- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

La FEI annule les manifestations européennes continentales en raison de l'EHV-1

La FEI ne pouvait pas ignorer l’extension du virus EHV-1« valencien » en Europe, comme nous nous en faisions l’écho hier 1er mars dans nos colonnes. Après la décision très sage de la FFE hier lundi 1er mars d’annuler tous ses concours, quelques heures plus tard la FEI décidait de la même façon peu avant minuit « d’annuler les événements internationaux dans 10 pays du continent européen avec effet immédiat et jusqu'au 28 mars 2021 en raison de l'évolution rapide d'une souche très agressive de la forme neurologique du virus de l'herpès équin (EHV-1), qui a pris naissance à Valence (ESP) et a déjà provoqué des épidémies connexes dans au moins trois autres pays d'Europe. » Nous avons choisi de traduire intégralement ce communiqué essentiel. 2020 annus horribilis. Et 2021 ?

« Cette décision s'applique à toutes les disciplines de la FEI. Par contre, « afin d'éviter qu'un grand nombre de chevaux ne quittent simultanément les tournées de saut d'obstacles sur la péninsule ibérique, en Italie et en Belgique qui se déroulent depuis plusieurs semaines », ces tournées spécifiques seront autorisées à se poursuivre sous forme de "bulles" individuelles à condition qu'absolument aucun nouveau cheval ne soit autorisé à entrer sur les lieux et qu'aucun cas positif d'EHV-1 ne soit confirmé.

Les sites du Jumping Tour à Vejer de la Frontera (ESP), Vilamoura (POR), San Giovanni in Marignano (ITA) et Gorla Minore (ITA) seront soumis à des protocoles de biosécurité stricts et des délégués vétérinaires supplémentaires de la FEI seront présents sur place. Les chevaux ne seront autorisés à quitter ces sites que s'ils sont en possession d'un certificat sanitaire officiel délivré par les autorités vétérinaires locales. Tout cheval quittant ces lieux sans ce document sera bloqué dans la base de données de la FEI. Il est également illégal de transporter un cheval sans certificat sanitaire officiel.

Oliva Nova (ESP) avait déjà informé la FEI cet après-midi (lundi 1er mars, ndlr) qu'elle avait décidé d'annuler le reste de ses compétitions prévues dans le cadre du Tour équestre méditerranéen III. Opglabbeek (BEL) a également informé la FEI qu'elle avait annulé ses épreuves en mars.

Un certain nombre de pays, dont la France, ont déjà annulé toutes leurs épreuves afin de minimiser la transmission du virus.

La décision, qui couvre les événements en France, Espagne, Portugal, Belgique, Italie, Autriche, Pologne, Pays-Bas, Allemagne et Slovaquie, a été prise conformément à l'article 112.3 du règlement général de la FEI, qui stipule que « Le secrétaire général a le pouvoir de retirer toute compétition et/ou manifestation du calendrier si des circonstances justifiées relatives à une compétition ou à une manifestation sont établies. »

"Ce n'était pas une décision facile de bloquer des événements en Europe continentale, en particulier après la perturbation majeure du calendrier de la FEI causée par la pandémie de Covid-19", a déclaré la secrétaire générale de la FEI, Sabrina Ibáñez, "mais cette épidémie d'EHV-1 est probablement la plus grave que nous ayons connue en Europe depuis de nombreuses décennies et notre décision est basée sur des facteurs de risque épidémiologique clairement identifiés. »

"Cette souche d'EHV-1 est particulièrement agressive et a déjà causé des décès d'équidés et un très grand nombre de cas cliniques graves. Nous devons assurer la sécurité de nos chevaux.

"Nous sommes également conscients qu'un grand nombre de chevaux ont quitté le site de Valence sans certificat sanitaire officiel, ce qui signifie qu'ils avaient un statut sanitaire inconnu. Certains chevaux étaient déjà malades, et le risque de transmission par ces chevaux est une préoccupation majeure ».

"L'annulation de ces compétitions en Europe continentale, à l'exception des tournées de saut d'obstacles en cours dans la péninsule ibérique et en Italie, limite le nombre de chevaux voyageant à l'étranger et réduit donc la probabilité que ce virus très grave soit transmis à une échelle de plus en plus grande. Nous recommandons également vivement aux fédérations membres concernées d'annuler leurs manifestations nationales.

"Nous sommes très conscients du fait que cette période est très stressante et pénible, et qu'elle peut être extrêmement perturbante pour les athlètes qui visent à obtenir leurs conditions minimales d'éligibilité (MER) ou des résultats de confirmation pour Tokyo, mais nous cherchons des moyens d'atténuer cela afin d'aider les combinaisons athlète/cheval à obtenir leurs MER ou leurs résultats de confirmation une fois que les épreuves en Europe continentale seront autorisées à reprendre".

« La FEI est consciente que certains athlètes sont déjà arrivés sur les sites de compétition ou sont en route, et contacte directement tous les athlètes concernés inscrits aux épreuves d'ici le 28 mars 2021. »

C.Robert, traduction intégrale  du Communiqué FEI

02/03/2021

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales