- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Dressage (Herning) : un rêve en or pour les Danois

  • Sur le podium des championnats du monde de dressage : (de gauche à droite) les médaillés d'argent de Grande-Bretagne, les médaillés d'or du Danemark et les médaillés de bronze d'Allemagne (© FEI/Leanjo de Koster)
    Sur le podium des championnats du monde de dressage : (de gauche à droite) les médaillés d'argent de Grande-Bretagne, les médaillés d'or du Danemark et les médaillés de bronze d'Allemagne (© FEI/Leanjo de Koster)
Les Danois Nanna Merrald Rasmussen, Carina Cassøe Krüth, Daniel Bachmann Andersen et Cathrine Laudrup-Dufour ont relevé le défi avec brio en remportant l'or par équipe à domicile lors des championnats du monde. Mais ils ont été poursuivis jusqu'au dernier moment par les Britanniques Richard Davison, Gareth Hughes, Charlotte Dujardin et Charlotte Fry, qui ont terminé à un peu plus d'un point de pourcentage de la médaille d'argent, tandis que les champions en titre allemands ont dû se contenter du bronze.

Alors que les deux derniers cavaliers de chacune des nations en lice ont pris leur tour, il était impossible de prédire où les médailles tomberaient. Mais malgré la pression la plus intense, les Danois ont atteint l'objectif qu'ils s'étaient fixés lorsque ces championnats ont été attribués à leur pays pour la première fois il y a trois ans, en remportant le titre mondial par équipe pour la toute première fois.

Heat 

La star britannique et championne olympique de Londres Charlotte Dujardin et son Imhotep de neuf ans ont commencé à faire monter la pression en début d'après-midi en réalisant 77.407 au tableau, et lorsque sa coéquipière et dernière cavalière Charlotte (Lottie) Fry a réalisé un test époustouflant avec Glamourdale pour un nouveau score de 80.839, l'équipe britannique a pris la tête.  

Dujardin était ravie du cheval qu'elle appelle Pete : " Il n'a fait que trois concours de Grand Prix, il est très inexpérimenté et je n'avais aucune idée de comment il allait se comporter aujourd'hui. J'étais tellement fière de lui, j'ai eu une petite défaillance mais c'était juste une mauvaise communication plus qu'autre chose, j'aime absolument ce cheval. Il me fait sourire d'une oreille à l'autre tous les jours ! Il a tellement de puissance, tellement d'expression, il veut travailler et vous faire plaisir. Maintenant, il faut juste qu'il s'habitue à l'environnement et qu'on lui donne un peu de temps ".

Elle monte Imhotep depuis qu'il a cinq ans. " Je n'ai pas fait de grands concours avec lui, mais je le connais bien et j'ai un très bon partenariat avec lui", explique-t-elle. Elle veille toutefois à ne pas lui demander trop de choses trop tôt dans sa carrière. "La ligne est mince parce qu'il a neuf ans et que je ne veux pas en faire trop, mais je voulais en faire assez pour obtenir suffisamment de points pour l'équipe aujourd'hui. Je ne voulais pas l'effrayer et j'ai eu une très belle course, mais je ne peux pas vous dire à quel point tout est grand. Dans un an ou deux, quand il pourra gérer toute cette puissance, il sera spectaculaire ", a-t-elle souligné. 

Mais c'est la performance de Fry qui a fermement scellé la place de la Grande-Bretagne sur le podium. L'expression angélique de cette athlète de dressage de 26 ans cache des nerfs d'acier. Elle ne s'est pas retenue lorsqu'il s'est agi de donner le meilleur d'elle-même et Glamourdale en a savouré chaque instant, laissant la foule bouche bée alors qu'il accumulait les notes maximales de 10 pour la plupart de ses galops. 

" C'est un grand showman ", a déclaré Fry. " Lui et moi étions dans notre propre petite bulle mais quand la foule a applaudi sur la dernière ligne médiane, il a adoré ".

Il fallait le faire 

Pendant ce temps, Daniel Bachmann Andersen et Marshall-Bell ont obtenu 76.584 pour l'équipe locale, alors quand la Danois Cathrine Laudrup-Dufour est entrée dans l'arène avec Vamos Amigos, elle savait ce qu'elle avait à faire. Elle avait entendu la foule saluer la performance spectaculaire de Fry, mais elle n'allait pas se laisser intimider. Elle dit que la pression lui donne juste un coup de pouce.

" J'y fais face depuis que j'ai participé à mon premier championnat, à l'âge de 11 ans, et ça ne me dérange pas, ça ne fait que me rapprocher de la zone ! ", a-t-elle déclaré après avoir enregistré le plus gros score de la compétition avec 81.863, ce qui a permis au Danemark de monter sur la plus haute marche du podium, mais avec seulement 1. 228% d'avance sur les Britanniques pour la médaille d'argent, tandis qu'Isabell Werth et DSP Qantaz et Frederic Wandres et Duke of Britain FRH ont obtenu le bronze pour l'Allemagne, leur score final de 230.791 les laissant à moins de trois points de pourcentage. 

Laudrup-Dufour était également partenaire d'un cheval qui est encore en phase d'apprentissage. Vamos Amigos n'a pas toujours été le cheval le plus stable, mais il s'est révélé à lui-même cette année.  

" J'ai réussi à le monter à la limite de ses possibilités tout en restant du bon côté du chaotique et du brillant aujourd'hui !

Satisfaite

La star allemande Isabell Werth a participé à de nombreux championnats du monde au cours de sa pétillante carrière et a déclaré qu'elle et son équipe " sont très satisfaites de notre médaille de bronze ". Le record de son pays est inégalé avec 12 titres en 15 éditions de la compétition par équipes, mais c'est une période de changement avec de nouveaux partenariats qui émergent et d'autres qui quittent le sport. 

" Nous ne sommes pas venus ici en tant que favoris et nous savions que les Danois allaient se battre pour l'or. Nous n'étions pas tout à fait sûrs des Britanniques, mais Charlotte est toujours à la hauteur quand il le faut. Nous avons eu un championnat très ouvert et c'était agréable à voir. Nous ne sommes pas du tout déçus et nous savions en arrivant ici avec de nouveaux cavaliers et chevaux que ce serait difficile. C'était une grande compétition et nous sommes tous satisfaits de nos résultats ", a-t-elle déclaré.

Cette médaille d'or signifie beaucoup pour toute l'équipe danoise. Nanna Merrald Rasmussen, qui a ouvert la voie à l'équipe en réalisant un excellent parcours sur Blue Hors Zack, a admis que la réalité n'avait pas encore été assimilée. " Je tremblais et j'étais tellement stressée quand Catherine montait. Nous avons vu Lottie (Fry) en train de monter sur notre téléphone dans les écuries et nous avons vu qu'elle était incroyable, alors nous savions que Catherine devait monter à son meilleur niveau pour obtenir l'or ". 

La seule fois où le Danemark est monté sur le podium des Championnats du monde de dressage, c'était en 1982 à Lausanne (SUI), lorsque Anne Grethe Jensen (Marzog), Tove jorck-Jorckston (Lazuly et Finn Sakso-Larsen (Coq d'Or) avaient décroché le bronze.  

Nous sommes tous comblés ! ", a reconnu ce soir la chef d'équipe danoise Anne-Mette Binder. " Nous espérions faire bonne impression et obtenir un bon résultat ici à Herning pour le public danois mais aussi pour tous ceux qui voyagent ici. Les coureurs ont tous suivi les plans que nous avions depuis le début et je suis vraiment, vraiment fière de mon équipe aujourd'hui. Les attentes étaient élevées et nos fantastiques coureurs les ont comblées ", a-t-elle ajouté.

Sur les 19 nations en compétition, l'équipe de Suède a terminé quatrième, devant les Pays-Bas, cinquième, et l'équipe des États-Unis, sixième. Les six premières nations sont désormais qualifiées pour les Jeux olympiques de Paris 2024. 

Louise Parkes

Résultats ici

09/08/2022

Actualités régionales