- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

La chronique d’Eustache : La Myosite (ou coup de sang) chez le cheval


20/06/2019
    
La myosite revêt différents noms : rhabdomyolyse d’effort, coup de sang, maladie du lundi… Tous ces termes désignent en fait une même et unique maladie fréquemment rencontrée dans les écuries : une inflammation et une dégradation des fibres musculaires. 

Alors pour commencer, qu’est-ce que la myosite et comment la reconnaître ?

Comme nous venons de l’évoquer, c’est une inflammation intense et douloureuse des muscles, en particulier de la croupe et du dos, qui provoque leur dégradation. Le cheval, pendant l’effort, ou juste après celui-ci, se raidit, se campe, raccourcit ses foulées, refuse de bouger. Ses muscles sont très durs et douloureux à la palpation. La crise peut être plus ou moins intense. Dans les cas les plus graves, on note une sudation marquée, des myoclonies et des fréquences, cardiaques et respiratoires, augmentées. Lorsque le muscle se dégrade de façon importante, il libère, entre autres, de la myoglobine. Cette grosse molécule, proche de l’hémoglobine, sera évacuée par les reins. L’urine est alors de couleur marron. 

Comment la diagnostiquer ?

Le diagnostic repose sur la combinaison des symptômes, qui sont très évocateurs et des résultats de prise de sang. Le vétérinaire va doser le créatine kinase (CK) et l’aspartate amino-transférase (ASAT). Ces deux molécules sont elles aussi relâchées lors de la dégradation musculaire. Plus leur taux est élevé, plus la myosite est avancée.

Comment la traiter ? 

Il faut déjà mettre le cheval au repos au box de tout urgence. Ne surtout pas le faire marcher, car cela aggrave la maladie. La complication la plus fréquente et la plus grave de la myosite est l’insuffisance rénale. En effet, le rein est très sollicité pour éliminer toutes les toxines musculaires libérées, en particulier la myoglobine. Le vétérinaire perfusera donc le cheval pour aider le rein à éliminer les déchets, et surveillera l’émission des urines. Le cheval peut aussi recevoir des anti-inflammatoires non stéroïdiens (uniquement si le rein fonctionne bien) pour limiter la douleur. Il devra rester au repos quelques jours.

Qu’est-ce qui déclenche la myosite ?

C’est avant tout l’exercice physique inadapté qui est responsable de l’apparition d’un coup de sang : un effort trop violent sans préparation ou échauffement, un effort intense et trop long ou encore une remise au travail trop rapide après une période de repos. Cela peut aussi être aggravé par un déséquilibre alimentaire : une ration trop riche pour un travail peu intense.

Y-a-t-il des facteurs de prédisposition ?

Si les myosites se répètent, il faut s’interroger. Il existe deux maladies prédisposantes :

- La PSSM (Polysaccharide Storage Myopathy) : elle est dû à un défaut de stockage du glycogène. Le glycogène est le sucre de réserve, que le muscle utilise en cas d’effort. Ici, le muscle ne l’utilise pas correctement. Cette maladie touche des races variées.

- La RER (Recurrent Exertional Rhabdomyolisis) : cette maladie affecte surtout les Trotteurs et les Pur-Sang anglais. Elle est liée à un défaut de régulation du calcium. Or le calcium est fondamental à la contraction musculaire. Elle se déclenche surtout chez les jeunes pouliches stressées. 

Que faire après un épisode de myosite et comment faire pour éviter le prochain ?

Si la myosite est sporadique, il faut d’abord corriger l’erreur qui l’a provoquée : adapter le travail, la ration, l’effort… 

Masser les muscles permet aussi une récupération plus rapide : gel à l’arnica, aux huiles essentielles

Ensuite il faut équilibrer la ration en Sélénium et en Vitamine E, penser à apporter des électrolytes après un effort ou une grosse sudation et proposer une pierre à sel et de l’eau en quantité. 

Enfin après un coup de sang, il est fondamental de drainer l’organisme et surtout le rein ! Pour plus de précisions, vous pouvez vous rapporter à l’article précédent sur le drainage !

Vous pourrez retrouver des produits de massage et drainants sur le site www.bonjoureustache.com

Dr Semblat Vétérinaire Diplômée en phytothérapie et Fondatrice de bonjour eustache



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°319 du 4 Octobre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre