperie Eiffel. 


Urdy d’Astrée


Né chez Fabien Bachellereau, qui le débuta à 5 ans, Urdy d’Astrée (Bouffon du Murier x Pamphile) est confié la même année à Pierre Marie Friant. Le couple a toujours performé, progressant en douceur, jusqu’à cette saison 2019, où les 2 et 3* ne suffisent plus. Blessé en 2018 le hongre attaque une nouvelle saison au CSI2* de Nantes, et c’est une 6e place dans le Grand Prix. Les hauteurs à 1,60 m, c’est récent, et ils assurent : 3e au CSIO3* (1,60 m) de Lisbonne (Por) au mois de juin, ils remportent un GP 1,60 m du CSI4* de Saint-Tropez trois semaines plus tard. Et ils remportent leur premier Grand Prix 4*. Si les marches entre les 4 et 5* sont difficiles à franchir, Urdy d’Astrée pourrait bien être celui qui propulserait Pierre Marie Friant.


Raia d’Helby à Münster 


Raia d’Helby (Fergar Mail x Miss d’Helby x Papillon Rouge) remporte le Grand Prix 1,60 m du CSI 4* de Munster (All), sous la selle de la Luxembourgeoise Charlotte Bettendorf, plutôt abonnée aux 2 et 3*, qui semble avoir trouvé sa partenaire 5* ! La plus belle victoire du couple, qui ne rougit pas de battre la Suédoise Angelica Augustsson Zanotelli/Nintender Star (Nintender), 2e et le couple champion du monde 2018, Simone Blum et DSP Alice (Askari), 3e. Raia avait été vendue par l’agence FENCES à 3 ans. Née chez le regretté Albert Lamotte, la belle fut « dégrossie » à 4,5 et 6 ans par Eduardo Blanco, avant de connaître la selle d’Olivier Robert, avec lequel elle s’éclate à 8 ans déjà en 3 et 4*, avant de disputer les CSI5* de Bordeaux et Göteborg en 2014. C’est en fin de saison 2017 qu’elle intègre le piquet de la Luxembourgeoise. 


Ouaddar : retour à Megève


Le 9e Grand Prix 3* de Megève - Edmond de Rothschild à 1m50 connaissait deux favoris, qui avaient monopolisé les victoires les jours précédents : le Haut-Savoyard Jean-Luc Mourier, 3 fois victorieux et le jeune Thomas Lévêque installé dans l’Ain. Mais la victoire revint à un 3e homme, le Marocain Abdelkebir Ouaddar et la jument de 8 ans Brooklyn de Hus (Conrad x Fergar Mail). Connu pour son sens de la barre et son incroyable audace, le cavalier marocain boucle un parcours sans complexe et décroche la victoire. La Suissesse Marie Pellegrin est 2e, associée à Alcazar du Moulin, mais Thomas Lévêque sauve l’honneur français, 3e avec Seurat Galotière. Excellent week-end pour le jeune cavalier de l’Ain, venu avec ses deux chevaux de tête : « Un Amour La Goula a été irréprochable depuis le début du concours. Je l’ai engagé directement jeudi dans la première qualificative pour le Grand Prix, il est 9e. Vendredi, il a couru et gagné la 1m40 et samedi il m’offre la victoire ! Seurat Galotière partira dans le Grand Prix. Il est 7e hier de la deuxième qualificative, mais j’ai très mal monté le barrage... Je l’ai laissé au repos aujourd’hui, il devrait être en forme pour demain. » Il l’a prouvé !


Un trio belge à Lier 3*


Le Grand Prix 1,50m du CSI3* de Lier en Belgique illustre le talent d’un trio belge encore peu connu hors de leurs frontières, Jeroen Appelen et le Bwp Grappeloup V’t Reenhof (Larino), dans un match final à trois, s’imposant face à Bart Clarys et Joie de Toulon (Bwp, Toulon) et Max Sebrechts en selle sur Cacacha V’t Schaeck, une fille sBs de Bamako de Muze. 


Patrice Delaveau remporte une épreuve 1,40 m devant 68 partants avec le SF de 8 ans Bugs Bunny d’Authuit HDC Ce fils de Quick Star et d’une mère par Quaprice Boismargot Quincy s’était déjà imposé sur la 3e marche du podium du Prix Equnews à 1,40 m en deux phases, remporté par Julien Anquetin, cette fois associé à Talika des Isles, la fille de Jarnac par Royal Feu. Aux pieds du podium, Jacques Helmlinger et le Bwp Icarus Vd Bisschop (Lord Z).


Dans la seconde qualif’ (1,45 m) à barrage, la victoire est américaine, Bliss Heers s’imposant associé à un étalon SF, Antidote de Mars (Diamant de Semilly x Jarnac), devant Patrice Delaveau en selle sur Click N’Chic HDC (Swb, Click And Cash), récente recrue du haras des Coudrettes. 


C. Robert



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°319 du 4 Octobre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre