- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

étalons St Lô : le Holstein en observateur


07/03/2019
    
C’était une première pour le stud-book du Holstein. Un stand à st Lô avec une traductrice, Lisa Mader et un support de communication en Français. Bien entouré Norbert Boley, le patron du stud-book allemand et impressionné par ce qu’il a vu. « L’élevage est devenu très global au sens propre du terme que ce soit Outre Rhin ou ici, le

C’était une première pour le stud-book du Holstein. Un stand à st Lô avec une traductrice, Lisa Mader et un support de communication en Français. Bien entouré Norbert Boley, le patron du stud-book allemand et impressionné par ce qu’il a vu. « L’élevage est devenu très global au sens propre du terme que ce soit Outre Rhin ou ici, le studbook Holstein est très tourné vers l’étranger, maintenant on utilise des étalons qui sont présents ici, qui sont chez des partenaires français et vice-versa, donc voilà il faut s’ouvrir au marché et prendre le meilleur des deux côtés. Le sang français en Holstein fait quand même des merveilles avec les Cor de la Bryère, les Almé, les Quidam, ça a apporté quelque chose en plus et qui a fait ce qu’on est aujourd’hui aussi au Holstein ».


Y-a-t-il a des étalons qui vous ont plu ou que vous auriez envie d’acquérir ?


« C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes là : voir ce que les étalons produisent, parce qu’on a quand même des produits de performeurs internationaux en nombre, et de se faire un peu une idée de ce que ça peut produire, de voir ce qui est faisable chez nous. Cornet de Lys m’a beaucoup plu et dans les Français il y a El Dorado d’Elle qui a mes faveurs malgré sa couleur alezane… »


Votre impression sur le show de ce week-end ?


« Il y a eu beaucoup de bonnes idées à prendre en fait. C’est un show très qualiteux. C’est très différent de ce que l’on connaît en Allemagne puisque chez nous c’est chaque étalonnier qui fait sa présentation. Le fait de pouvoir avoir tous ces grands étalons, comme Big Star, Clarimo, Qlassic, tous au même endroit, c’est un plus pour les éleveurs certainement et donc du coup c’est quand même très impressionnant et c’est vraiment unique. Ce que je trouve pertinent dans ce concept c’est la place réservée aux jeunes étalons. Master et Grand match, cela n’existe pas chez nous. C’est vraiment très intéressant de voir la jeune génétique ».




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°309 du 08 Mars 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre