- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Elios de La Lie et Elektra du Val Henry champions des 6 ans

  • Elektra du Val Henry, championne des Juments et Jérôme Hurel (Photo ER)
    Elektra du Val Henry, championne des Juments et Jérôme Hurel (Photo ER)
Samedi s’est déroulé le dernier acte du championnat des 6 ans à Fontainebleau, sous un temps quelque peu plus clément que vendredi. Les rescapés des deux qualificatives éprouvantes au vu des conditions climatiques ont disputé leur finale, soit vingt-cinq juments et vingt-six hongres et mâles SF/AA, et douze « autres studbooks".

Peu d’élus comme lors de tous les championnats. Cinq demoiselles obtiennent le label Élite. Jérôme Hurel s’offre une belle victoire méritée avec la championne des six ans Elektra du Val Henry, une fille du Kwpn Président  et Quinoa de la Barre par Diamant de Sémilly, née chez Hélène Amar, et vendue aux Fences en 2017 17 000€. La jument fut montée à cinq ans par Alexandre Delestre, des écuries de Jérôme, Jérôme lui-même l’ayant prise en mains cette saison.

Faustine Laferrerie est vice-championne des six ans avec un sacré mélange puisqu’il s’agit d’une fille du Kwpn Kannan et de la sBs Vanity Bois Margot avec l’Arc de Triomphe (Old) en père de mère. Europe d’Authuit est l’un des quatre 6 ans et des deux cinq ans que Faustine présentait à Fontainebleau. La saison dernière elle participa à la finale, mais côté « Autres » sous la selle de Séverin Sigaud.
Victor Laudet est troisième de la catégorie avec Etadam du Breche, une fille du 3è Kwpn des pères, Ustinov, et Pythie par Nabab de Rêve. Victor avait déjà mené la belle la saison dernière à la finale des cinq ans à Fontainebleau.

Benoît Mariller, des Écuries de Jeugny dans l’Aube sur Elfira des Salines (Kannan x Baika des Salines x Calvaro, Host) est quatrième. Histoire de famille puisque c’est sa fille Sofia qui disputa la finale des cinq ans l’an dernier avec Elfira, née chez Jean Pernet. Le couple, sans-faute à cette finale, était pénalisé de quatre points lors de la seconde qualificative.

On retrouve Paul Delforge, le cavalier de Haute Saône, à la cinquième place des Elite, double sans-faute aux qualificatives, mais qui ne pourra éviter la faute en finale. Il était engagé avec Energika des Neyes, un produit de Quick Star et Niagara des Neyes par l’étalon phare Totoche du Banney. La belle s’est déjà fait remarquer à de nombreuses reprises sur les terrains régionaux cette saison.

Côté mâles la finale sera sévère : plus de 16 candidats à la victoire étaient doubles sans-faute lors des qualif’ (un 17è pâtissant d’un point de temps dépassé en 1è épreuve). Mais ils ne seront que deux à répéter le sans-faute en finale : c’est le jeune Antoine Ermann, 19 ans seulement, champion de France junior 2019, qui « inaugure » sa première participation à la Grande Semaine par une victoire ! Le hongre Elios de la Lie  est un produit cent pour cent maison. C’est un fils de Air Jordan et Sanga du Findez par Mr Blue né chez son père Jean Yves Ermann. L’équitation, Antoine est tombé dedans dès sa naissance. Du côté de sa mère, il appartient à une famille du Val de Saône qui élève aussi bien des SF que des trotteurs ou des chevaux de trait, et son père qui fut en son temps cavalier de jeunes chevaux et entretient des relations suivies avec des éleveurs normands, a installé sa structure tout près de Mâcon, à Chevagny les Chevrières (71) avec une école d’équitation et un élevage sous l’affixe de la Lie. Antoine rejoint l’Écurie de son père cette saison.

Le Francilien Jérémy Le Roy est vice-champion avec l’étalon Execo Camara (Ucella Masuere  et Firenze x Voltaire), né et appartenant à Jennifer Bouyou, qu’il a débuté à cinq ans. 
Troisième, l’étalon Enarque Dam, un fils de Labrador de Brekka et Paprikadam par Richebourg, pâtit d’un point de temps dépassé, bien que sans-faute sur tout le championnat. Il appartient à sa cavalière Alexa Hinard

Laura Rayjasse est 4ème avec le hongre Eiffel de Bacon (L’Arc de Triomphe et Jolie de B’Neville x Allegreto), pénalisée d’une faute lors de la seconde qualif’. Et c’est Stéphane Dufour qui obtient le cinquième Label Elite pour l’étalon Eclat du Cerisier , un fils de Kannan et Diva du Cerisier par Loyalty du Cerisier, né chez Daniela Chiecchi. Sans-faute lors de la finale le couple avait également fait tomber une barre sur la deuxième qualificative.

C’est un Holsteiner qui s’impose dans les autres studbooks : Hadrien Trouiller sur Curacao Island (Casalito x Quidam de Revel) remporte la mise.  

CR

Les Championnats des 6 ans se sont déroulés cet après-midi, voici les vidéos des Champions : 

 

 

 

 

04/10/2020

Les dernières minutes

09/04/2021

La FEI rend hommage au Prince Philip

09/04/2021

Grand National de Complet à Pompadour

09/04/2021

Le Jumping de Reims annulé

08/04/2021

Michel Robert : « Construire plutôt que détruire et critiquer »

Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre

Actualités régionales