- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Dix Champions olympiques pour les 10 ans du Longines Masters de Paris... et une pluie de jeunes talents


26/11/2018
    
Dans quatre jours sera donné le coup d'envoi de l'édition du dixième anniversaire du Longines Masters de Paris. Un événement qui, depuis 2009 et la victoire du Champion du monde en titre de l'époque (le Belge Jos Lansink), a vu défiler tous les plus grands cavaliers de la décennie. Le crû 2018 n'échappera pas à la règle avec, entre autres, la participation de neuf champions olympiques dans les épreuves Masters One ! 

Dix médaillés d'or olympiques de cette dernière décennie, c'est un record dans un même plateau. Le Longines Masters de Paris va accueillir ceux qui écrivent la légende de notre sport : nos champions olympiques de Rio, Kevin StautRoger-Yves BostPhilippe Rozier et Pénélope Leprévost, les champions par équipes de Pékin (2008), les Américains McLain Ward et Laura Kraut, les champions des Jeux de Londres, le Suisse Steve Guerdat (inoubliable individuel) et les Britanniques Ben Maher et Scott Brash (par équipe), et, last but not least, le seul Canadien médaillé d'or aux Jeux olympiques, Eric Lamaze. Dix médaillés, mais onze médailles d'or si on prend en compte le premier titre olympique de McLain Ward à Athènes en 2004 et qui a été encore médaillé d'argent aux Jeux de Rio en 2016. Et si l'on considère l'ensemble des médaillés de tous métaux, il faut ajouter les Allemands Christian Ahlmann et Daniel Deusser (deux titres en Coupe du monde également), l'Américaine Lucy Davis, le Suisse Pius Schwizer et le Néerlandais Maikel van der Vleuten (également Champion du monde en 2014). Bref quinze médaillés olympiques (mais dix-huit médailles !), soit plus du tiers de l'ensemble des cavaliers engagés pour ces noces d'étain des Longines Masters avec le public parisien ! En plus de Kevin Staut, Pénélope Leprévost, McLain Ward et des deux cavaliers allemands, avec le français Patrice Delaveau et le Belge Grégory Wathelet ; ce sont sept anciens vainqueur d'un Grand Prix de Masters qui seront au départ. Quant à Julien Epaillard, vainqueur du Longines Speed Challenge 2017, il sera également à Paris pour défendre son titre. Et ce ne sont pas les seules stars que ce fabuleux public découvrira à partir de jeudi ! 

La classe « jeunes »

Il découvrira surtout les jeunes talents de ce magnifique sport, des cavaliers qui ont percé cette année sur le circuit international, en partie grâce à EEM, l'organisateur de la série des Longines Masters qui a, par exemple, invité le jeune Français Edward Lewy (24 ans), à Paris l'an dernier, puis à New- York en avril. Le concept, notamment celui de la Riders Masters Cup, oblige les sélectionneurs à introduire un cavalier âgé de moins de 25 ans dans leurs équipes, le fameux « U25 ». C'est le cas d'Edward Lewy, présélectionné à côté du Britannique Harry Charles (19 ans) qui n'est autre que le fils du champion olympique par équipe de 2012 Peter Charles (« C'est mon modèle, avoir un tel père me motive »).

Toujours grâce à la Riders Masters Cup, le jeune Américain Spencer Smith (22 ans) découvrira le niveau 'cinq étoiles', mais avec un solide bagage : cet élève d'Eric Lamaze a notamment remporté en août dernier le Grand Prix 4* de Valence. 

Plus tout à fait une « U25 », la Française Félicie Bertrand (31 ans), a littéralement explosé au haut niveau cette saison en remportant notamment la médaille d'or aux Jeux Méditerranéens (et l'argent par équipe), elle a fait ses premiers pas en CSIO 5* et participera à son premier Longines Masters avec les chevaux de l'écurie Megret que montait auparavant Pénélope Leprévost, Sultane des Ibis et Chacco Rouge. Un sacré plongeon dans le grand bain ! 

Egalement un « rookie », ou presque - il a participé à son premier 'cinq étoiles' une semaine après le Longines Masters de Paris l'an dernier, le Normand Alexis Deroubaix a été sélectionné pour sa première saison à ce niveau dans l'équipe tricolore pour les Jeux Equestres Mondiaux de Tryon en septembre dernier. Il en est revenu avec le meilleur classement de l'équipe de France grâce à une brillante 9ème place individuelle avec son fabuleux cheval Timon d'Aure qu'il pilote à merveille ! Un favori pour le Longines Grand Prix du dimanche. 

Jessica Springsteen, du haut de ses 27 ans, fait également partie de cette jeune génération, ceci dit, la fille du boss a désormais déjà une bonne expérience du haut niveau puisqu'elle a remporté quelques Coupes des Nations avec l'équipe des Etats-Unis.

Toujours plus jeunes : le « rider's lab »

Les épreuves Masters Two et Masters Three regorgent encore plus de jeunes cavaliers. Parfois de bien plus jeunes. Ces épreuves, dont Christophe Ameeuw et EEM ouvrent grand les portes à ces jeunes talents, permettent à ces derniers d'évoluer dans le contexte d'une compétition 'six étoiles', sur des parcours construits par le même chef de piste : l'Allemand Frank Rothenberger, une des stars mondiales de cet art du design de parcours. Camille Condé-Ferreira est un peu la chef de file de cette génération « riders' lab », elle qui a su si bien réussir cette transition de la classe poney (où elle a été championne d'Europe) à celle de « grands chevaux » avec des résultats cette année en concours internationaux deux et trois étoiles ! Cette jeune classe sera confrontée à des cavaliers plus expérimentés comme la Belge Gudrun Pattet, habituée des cinq étoiles qui vient de remporter le Grand Prix Coupe du monde d'Helsinki le mois dernier. Dans cette division, on retrouvera également Guillaume Canet qui a promis qu'il essaiera à Paris de battre son propre record de saut en hauteur (1,80m) en participant à la Lido Masters Power où les cavaliers du Masters One tenteront de battre le record parisien de 2,00m !

En Masters Three, c'est assurément les trois enfants de Nicolas Canteloup, Anouk, Jeanne et Nicholas, qui seront sous le feu des projecteurs, opposés notamment à la fille du créateur des Longines Masters, Louise Ameeuw... La transmission, une des valeurs phares des Longines Masters !

 



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°306 du 14 Décembre


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre