- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

CSO - Le Mans (72) - 24- 26 août : Clément Boulanger impose Uranus d’Omonville


13/09/2018
    
C’est le Manchois Clément Boulanger et le hongre de 10 ans Uranus d’Omonville (Muriesco du Cotentin), né chez Alexandre Lefèvre qui s’emparent de la victoire dans le Grand Prix Pro 1, battant 65 autres couples aux termes d’un barrage à 11, devant le Mosellan Fabrice Dumartin et un hongre allemand, Cannavaro, et le 3e, Arnaud Bourdois avec une jument sBs de 12 ans Angie du Pachis.
 , Habitué des concours de sauts d’obstacles, le Saumurois Edouard Chauvet aime aussi à concourir sur les plus prestigieux des concours complets.


Près de mille cinq cents engagés sur le concours de saut d’obstacles aux Bouleries Jump, cela n’a rien d’étonnant. Le Morbihanais Louis Bouhana va littéralement squatter les épreuves Pro 2 du week-end, remportant trois d’entre elles sur quatre : il gagne la première avec Am Star Chayottes, jument de 8 ans, fille de Quick Star par Carthago, 2e victoire sur 9 concours. Puis il monopolise les deux premières places de la Pro 2 du vendredi, 1er avec Romance Del Cabalero, fille d’Apache d’Adriers et 2e avec l’étalon né chez Fabrice Paris, Tibetin des Forets (Corland x Voltaire), le même qui s’imposera lors de la Pro 2 du lendemain. Seul le cavalier d’Eure et Loir Alexis Champion lui volera la place lors de la 3e Pro 2 avec une jument Kwpn de 9 ans, Ejetha (Warrant).


Mais l’épreuve Pro 1 ne sera pas pour lui : c’est le Manchois Clément Boulanger et le hongre de 10 ans Uranus d’Omonville (Muriesco du Cotentin), né chez Alexandre Lefèvre qui s’emparent de la victoire, à l’issue d’un barrage à onze participants, devant le Mosellan Fabrice Dumartin et un hongre allemand, Cannavaro (Con Cento), 2e et le cavalier d’Ile et Vilaine Arnaud Bourdois avec une jument sBs de 12 ans Angie du Pachis (Dollar Dela Pierre), 3e. Si Jean Le Monze rate le podium, 4e avec Urbin de l’Yserand, un fils d’Ephebe For Ever, Clément Boulanger prend la 5e place avec un autre cheval, la jument SF de 8 ans, Ancre de Chine, fille d’Ugano Sitte Par Rêve d’Elle. Dernier double sans-faute, Gérald Brault, cavalier de l’Ecurie Notteau, et Brazil 4, un étalon Oldenburg de 14 ans, fils de Baloubet du Rouet.


Très heureux, Clément Boulanger : « Une belle victoire pour Uranus d’Omonville en conclusion de ce week-end au Boulerie Jump - Pôle Européen du Cheval, le bai remporte avec brio le Grand Prix Pro1. Ancre de Chine n’est pas en reste et, elle aussi avec un double sans-faute, le suit à la 5e position ! »


Édouard Chauvet s’adonne aussi au complet


Installé dans une écurie qui compte près de 50 chevaux, Edouard Chauvet a la chance de compter parmi ses protégés un excellent cheval de concours complet. Alors au Pôle Européen du cheval, il profitait du concours de dressage pour le travailler sur une épreuve. « Vesubio, cheval qui appartient à son naisseur Jacques Nougier, va faire une grosse épreuve de complet en Angleterre dans 15 jours et comme son point faible c’est le dressage, je l’ai amené sur ce concours et je profite de l’autre concours en parallèle pour sortir mes chevaux de sauts d’obstacles dans les Grands Prix. C’est pratique pour moi d’allier les deux » expliquait Edouard.


« Avec ce cheval de 9 ans, l’objectif est de faire de bons classements en 3 étoiles et de voir ce qui peut se passer. Courir, pourquoi pas, des Coupes des nations avec l’équipe de France. Il est très performant. Il lui manque de l’expérience en dressage. Il faut qu’il progresse sur ce test cette saison car il pourrait être l’un des meilleurs chevaux du circuit ».


Pourtant adepte du triple effort équestre, Edouard ne renie pas son affection à l’obstacle : « Je préfère le saut d’obstacles et c’est pour cela que je ne suis pas toujours très bon en dressage. Le dressage, ça donne un peu de rigueur sur le travail de tous les jours pour les chevaux de CSO. Après ce sont deux disciplines qui ne sont pas comparables et compatibles car il y a la notion de présentation en dressage que l’on n’a pas en CSO, même si les mouvements de base sont les mêmes dans les 2 disciplines. À mon avis, la présentation est néfaste pour la locomotion, ce n’est donc pas bon pour les chevaux de CSO, puisque l’on recherche le galop » analysait le cavalier qui fait une bonne saison à l’obstacle. « J’ai les objectifs de courir des GP deux étoiles et pourquoi pas le 3 étoiles en fin d’année de Montpellier avec Tino de Gree. C’est un beau projet, tout comme cette échéance en complet, à Blenheim qui me réjouit aussi ».




A lire aussi : Pays de la Loire



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°302 du 14 Septembre 2018


je m’abonne !  je lis

  • Marion Modolo Zanotelli/Rock'N Roll Semilly
  • Virginie Lefebvre/Diamond's Dream
  • Virginie Lefebvre/Diamond's Dream
  • Thomas Rousseau/Up To You
  • Thomas Rousseau/Up To You


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre