- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Immobilisme institutionnel…..

« Lors de l’élection du 18 mars, vous avez élu les 30 membres qui constituent votre Comité fédéral 2021-2024 » écrit dans un communiqué à l’adresse des dirigeants de clubs, l’équipe « Mieux vivre l’équitation » qui soutient Serge Lecomte. Elle met en garde contre un immobilisme institutionnel qui pourrait paralyser la Fédération pendant 4 ans si le choix se portait sur l’autre candidat à la présidence.

« Votre nouveau Comité sera, conformément aux statuts, non pas élargi aux deux anciennes listes candidates, mais prêt à travailler avec tous les dirigeants et les forces vives de l’équitation qui souhaiteront contribuer à la mise en œuvre de la politique fédérale en fonction de leur expertise :
·    soit au travers de nos 30 commissions fédérales, 
·    soit via une invitation à participer à la réunion du Comité fédéral selon son ordre du jour.

Il est important de rappeler, qu’à l’exception du choix du/de la DTN et de la Direction générale, il n’y a pas dans notre association de prises de décision solitaires de la présidence, car elles doivent toutes être votées par le Comité fédéral que vous avez élu, ou être approuvées par le Bureau dont les membres sont issus. Cela a toujours été le cas avec la présidence de Serge Lecomte qui a constamment su rassembler pour obtenir un large consensus autour des décisions fédérales.

Nous réaffirmons notre méthode de travail et notre volonté d’être à votre écoute, mais nous sommes inquiets de voir notre fédération plonger dans des débats statutaires qui présageraient quatre années d’immobilisme institutionnel.

L’annonce faite récemment d’une consultation en Assemblée générale de type référendum pour toutes les décisions qui pourraient s’opposer au désir de la présidence est à elle seule annonciatrice d’un problème de gouvernance pour notre fédération.  Ce fonctionnement conduirait à une crise sans précédent, nuisant à notre capacité d’entreprendre les actions nécessaires.

Nous serons à l’écoute de tous, tout en conservant notre capacité à agir.
Nous serons animés par le bon sens, la loyauté et la responsabilité.
Nous ne pourrons défendre les intérêts des clubs et de l’équitation en général que s’il existe respect et cohérence entre le projet de notre nouvelle équipe et la présidence de notre fédération.

En cohérence, nous souhaitons que Serge Lecomte rejoigne son équipe pour présider notre fédération ».

01/04/2021

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales