- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

L’écurie des Baleines : une certaine idée de l’économie en élevage

  • Le 4 ans Hardrock des Baleines aux côtés de Xavier Prunaux et Isabelle Abafour
    Le 4 ans Hardrock des Baleines aux côtés de Xavier Prunaux et Isabelle Abafour
  • De gauche à droite : Bertrand et Françoise Donzé, Jean-François Jung, Isabelle Abafour, Xavier Prunaux, Maxime Donzé et la groom de Dagon des Baleines
    De gauche à droite : Bertrand et Françoise Donzé, Jean-François Jung, Isabelle Abafour, Xavier Prunaux, Maxime Donzé et la groom de Dagon des Baleines
Petite production à l’élevage des Baleines, dans la Meuse, mais top qualité dans la génétique, l’élevage des poulains, la valorisation et la commercialisation.

Si le seigneur du moment s’appelle Dagon des Baleines, ce magnifique et charismatique étalon gris, fils de Ugobak des Baleines et Quintera Z, x Quaprice-Quincy Bois Margot-Lordanos (Holst), d’autres l’ont précédé sur le plus haut barreau de l’échelle des valeurs de la génétique et du sport.

L’élevage est relativement récent, une bonne dizaine d’années tout au plus. Après leur rencontre au centre équestre Jean d’Heurs lorsqu’ils étaient ados, Xavier Pruneaux et Isabelle Abafour ne se sont plus beaucoup quittés. Un peu de concours sur les 115-120 sur les terrains lorrains, des études, et plus tard une vie commune d’adultes orientée vers l’élevage. 

L’aventure des Baleines, du nom du phare de l’île de Ré qu’affectionne le couple meusien, a véritablement commencé avec l’arrivée d’Atoucha van’t Zorgvliet (Heartbreacker-Darco-Voltaire) une jument BWP acquise à Alain Fortin. « À l’origine nous devions lui louer pour un transfert, explique Xavier. La jument s’étant blessée à Vérone, nous l’avons finalement achetée et mise à l’élevage. Le croisement nous plaisait énormément. Heartbreacker en père de mère, c’était pour nous un gage de réussite. La souche maternelle compte de nombreux performers, c’est ce que nous cherchons dans le choix d’une poulinière. Elle est la propre sœur de Watch Me Hoy, un étalon acheté à 3 ans à FENCES par François Lévy et père du crack exporté Tanael des Bonnes. Nous avons choisi pour elle Diamant de Semilly et elle nous a donné Ugobak qui devint vice-champion de sa génération à 2 ans, agréé étalon et vendu au haras de Hus ». 

Ugobak a tourné en CSI 145-150 sous selle belge puis avec le Brésilien Francisco Azevedo avant de revenir, castré, en France. Le haras de Hus et Gilles Boton l’ont alors confié à Allan Pacha qui fait équipe sur le Grand national de CSO avec Mathilde Monginoux. C’est elle qui à présent monte ce cheval « surdoué » dit-elle qu’on reverra prochainement dans les GP 145-150. 

Parallèlement au sport, Ugobak a beaucoup procréé. Croisé à Quintera Alia Z, acquise après Atoucha, il est notamment le père de Dagon des Baleines. Approuvé à 2 ans, le beau gris évolue sous la selle de Mathieu Lambert. Pour le sécuriser financièrement et le conserver en France, Xavier et Isabelle viennent de finaliser une syndication (voir encadré).

Ugobak eut deux propres sœurs : Usabel des Baleines (poulinière) et Bacarole des Baleines, qui tourna sous la selle de Bosty, une sœur utérine, Catoucha des Baleines x Kannan et un frère utérin, l’étalon Apollon des Baleines (Clinton). Tous les trois sont chez Mathieu Lambert.

Quintera Alia Z est notamment la mère d’un 4 ans qui dégage une forte impression et un gros potentiel, Hardrock des Baleines (Apollon), le chouchou de l’écurie. 

Une jumenterie triée sur le volet

Assez rapidement, l’élevage des Baleines est devenu « auto-suffisant ». Les étalons saillissent les filles des premières juments.

Aux deux poulinières de base, Atoucha et Quintera, se sont ajoutées :

Verynice des Baleines, fille de Kannan et Eva de Bussière, issue de la toute bonne souche des Louppy et Calin du Manoir ; 

Usabel des Baleines (Diamant-Heartbreaker) croisée à Air Jordan et Casall.

Verveine de Montsec, fille de Lordanos et Etoile du Château que possédait feu Denis Rossetti, croisée à Apollon et Dagon donna naissance à Ioda et Helloboy des Baleines 

Vypssie du Chalet (Calvaro), fille de Gypssie de Sivry (Nidor Platière) la bonne souche de feu Robert Nivoix. De cette famille sont nés chez Claude Pergent Neptune et Oslo du Chalet qui ont brillé sous la selle de Simon Delestre. Gypssie est la mère d’Airmes des Baleines (Diamant) approuvé étalon à 2 ans, CSI avec Mathieu Lambert.

Vypssie est la mère d’Hannibal (Dagon) et Ilederé des Baleines (Apollon).

Verveine et Vipssie représentent deux fleurons des élevages meusiens. 

Image de Pivoine x Rosire (morte maintenant) de la souche d’Apache d’Adriers a produit Django des Baleines (Ugobak) qui a fait CSI avec Bosty.

Ram Dam d’Eté (Dollar du Murier et Belle des Prés x Melkior du Montois) saillie par Apollon.

Too Much d’Eté (Clinton et Belle des Prés) a produit Bluemuch des Baleines (Chacco Blue), CSI avec Bosty.

Les deux filles de Belle des Prés laissent une belle descendance signée Ugobak, Airmes, Apollon et Dagon.

Lisle-en-Rigaut

L’élevage est situé à Lisle-en-Rigaut dans une ancienne scierie, transformée en écurie. Elle comporte une trentaine de boxes, un manège, un confortable club house, des hangars de stockage. Une carrière en sable de 70 x 40 et un rond d’avrincourt complètent l’équipement planté sur 30 hectares. Les poulinages, 6 à 8 selon les années, sont assurés par le proche centre d’insémination d’Emilie Heckel d’où les juments reviennent suitées et pleines.

« Notre but, expliquent Xavier et Isabelle, n’est pas de vendre les poulains à 3 ans. Nous voulons les garder le plus longtemps possible pour les vendre au moment où ils atteignent leur vraie valeur. Le système passe par une valorisation confiée au cavalier Mathieu Lambert avec lequel nous entretenons des rapports de confiance. Ici on s’occupe de la croissance des poulains jusqu’à 3 ans. Nous avons l’immense plaisir d’aller voir nos chevaux sur les beaux concours. C’est l’occasion des les voir sauter dans de belles épreuves et de rencontrer des gens. C’est là que le commerce se fait. Notre philosophie de l’élevage est basée sur ce schéma-là. Actuellement nous avons une quinzaine de chevaux au travail chez Mathieu. Nous vendons des chevaux chers, certes, mais ils sont en parfaite santé, parfaitement dressés et nous connaissons leur potentiel sportif. Trop souvent, ce ne sont pas les éleveurs qui bénéficient du meilleur retour sur investissement ».

Etienne Robert


Dagon des Baleines syndiqué 

Très remarqué sur les terrains de concours depuis son plus jeune âge, Dagon des Baleines a attiré bien des convoitises. Pas décidés à s’en séparer maintenant au regard du potentiel de l’étalon, Xavier et Isabelle ont réuni autour d’eux des amis et investisseurs qui ont pris des parts dans le cheval au sein d’une copropriété. Le cheval se trouve ainsi sécurisé financièrement pour poursuivre une carrière sportive vers le haut niveau et une carrière de reproducteur. Au moment voulu, il sera vendu à sa juste valeur au profit de ceux qui auront cru en lui. C’est ainsi que Françoise, Bertrand et Maxime Donzé (écurie de Loisel), Jean-François Jung et Michel Equipart, le beau-père de Mathieu Lambert sont devenus aux côtés des naisseurs, les copropriétaires de l’étalon. Une belle aventure humaine vient de commencer.

08/04/2021

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales