- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Farzack des Abbayes et Freya d’Ambel, champions des 4 ans

  • Faustine Laferrerie/Freya d'Ambel
    Faustine Laferrerie/Freya d'Ambel
  • Favorite des Aulnes/Alexa Hinard Dufour
    Favorite des Aulnes/Alexa Hinard Dufour
  • Fighter Semilly/Alexis Gourdin
    Fighter Semilly/Alexis Gourdin
  • Fantasia du Bidou/Eline Sery
    Fantasia du Bidou/Eline Sery
  • Fidji de Neptune/François Marcais
    Fidji de Neptune/François Marcais
  • Fanatic Saint Clair/François Vintejoux
    Fanatic Saint Clair/François Vintejoux
  • Alexis Deroubaix/Criquet de l'Isle
    Alexis Deroubaix/Criquet de l'Isle
  • Cerise de la Violle/Eric Lelièvre
    Cerise de la Violle/Eric Lelièvre
  • Chabada des Kinous/Laurent le Vot
    Chabada des Kinous/Laurent le Vot
  • Cheyenne de la Violle/Eric Lelièvre
    Cheyenne de la Violle/Eric Lelièvre
  • Catz de Sulpice/Cyril Bouvard
    Catz de Sulpice/Cyril Bouvard
  • Chaplin/Frederico Fonseca
    Chaplin/Frederico Fonseca
  • Premier vd Donkhoeve/Nicolas Tison
    Premier vd Donkhoeve/Nicolas Tison
  • Chellana du Banney Z/Xavier Gounon
    Chellana du Banney Z/Xavier Gounon
  • Christophe Grangier/Farzac des Abbayes
    Christophe Grangier/Farzac des Abbayes
Le Championnat des 4 ans, c’est fini. Verdict rendu hier après-midi sur l’herbe du Grand Parquet et peut-être pour la dernière fois puis qu’il est fort probable que sable va remplacer l’herbe d’ici peu.

Chez les mâles, c’est l’explosif et « surdoué » ainsi que le qualifie son cavalier Christophe Grangier, Farzack des Abbayes qui remporte le championnat. Puissant mâle qui avait fait impression au CIR d’Auvers. Il n’a rien perdu de sa superbe et assure à la Normandie sa suprématie dans cette classe d’âge. Fils de Montender et d ‘une mère par Flipper d’Elle, il et né chez Jean-Yves Gardin dans la Manche.

Falco de Tatihou est son second. Fils d’Ogrion des champs  et de Quenotte de Tatihou x Modesto, il est né à l’élevage de Philippe Noël, appartient à l’étalonnier Denis Hubert et était monté par Manon Geismar Bonnemains. Troisième des élites, Fighter Semilly, fils de Bisquet Balou et Santana Semilly x Le Tot de Semilly, très digne fils de son grand-père et déjà mis à l’honneur maintes fois. Bien monté par son cavalier Alexis Gourdin.

4ème Elite, French Touch’s Dream, à la robe pie, est un fils de For Pleasur et de Tina du Godion x Marlou des Etisses, né chez sa cavalière Virginie Lefèvre dans les Hauts de France.

Cinquième Elite, Fairplay de Layme est originaire des Pays de la Loire, né chez son cavalier Arnaud Lemoine. C’est un fil d’Eldorado de hus et de Nikita de Roy x fastourel du Cap.

Chez les juments, la tête revient à Freya d’Ambel, une alezane fille de Paddock du Plessis et Balkis d’Ambel x Cardero Champs Elysées née dans l’Eure chez Anne Marie Cantournet et montée par la très affutée Faustine Laferrerie. Président, Toutim st Clair, Urano de Cartigny et Canturo*Bois Margot sont les pères des autres Elite. Très beau lot de pouliches, modernes et sport.

Côté Autres, onze chevaux double sans fautes ont obtenu le Label SHF. Le premier d’entre eux est l’entier Chaplin, un holsteiner fils Casall et de Ratina III x Carvallo. Il appartient ai haras normand d’Authuit et était monté par Frederico Fonseca.

Un Le Vot peut en cacher un autre

Si l’année dernière, la première manche du championnat des 7 ans avait été remportée par Arthur Le Vot, il en est de même cette année mais avec un autre Le Vot, son oncle  Laurent. 118 chevaux étaient engagés dans ce championnat sur herbe sur un parcours classique dessiné par Jean-François Gourdin mais qui s’est très vite dégradé au fil des tours. Très bon lot de 7 ans dans l’ensemble que le très rapide Laurent Le Vot  a bouclé sans faiblesse et dans le meilleur temps. Sa jument est bretonne, née chez Marie-Charlotte Royan (35), fille de Conrad et de Jaliska d’Autretemps x Bel Espoir. Derrière elle, le hongre bai Catz de Sulpice fils de Trésor de Virton et Nanou de Lezeau x Vesontio du Mesnil piloté par Cyril Bouvard également pilote du père. 3ème, l’ultra rapide Cymbia (Radieux-Adelfos) piloté par Julien Goni qui malgré une barre à terre prend la 3ème place.

A noter la belle performance d’Eric Lelièvre qui boucle deux parcours sans faute avec deux chevaux de l’élevage de la Violle dans les Vosges : le premier avec Cheyenne de la Violle  (Nabab de Rêve), champion des 6 ans, le second avec Cerise de la Violle (Tinka’s Boy) propriété de Stéphanie Alexandre. Epilogue tout à l’heure pour la seconde épreuve sur le sable de la carrière des Princes.

E. R.

Les résultats : https://fontainebleau.shf.eu/fr/finale-nationale-shf/cycle-classique/resultats.html

05/09/2019

Actualités régionales