- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

La Croisette à Niels Bruynseels


09/06/2019
    
La 38e édition du Longines Global Champions Tour (LGCT) de Cannes, s’est clôturée sur le Grand Prix qui réunissait les meilleurs cavaliers du concours sur la piste des Hespérides. Qualifiés à l’issue de l’épreuve support de la Global Champions League ils étaient 33 à se disputer le titre de champion.Le Belge Niels Bruynseels et sa jument Bwp Gancia de Muze (Malito de Reve x Nimmerdor) ont été sacrés vainqueurs, alors qu’ils finissaient 4è de la Global Champions League le même jour. Olivier Perreau et Venizia d’Aiguilly sont 6è.

Avec un tour initial composé de 6 verticaux et 7 oxers dont un triple en n°6 et un double qui se révélera fautif en n°10, la proposition du chef de piste Grégory Bodo n’aura pas laissé les athlètes de marbre. Désillusion, d’un bis repetita pour le n°4 et tenant du titre cannois 2018 Peder Fredricson, ou d’un sacre pour Evelina Tovek (SWE) ou Marcus Ehning (GER) qui sortent aussi à 4 points. Ils seront tout de même dix à se qualifier au barrage dont l’Allemand Daniel Deusser/Calisto Blue et le Belge Pieter Devos/Espoir, redoutables adversaires, mais également Scott Brash vainqueur ici en 2014 et 2016, cette fois avec Hello Mr President (Aes, Comme d'Api JR). Seul Français au barrage, Olivier Perreau et sa meilleure cartouche, Venizia d’Aiguilly.

Barrage
L’Irlandais Shane Breen est le premier double sans-faute en 38’’10, mais Daniel Deusser abaisse le chronomètre à 35’’97 après un tour magistral avec Calisto Blue. Personne ? Si. S'il semblait prédestiné à une seconde victoire après Hambourg le week-end dernier, il faudra attendre l’avant-dernier à partir, le Belge Niels Bruynseels pour connaître le vainqueur. En selle sur la brillante Gancia de Muze, le cavalier réalise une des plus belles performances de sa carrière et prend son ticket pour le Super Grand Prix de Prague en novembre prochain où se retrouveront les vainqueurs de chaque étape. “C’est ma toute première victoire sur le circuit. Je me sens pousser des ailes pour le futur. Gancia est incroyable, c’est un des meilleurs chevaux que j’ai eu dans ma vie. Elle est vraiment très rapide mais je savais que je devais prendre tous les risques si je voulais battre Daniel. J’ai eu de très bons conseils avant d’entrer en piste et j’ai joué le tout pour le tout. Je sais que Calisto va très vite mais Gancia avait également toutes ses chances. Derniers à s’élancer, Scott Brash et Hello Mr President, avec une foulée en plus, terminent 2e en 35’’66.

Global Champions League
13 obstacles, 16 efforts, de nombreuses courbes et tout autant de décisions à prendre... Ce tour à 1,55/1,60m servait de support à la Global Champions League et de qualificatif pour le Grand Prix final. Hans-Dieter Dreher, dernier à s’élancer, déjà vainqueur de la 1,50m hier soir, fuse sur les barres avec son excellent Prinz et vole la victoire au nez et à la barbe de l’Anglais Ben Maher/Explosion W en arrêtant le temps à 68’’66 soit 4 secondes de moins que son prédécesseur, second en 72’’69. L’Ecossais Scott Brash/Hello Mr President est 3en 74’’05.

Après leurs grands prix la veille, les cavaliers du CSI1* jouaient samedi leurs parcours contre la montre. Très attendue, la toute jeune Charlotte Slosse et son épatant Uzel de Kenz, avec qui elle s’imposait déjà vendredi dans le Grand Prix Cannes Riviera (voir interview), n’aura pas laissé la moindre chance à ses concurrents. Rapide comme l’éclair, elle devance un autre tricolore Pierre Bergonzi/ Tienanmen d’Argences (57’’53) de plus de 5 secondes en passant la ligne d’arrivée à 52’’21. L’Anglaise Sofia Abramovitch/Sacrée du Rouet (58’’42) complète le trio de tête.

Prix M Gallery by Sofitel Croisette Beach
Programmé juste avant les compétitions 5*, le Prix M Gallery by Sofitel Croisette Beach a vu les plus fins pilotes du CSI1* s’affronter sur des barres à 1.40m. Victorieuse deux jours de suite des plus grosses épreuves de ce label, Jane Richard Philips avait sans équivoque le rôle de favorite. La plus expérimentée de son épreuve, la Suissesse associée à Dieudonne de Guldenboom l’a sans surprise remportée en arrêtant l’horloge Longines à 53”63. A sa suite, la locale Mélanie Lemoine Jondet, abonnée aux remises des prix ici à Cannes, réalise la prouesse de classer ses deux chevaux Ellington JSX et Cornetta 17 dans la même seconde, respectivement en 56’’48 et 56’’54, lui offrant les 2 et 3e places du classement. Très en forme tout au long des trois jours, la cavalière a reçu le trophée Nice Matin de meilleur(e) cavalier(e) du CSI1*. 

Tous les résultats : bit.ly/LGCTCannes-timing  

 


A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°318 du 13 Septembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre