- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Emeraude, quel gisement !

  • 1re des
    1re des "Femelles Agées" et championne suprême Ile d'Emeraude (Van Gogh) à Fabrice Georgelin (35)
  • 1re des
    1re des "Femelles Jeunes" Illayna du Jaolas (Mylord Carthago) à Jean-Louis Schultess (51)
  • 1er des
    1er des "Mâles Jeunes" Idomeno d'Axthycat (Contendro) à Catherine Nadaud (87)
  •  1er des
    1er des "Mâles Agés" Izor Ahai de Bresneau (Sandro Boy) à Joanne Menessier (18)
  • La championne en action
    La championne en action
  • Toujours beaucoup de monde autour des foals
    Toujours beaucoup de monde autour des foals
  • Ils aiment les fleurs
    Ils aiment les fleurs
  • Elue à l'unanimité
    Elue à l'unanimité
La finale du Championnat des Foals Selle Français a retenu les meilleurs mâles et pouliches dans la catégorie des "jeunes" et "âgés".
Le podium est finalement pour Ile d'Emeraude (Van Gogh et Volga des Dunes par A️pache d'Adriers) née chez le Breton Fabrice Georgelin à Saint Briac sur Mer (35), un habitué des podiums qui a déjà glané des lauriers à Saint-Lô (quatre podiums en 3 participations). Il élève avec deux poulinières et ses juments Cob d'attelage portent les poulains.

Un lot de qualité

85 foals du Championnat Selle Français ont paradé devant les jurys (huit juges SF) et les premières impressions révèlent un lot de qualité dans lequel se détachent quelques sujets dignes d’intérêt. Tous ces poulains étaient jugés à l’aveugle (sans que le jury n’ait connaissance des origines) et les notes apparaissaient en direct sur grand écran. Comme il est d’usage les experts qui appréciaient les foals «jeunes» jugeaient les foals «âgés» le lendemain. 

C’est donc dans un environnement serein malgré une fréquentation régulière du public, dont des observateurs étrangers, belges notamment, que les foals ont été pris en mains par les «Young Breeders». Bien encadrés, ces jeunes savent apprécier les poulains, les rassurer pour une présentation idéale. Et les éleveurs n’ont cessé au long de ces deux jours, de nous prier de les remercier pour le travail fantastique réalisé. 

Le lot était homogène et des poulains ont particulièrement attisé la curiosité des observateurs à l’instar de la grise Illyana du Jaolas (Mylord Carthago), née chez Jean-Louis Schulthess (51), la belle Isatis de Breau (Quanan Rouge), née chez Jean-Bernard Raas (76) ou encore le distingué Izor Ahai de Bresnau (Sandro Boy) né chez Joanne Mennessier (18). Ce dernier provient de la descendance d’Ifrane, d’où Nifrane, elle-même matrone du Selle Français.

Mention Excellence

Nouvel environnement dans la très belle Cour du Haras de Saint-Lô le samedi matin pour l’épreuve en liberté. Les poulains ont pu davantage s’exprimer, et ils ne s’en privèrent pas. La moyenne des notes sur les deux jours établit le classement final. Véronique Lecocq, descendue d’Ile de France pour animer les deux journées au micro, découvrait le Haras National et ne tarit pas d’éloges sur l’organisation, il est vrai, irréprochable. Tétières visibles, commentaires très complets dits d’une voix claire, tablette où les éleveurs pouvaient vérifier ou découvrir les résultats, rien ne manquait. Mention Excellent !

Le Championnat de France des Foals se conclut sur une note positive, des éleveurs motivés et dans une réelle dynamique d’échange avec le stud-book Selle Français. Les juges ont apprécié « des modèles dans l’ensemble distingués qui laissent augurer de bonnes choses pour l’avenir. Les éleveurs ont réfléchi à leurs croisements et cela se ressent. 2018 fut un lot très intéressant qui fait honneur aux 60 ans du Selle Français ». Le stud-book Selle Français remit les Primes Génétique Avenir aux éleveurs ayant utilisé les jeunes étalons SF promus par le stud-book.


Gagnante des "Femelles Agées", Ile d'Emeraude est une femelle distinguée avec de la présence. Elle provient d'une mère indicée ISO 130/15 en compétition et compte d'autres gagnants polyvalents dans sa souche à l'instar de Belem du Garun (Shafoun, ps), ISO 138/98, Harmeli des Bois (Royal Ardent), ISO 136/06 ou encore Cadet de Gelinière (King's Road), IDR 147/96, sorti en dressage. Alors que d'éventuels acheteurs se sont manifestés, Ile d'Emeraude semble plutôt destinée à grandir sagement chez son éleveur.

Gagnante des "Femelles Jeunes"
Illyana du Jaolas
(Mylord Carthago et Albasanpa par Heartbreaker) a fait sensation lors de ses présentations, avec un format suffisamment sport et beaucoup de race. Sa mère a gagné sous la selle espagnole de Fernando Fourcade à 1.40m et sa grand-mère était montée par Michel Robert à l'époque de "San Patrigano". Illyana du Jaolas est née chez Jean-Louis Schulhtess dans la Marne et élevée par les Poisson.

Gagnant des "Mâles Jeunes"
Idomeno d'Axthycat
(Contendro et Uranie Platière par C Indoctro) est né chez Catherine Nadaud (87) et peut se revendiquer d'une belle souche normande de Gustave Leforestier (Elevage Platière) où l'on remarque des indicés à plus de 150. Idomeno d'Axthycat montre une avant-main flatteuse soulignée par un gros effort de toilettage de la part des éleveurs.

Gagnant des "Mâles Agés"
Izor Ahai de Bresneau
(Sandro Boy et Jalisca de Litrange par Corland) est née chez Joanne Mennessier dans le Cher. Notée 10/10, sa souche maternelle, également de la Région Centre, est parmi les plus sérieuses du stud-book Selle Français puisqu'on y retrouve quantité de grands gagnants en CSI cinq étoiles grâce à la matrone Ifrane (Chateau du Diable), Nifrane (Fury de la Cense), sa fille Fragance de Chalus (Jalisco B) de réputation mondiale, issue du tout bon élevage de Solange Planson. Papier « d’enfer » pour ce superbe mâle longuement applaudi lors de sa pestrestation dans le rond.

Le Championnat de France des Foals se conclut sur une note positive, des éleveurs motivés et dans une réelle dynamique d'échange avec le stud-book Selle Français. Les juges ont apprécié "des modèles dans l'ensemble distingués qui laissent augurer de bonnes choses pour l'avenir. Les éleveurs ont réfléchi à leurs croisements et cela se ressent. 2018 fut un lot très intéressant qui fait honneur aux 60 ans du Selle Français".

• Delstar Mail signe trois des top 5 : Izzastar de Moreton et Ilena Mouche chez les jeunes femelles puis Isystar du Mesnil chez les jeunes mâles. 

• Contendro en signe deux :  Illico de l’Isle et Idomeno d’Axthycat chez les jeunes mâles.

 

Toute première fois  

De jeunes éleveurs cette année à St Lô (éleveuses plutôt) que la passion, apès le sport, a amené à l’élevage.

C’est le cas de Blandine Prévoteau de Nouvelle-Aquitaine (Castres Gironde très exactement) qui présentait un jeune poulain de robe isabelle. « On a huit poulinières à l’élevage avec des origines assez diverses comme Numero uno, Quidam de revel, Trophée du Rozel, Starter. De bonnes souches. J’ai fait du concours et l’élevage, c’est un peu mon rêve de petite fille. Je voulais faire éleveuse depuis toute petite, et mes parents m’ont toujours dit de travailler à côté et de faire l’élevage en tant que passion. Aujourd’hui ce n’est pas mon métier principal, je suis ingénieur en environnement, je fais ça pour mon loisir, pour mon plaisir. La mère de ce poulain Vonderwoman vande Rib vient de l’élevage de Chrystel Rib. Son père est Roccossifred. C’est ma jument coup de cœur, ma petite préférence.  Elle saute super chouette et on a choisi Sandro Boy parce que c’est un cheval que j’apprécie énormément, qui ramène beaucoup de chic en tête et puis une bonne arrière main. Je trouve que le poulain est assez réussi. Il a un mois et demi c’est un des plus jeunes du concours avec la pouliche de Bandro Boy. La jument a été saillie par Ulysse Morinda, un pie qui saute très fort ». Ce joli petit mâle isabelle, fils de Sandro boy a pour nom Iron Man du Plantey. Il était présenté à la foire aux poulains dimanche matin.

C’est le cas aussi de Lucile Gagnerault de Bernos Beaulac en Nouvelle-Aquitaine. 

« Je suis une nouvelle éleveuse avec 8 poulinières. Mes premiers produits sont nés l’année dernière. 

J’ai toujours été dans les chevaux depuis petite. Le goût d’élever m’a pris très tôt. J’ai fait du concours mais j’ai arrêté, je me consacre uniquement à l’élevage. J’ai commencé avec des chevaux de sport de couleur, pie principalement, et j’ai également des poulinières SF originel et des souches basses importantes dans le Selle Français. Illusion d’Orchidéa, la pouliche que je présente est une fille de Victorhugo Bois Margot avec Soelrings Winterday, une mère allemande x Mascarello, un étalon qui a produit des chevaux de complet et dressage en Allemagne, des chevaux remarqués pour leur locomotion et leur modèle. Cette jument homozygote  a été mise très tôt à la reproduction. Elle ne produit que des chevaux pie. Je suis installée en Gironde mais je cherche plus grand, en Gironde ou en Dordogne. J’ai déjà présenté des entiers de 2 ans et 3 ans mais je n’ai jamais été jusqu’à la finale. Là, c’est la première fois que je vais jusqu’au national avec un foal mais ce n’est pas la première fois que je présente des jeunes sur le circuit Selle Français.

J’ai trois chevaux à vendre, trois produits de cette année deux pouliches et un mâle, dont celle-ci. J’ai une SF originel par Guépard de Brekka avec une souche anglo par Ryon d’Anzeix, la jument a 8 pts PACE. La pouliche est très, très jolie mais née trop tard pour que je puisse l’amener ici. Le 3e est un palomino  avec une origine paternelle anglaise et une mère belge, petite-fille de Quidam. Beau cheval de sport de couleur ».

Bien entouré, Idomeno d’Axthycat

On lira en page régionale Centre-Val-de-Loire le joli score enregistré une fois de plus par les éleveurs de cette région. Il faut y ajouter l’élevage de Mme et M. Nadaud de la région de Limoges, très impliqué dans l’élevage du Centre-Val-de-Loire ainsi que l’explique M.Nadaud. « On vient de Limoges mais on représente la région Val de Loire puisque la jument y est en pension et le poulain est né en Val de Loire. On est arrivés ici en faisant le local puis le Régional. On a déjà eu d’autres chevaux auparavant qui ont été champions suprêmes 2 ans et 3 ans au Pin et à Fontainebleau. Nous sommes dans ce milieu-là depuis plusieurs années.  Jusqu’à présent on achetait des poulains sous la mère à 3 mois qu’on exploitait ou que l’on faisait exploiter. Nous avons gardé une poulinière de la souche Platière, Uranie Platière, la mère d’Idomeno d’Axthycat, fils de Contendro. Elle est pleine de Balou du Rouet. Je suis un ancien cavalier de 1re catégorie et je suis osthéopate-acupuncteur humain et équin, je travaille dans de grosses écuries françaises et étrangères.

Je veux dire aussi que si notre poulain a cette place-là - premier des mâles jeunes - aujourd’hui, c’est grâce à une équipe,  Patryk Bukowczan et Michaël Echard, qui nous ont toiletté le poulain à merveille et nous l’ont présenté. Ainsi qu’à Mathilde et Geoffrey Cardinal qui ont la jument en pension et ont le projet d’ouvrir un centre de balnéothérapie ».



Les classements

Femelles âgées : 1. Ile d'Emeraude (Van Gogh) à Fabrice Georgelin (35) - 17,63; 2. Ilyssa Blue Diam (Nectar des Forets) à Beth Loisil (36) - 17,36); 3. Ithil Myr (Vleut) à Nathalie Robin (60) - 17,19; 4. Isatis de Breau (Quanan Rouge) à Jean-Bernard Raas (76) - 17,06; 5. Isis de Lezellec (Windows Vh Costersveld) à Patrick Eveno (56) - 16,94; 6. Ibiza du Fief (Quasoar Tame) à Jacques Imbert (85) - 16,94; 7. Izalgie du Plant (Delstar Mail) à Jacky Sauve (50) - 16,91; 8. Ilade des Chaines (Casall) à Brigitte Gries (21) - 16,88; 9. Ibelia Minotiere (Catoki) à Philippe Allain - 16,71; 10. Iliade Belmaniere (Quabri de l'Isle) à Christophe Blandamour (50) - 16,70; 11. Irresistible du Ter (Conterno Grande) à Claude Bichet (56) - 16,69; 12. Isaura Mail (Catchar Mail) à Bernard Pierre Lecourtois (61) - 16,61; 13. Intrepide du Feu (Herald) à Franck Ancelin (56) - 16,53; 14. Ile Rose des Chaumes (Connor) à Regis Quinton - 16,39; 15. Idylle du Bust (Catch Me du Thot) à Ludovic Tripon - 16,39; 16. Itamboule du Luot (Decibel de Talma) à Jean-Paul Caillot (50) - 16,31; 17. Idem du Grizzly (Untouchable) à Joel Claude (88) - 16,18; 18. Illusion d'Orchidea (Lucile Gagnerault (33) - 16,16; 19. Inogine de l'Unargues (Grafenstolz) à Aymone Adolphe - 16,03; 20. Idolyne des Lite (Candy de Nantuel) à Ludovic Borg (27) - 16,03; 21. Isaure de St Martin (Diego de Blondel) à Omer Legoupil (50) - 15,88; 22. Izaure de Roscan (Qlassic Bois Margot) à Marc Audebert (29) - 15,85; 23. Istride Ii du Hamel (Giovani de la Pomme) à Louis Clement-Robin (50) - 15,61.

Femelles jeunes : 1. Illyana du Jaolas (Mylord Carthago) à Jean-Louis Schulthess (51) - 17,85; 2. Izzastar de Moreton (Delstar Mail) à Angela Borwick (50) - 16,98; 3. Incroyable de Sisse (Nathan de la Tour) à Christian Prime (50) - 16,86; 4. Ixpress de l'Eden (Satisfaction Frh) à Cyrille Lecocq (14) - 16,79; 5. Ilena Mouche (Delstar Mail) à Julien Bellet (50) - 16,75; 6. Illusion du Feu (Armitages Boy) à Franck Ancelin - 16,66; 7. Istar du Magny (Catapult du Ventel) à Nicolas Barbier (79) - 16,63; 8. Illimani (Sandro Boy) à Helene Kurkdjian (61) - 16,61; 9. Idee'm la Coudre (Cuickly d'Eglefin) à Nathalie Legendre Rogeret (27) - 16,54; 10. Ildune du Cedreboguin (Casall) à Jocelyn Guillemette (50) - 16,51; 11. Idylle du Causse (Clinton Ii) à Chloe Deniel (12) - 16,40; 12. Iris de Vougon (Luidam) à Gerard Rondet (18) - 16,39; 13. Isatis du Givre (Delstar Mail) à Jonathan Lenoir (50) - 16,36; 14. Ice Tea de l'Eden (Sunday de Riverland) à Cyrille Lecocq (14) - 16,33; 15. Iseult des Ajoncs (Nervoso) à Bruno Paysant (50) - 16,20; 16. Idalys Chanteliere (Upsilon) à Jean Marc Mauçon (50) - 16,20; 17. Imperiale de Brion (Qlassic Bois Margot) à Charles Gauquelin (50) - 16,19; 18. Iroise la Hamoniere (Happy Vergoignan) à Didier Labesse (44) - 16,11; 19. Isi Meel (Okavango Semilly) à Didier Ladroue (50) - 15,96; 20. Iquem du Tertre (Quintero) à Nathalie Zaepfel (75) - 15,76; 21. Intrepide du Phare (Bandro Boy de Bethune) à Olivier Brohier (50) - 15,74; 22. In Love de Bethune (Bandro Boy de Bethune) à Daniel Dormaels (14) - 15,36.

Mâles âgés : 1. Izor Ahai de Bresneau (Sandro Boy) à Joanne Mennessier (18) - 17,48; 2. Ikam de L Horizon (Artiste de l'Abbaye) à Samuel Kervadec (56) - 17,25; 3. Imperia la Marguerite (For Pleasure) à Pierre Cogne (74) - 17,15; 4. Isyboy Nuanciere (Canturo) à Virginie Renier (56) - 17,05; 5. I Dream Hebbflyer (Dream de Baussy) à Benoit Hebbinckuys (37) - 17,04; 6. Idalgo du Logis (Quick Star) à Roland Leredde (50) - 16,90; 7. I Have de l'Ermitage (Dream de Baussy) à Tiphaine Desmarez (62) - 16,74; 8. Ilton de St Jean (Lauterbach) à Fabien Marie (50) - 16,64; 9. Indigo Mouche (Quintus d'09) à Julien Bellet (50) - 16,55; 10. Ipalis (Vitalis) à Anne Jung (92) - 16,43; 11. Itot de la Vernade (Rialto des Rosiers) à Valerie Moussu (89) - 16,38; 12. Ipanema des Rois (Diamant de Semilly) à Roger Greard (50) - 16,30; 13. Imperial de Bethune (Bandro Boy de Bethune) à Daniel Dormaels (14) - 16,25; 14. Ici Charbonniere (Andiamo Semilly) à Daniel Dairou (50) - 16,20; 15. I Am de Vieve (Anibale de Hus) à Julie Baudart-Aubert (53) - 16,11; 16. Idem d'Hacse (Balko d'Elle) à Hugues Sanson (50) - 15,88; 17. Iron Man de Favray (Cher Epoux) à Ianis Perard (66) - 15,81; Ionax du Fief (Dakota des Naudieres) à Francois Imbert (85) - 15,23.

Mâles jeunes : 1. Idomeno d'Axthycat (Contendro) à Catherine Nadaud (87) - 17,26; 2. Ilarius du Bary (Quabri de l'Isle) à Bissacco Franco (28) - 17,15; 3. Isystar du Mesnil (Delstar Mail) à Jean-Luc Lebourgeois (50) - 17,08; 4. Ideal de Celland (Decibel de Talma) à Daniel Degrenne (50) - 16,88; 5. Illico de l'Isle (Contendro) à Jerome Poisson (50) - 16,68; 6. Ice Cream des Ifs (Darius Peguignon) à Dominique Faucheux (37) - 16,61; 7. Indianapolis I (Casall) à Bertrand Devulder (62) - 16,58; 8. Ivoire de Grandry (Windows Vh Costersveld) à Joelle Angot (50) - 16,39; 9. Impero d'Organza (Casallo Z) à Helene Kurkdjian (61) - 16,38; 10. Imhotep des Aubuis (Away Semilly) à Veronique Masson Guffroy (37) - 16,38; 11. Ibn Chilli du Coq (Chilli Willi) à Rene Legoupil (50) - 16,366; 12. Ibaidli Dromelle (Tornesch) à Patrick Gobe (50) - 16,31; 13. I'M The Best des Guy (Emerald Van't Ruytershof) à Lynda Guy (61) - 16,24; 14. Itot du Fief (Post It des Clotins) à Francois Imbert (85) - 15,98; 15. Issaogo de Poheton (Urano de Cartigny) à Guenole Tual (44) - 15,96; 16. Imperial des Grezils (Sublim des Grezils) à Serge Debin (86) - 15,80; 17. Iron Man du Plantey (Sandro Boy) à Blandine Prevoteaux (33) - 15,69.

13/08/2018

Les dernières minutes

24/02/2020

3 ans : un champion lorrain Hors Norme

21/02/2020

Etalons : acte 1

20/02/2020

Cannes, rendez-vous des stars du saut d'obstacles

21/02/2020

Agenda des concours en France du 21 février au 13 mars 2020

21/02/2020

Les internationaux du week-end

20/02/2020

Rencontre avec Axelle Courdurié

20/02/2020

Montpellier***, 4e !

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales

Les petites annonces

Toutes les annonces équestres avec Equirodi

Je dépose une annonce