- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Des équipages qui ne lâchent rien !


20/06/2019
    
Pour sa 35e édition, Saumur Attelage aura tiré son épingle du jeu malgré la multiplicité de compétitions simultanées (Vallenswaard, Bornem et l’Anjou) en proposant une bien belle affiche des équipes de France. Félix-Marie Brasseur, entraîneur national revient sur les performances des quatre derniers jours. Et bien que la France monte

Pour sa 35e édition, Saumur Attelage aura tiré son épingle du jeu malgré la multiplicité de compétitions simultanées (Vallenswaard, Bornem et l’Anjou) en proposant une bien belle affiche des équipes de France. Félix-Marie Brasseur, entraîneur national revient sur les performances des quatre derniers jours. Et bien que la France monte sur la plus haute marche du podium du CAIO4* devant la Suisse, le sang-froid l’emporte : « il faut absolument aller chercher encore des points en dressage et être plus rapides en marathon, avancer plus fort ».


Horse Single 3*


« Marion [Vignaud], elle est devant assez aisément. Mais en plus de gagner elle a vraiment fait de bons exercices. Le cheval donnait bien, elle l’a bien mené. Le couple est en forme et en plus il a deux chevaux qui peuvent fonctionner au même niveau, et ça c’est encore plus encourageant ».


La meneuse : « First Quality est la relève de Winston, mon cheval de tête. La saison 2019 lui est consacrée afin de préserver Winston, qui a actuellement 16 ans, qui ne sortira cette saison que sur trois événements. L’objectif est d’avoir le choix entre ces deux chevaux pour notre prochaine échéance au Championnat du Monde l’année prochaine à Pau ». 


Elle dresse à Saumur sous la barre des 50 (48.31).


Derrière, Claire Lefort avec Edward (55.04). Belle première impression, bon marathon, ils plantent la maniabilité, et finissent 4e Deuxième au classement final, la Néerlandaise Eline Houterman remporte marathon et maniabilité. Françoise Dubos est 3e.


Horse Pair 4*


« Les attelages à 2, c’était tous les jeunes attelages qui sont en préparation mais qui sont déjà prêts à rentrer dans l’équipe de France, dont Eve Cadi qui était ici la plus habituée, avec deux jeunes chevaux qui viennent très bien. Du beau travail, sans incident. C’est bon pour le futur, et que le futur soit cette année ou l’année prochaine, on n’en sait encore rien, mais ça se passe bien ».


Un dressage à 53.44 pour Eve Cadi, qui prend une envolée devant les autres équipages en dressage. Le marathon est très disputé et se joue sur 2/100e, c’est Frédéric Bousquet qui passe (90.12), devant Raphaël Berrard (90.14). Daniel Dimer est 3e (101.63). 


C’est la constance sur les 3 jours qui donne la victoire au nouveau binôme de l’IFCE. Raphaël Berrard, l’homme en rouge, meneur des Haras nationaux, associé à l’homme en noir, Ecuyer du Cadre, Sébastien Goyheneix. Les deux formateurs de l’IFCE, remportent la victoire (154.03). La seconde place très disputée revient à Eve Cadi Verna (2e-158.36), suivie de Frédéric Bousquet (3e-158.48).


Horse Four-In-Hand 4*


« Les attelages à 4 ont très bien travaillé, avec évidemment Benjamin Aillaud qui fait un très bon dressage, et qui a un gros problème dans l’obstacle n°1 avec un cheval qui rue, et qui repasse les jambes par-dessus une guide, ce qui n’arrive presque jamais. Ça prend beaucoup de temps et c’est difficile à remettre en ordre. Il a continué, ça fait partie de son caractère, et c’était la manière de continuer à prendre et à s’exercer pour la prochaine fois. Dans les autres obstacles, il fait des bons temps. Pour la maniabilité, il fait une balle dans le temps. Donc c’est pas mal.


Sébastien Vincent qui fait son premier concours, a très bien fonctionné et dans toutes les épreuves. Une balle dans le temps à la mania, ce n’est pas mauvais parce qu’on voit quand même qu’il y a eu beaucoup de fautes. 


Thibault Coudry allait très bien sur le marathon dans l’obstacle n°1 et dans le n°2 jusqu’à la dernière porte, et en allant bien et en élargissant et prenant toutes les précautions, il le fait tellement bien qu’il touche l’obstacle à l’extérieur et il est renversé, il se retourne et est éliminé. C’est dommage pour les points de l’équipe, mais c’est la vie. Ce dimanche, il fait un parcours correct dans le temps, donc il s’est très bien rattrapé. C’est un beau concours, c’est encourageant pour l’avenir.


Anthony Hordé a progressé en dressage, il a fait un marathon très propre, et il repasse à la 4e place au général avec une maniabilité correcte et dans le temps. Donc c’est vraiment du très très beau et j’espère que ça va continuer. »


En conclusion, trois meneurs dressent sous la barre des 50. L’Américain Chester Weber (43.85), le Néerlandais Bram Chardon victorieux cette année (43.98), et le Français Benjamin Aillaud (46.31). Un marathon qui se joue entre Bram Chardon (98.36) et le Belge Glenn Geerts (98.91), tandis que le peloton suit derrière avec le champion américain (106.87), le Suisse Jérôme Voutaz (108.49), et le Français Anthony Hordé (110.08). Une très belle maniabilité pour les équipages le dimanche, on sent sur le terrain que personne ne lâche rien. A saluer les performances de Thibault Coudry (1er), Anthony Hordé (2e).


Classement final : Bram Chardon (1er) NED. Chester Weber (2e) USA. Glenn Geerts (3e) BEL.


Autres catégories


Horse Single 2*


Magalie Aillaud truste les deux premières places avec son cheval Fandango (1er-138.63) et son autre, Atomo (2e-139.67). David Guérin est 3e (152.66). Avec Atomo, elle dresse à 58.28… Derrière ça suit à 65.66, et c’est encore elle… Le marathon idem, les deux premières places sont pour elle. Et en maniabilité, elle offre le seul parcours irréprochable. Bravo.


Horse Pair 2*


Stéphane Toujas (1er). 


Jean-Charles André (2e).


Pony Single 2*


Agnès Colly Garson(1er). 


Sabine Guérin (2e).


Pony Single 3*


La partie la plus disputée du week-end. Trois équipages dressent sous la barre des 60. Marjorie Gache (56.46). Emilie Morichon (56.87) et Anna Christmann (58.99). Les meilleurs performances du marathon sont signées par Bérengère Cressent et Céline Le Bihan. Marie Verna s’adjuge la maniabilité, devant Amandine Leblanc, Sophie de Longcamp, Pascaline Avril et Marjorie Gache.


Au final : Emilie Morichon (1er-145.74). Anna Christmann (2e-146.55). Marjorie Gache (3e-148.37). Marie Verna (4e-149.13). Amandine Leblanc (5e-149.82).


Pony Pair 3*


Jean-Frédéric Selle (1er) remporte la catégorie. Après un superbe dressage (47.58), il concède le marathon à Louise Fillon (2e), avant de reprendre la main le dimanche sur la maniabilité. Antoine Jeanson (3e).


Pony Four-In-Hand


Le Néerlandais Jan de Boer (1er) fait un tour de force et domine le sujet (144.02). A noter son dressage sous la barre des 50. Derrière (181.45), Caroline Pariat dresse à plus de 60. Jean-Charles Davoust (3e).


« Vers un championnat du Monde d’attelage à 4 à Saumur ? »


Les perspectives désormais pour Saumur Attelage avec son Président d’association, Jacky Guérin :


« On peut nous souhaiter un championnat du monde pour les 4 chevaux. Le directeur de l’attelage FEI était là justement pour voir un peu, et il insiste en disant « faut y aller, faut y aller ». Alors certes, mais il faut avoir les moyens financiers, et ce n’est pas tout simple. Si vous avez des partenaires ou des sponsors, il faut trouver entre 500 et 600.000€ supplémentaires. Ça ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval et c’est bien dommage vu le nombre de sabots que nous avions aujourd’hui. Cette année nous avions au moins 280 chevaux sur le site ».


Cette 35e édition ? « Le temps fort reste toujours le marathon, c’est impressionnant. Et le public ne se trompe pas, et les partenaires que nous avons viennent pour le marathon. Et puis il faut saluer le fait que nous ayons une équipe extraordinaire. J’ai la passion des gens qui m’entoure, des bénévoles, de l’humain. Hier, il y avait plus de 200 bénévoles sur le terrain, c’est tout dire non ?! »




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°319 du 4 Octobre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre