- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

CSI 5* Saut Hermès : Prix GLEvents: Julien Epaillard & Cristallo A LM


18/03/2017
    
Dans le Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux c’était avec Quatrin de la Roque-LM, début mars au CSI 4* de Dormtmund (All) c’était avec Cristallo A*LM, Julien Epaillard a les chevaux qu’il faut où il faut !  Pour cette deuxième journée de compétition au Saut Hermès, samedi 18 mars, le public parisien a pu voir de quel bois il se chauffe dans cette épreuve de vitesse qualificative au Grand Prix de dimanche, qu’il remporte avec le fils de Casall, qui avale avec aisance le parcours en 59’’28, devant n°1 mondial Daniel Deusser et Equita Van’t Zorgvliet (60’’51) et Simon Delestre/Hermès Ryan, qui a pourtant longtemps cru à sa victoire... Très beau double sans-faute du couple Pénélope Leprévost Ratina d’la Rousserie dans l'épreuve par couple à 1,60m. Revue de détails.  

Ils ne seront que neuf à déjouer les pièges concoctés par le chef de piste Franck Rothenberger. Leader dès le
début de l’épreuve avec un chronomètre de 61’’30 sur Hermès Ryan (Hugo Gesmeray), le cavalier partenaire
d’Hermès, Simon Delestre, devra céder la victoire au provisoire au n°1 mondial Daniel Deusser et sa jument belge
Equita Van’t Zorgvliet (Cassini), qui baisse le chrono à 60’’51. Mais c’est sans compter la détermination du dernier
cavalier français à s’élancer, Julien Epaillard, qui fêtera ses quarante ans cette année. Associé à son diable de
Holsteiner de 13 ans, Cristallo A LM. C’est avec une aisance impressionnante que le couple déroule l’unique
parcours parfait sous la barre des 60 secondes. Une deuxième victoire pour le couple, déjà vainqueur du Saut
Hermès en 2015 (avec Amy Graham (AUS)).
Julien : « Je n’avais pas vu le parcours de Daniel Deusser. J’avais vu celui de Simon Delestre et de Bosty, qui était
très rapide. J’ai essayé d’aller vite sans trop demander à mon cheval en début de tour. Beaucoup de cavaliers ont
payé leur excès de vitesse sur la fin de parcours, car pour un barème A au chronomètre, il était assez long avec 13
obstacles. Cristallo A LM est très compétitif sur ce type d’épreuve à 1m50 - 1m55. C’est là où il est le meilleur.
C’est un concours qui lui réussit bien. Il règne ici une ambiance particulière et très plaisante, avec un public composé de connaisseurs et aussi de novices. »

CSI 5* : Le Saut Hermès, 1,60m par couples : Ahlmann et Andersson

L’une a la fraîcheur de ses 25 printemps et l’envie de rivaliser face aux meilleurs mondiaux, l’autre a
l’expérience et le dossard du n°3 mondial. La Suédoise Petronella Andersson et l’Allemand Christian
Ahlmann se sont imposés sur l’épreuve en couple à 1m60. Associée à Ivoor van’t Paradijs, un jeune hongre belge de 9 ans, Petronella Andersson, qui était déjà venue sous la verrière du Grand Palais pour les Talents Hermès (-25 ans), fait un magnifique sans faute en première manche. Mais à la différence de son coéquipier du jour, Christian
Ahlmann, elle ne parvient pas à récidiver l’exploit sur le second tour. Le n°3 mondial signe le double
parcours parfait avec son étalon Colorit.

Avant-dernier à s’élancer, le duo a dû attendre le passage des leaders au provisoire : Pénélope Leprévost et
Rolf-Göran Bengtsson. Double sans-faute, le couple Pénélope Leprévost Ratina d’la Rousserie était
espérait à raison s’imposer pour la 4e fois sur ce Saut Hermès (2010, 2013 et 2014). Malheureusement, une
barre de son coéquipier suédois sur Clarimo Ask les prive de la victoire, et les relègue à la quatrième place.

« On est très heureux, on ne s’attendait pas à gagner, explique Christian Ahlmann. On a dû attendre le
tout dernier passage. On ne pouvait pas prévoir une faute de Rolf-Göran Bengtsson. C’est vraiment une belle
victoire ! ».
« C’était une épreuve très excitante. Je suis très heureuse d’être là et d’avoir fait équipe avec un
grand cavalier comme Christian ! J’adorais déjà ce concours en étant venue pour l’épreuve des moins de 25
ans, mais là, c’est vraiment génial ! » se réjouit Petronella Andersson.

Le podium de cette épreuve est complété par deux autres binômes à 4 points. La Finlandaise Juulia Jyläs sur
une jument de 9 ans Courage T Z et le Belge Olivier Philippaerts sur H&M Legend of Love (Landzauber) sont
deuxièmes. La Française de 25 ans, nièce du champion olympique Roger-Yves Bost, Margaux Bost, sur l’étalon sBs
As de Papignies (Kashmir van Schuttershof) et le n°1 mondial Daniel Deusser (ALL) sur Clintop 2 montent
sur la troisième marche du podium. 

Les Talents Hermès, un duo gagnant 

Ce n’est pas un mais deux hymnes qui ont résonné sous la verrière du Grand Palais, samedi 18 mars à 10h00,
pour l’épreuve d’ouverture de cette deuxième journée de compétition : les Talents Hermès. L’Italien Emanuele
Massimiliano Bianchi (22 ans) sur Zycalin W et la Suédoise Evelina Tovek (24 ans) sur Quiara M, ont tous les deux
franchi la ligne d’arrivée avec le même chronomètre de 40’’44. Une première participation au Saut Hermès
couronnée de succès pour nos champions du jour.

« C’était un parcours juste pour les chevaux, avec beaucoup de barragistes, explique le Champion d’Europe junior
2013. Je n’ai pas été aussi vite que je l’aurais souhaité. Ma jument Zycalin est très rapide et j’aurais pu faire mieux. Mais heureusement ça a suffi. Nous sommes très heureux ma sœur Matilde Giorgia et moi d’avoir été invités à participer aux Talents Hermès. J’ai toujours regardé les épreuves du Saut Hermès à la télévision. Pour moi, c’est l’un des plus beaux concours ! »
A 24 ans, Evelina Tovek devait prendre tous les risques pour égaler le chronomètre fixé par l’Italien à l’uniforme noir et rouge. « Quiara a très bien sauté. Ce n’est pas une jument rapide habituellement, mais aujourd’hui elle était super et de bonne humeur. On a réussi à égaler le meilleur chronomètre et l’emporter ! Je suis très heureuse ! » Sur les 20 cavaliers de moins de 25 ans au départ, issus de 10 nations, 14 couples avaient réussi le parcours parfait qualificatif pour le barrage de cette épreuve à 1m45. Sur les 7 couples double sans faute, la Britannique Jessie Drea, vainqueur la veille des Talents Hermès, est le deuxième meilleur chronomètre. Elle montre qu’elle est à l’aise sur cette piste parisienne en montant à nouveau sur le podium sur Mullaghdrin Touch the Stars (40’’84). Quatrième et dernier couple en sous la barre des 41 secondes, l’Irlandais Eoin McMahon se classe 4e sur Baloukira (40’’88). Tous les deux au barrage, les Français Joanna Parkinson sur Golden Magic C et Edward Levy sur Starlette de La Roque, se classent respectivement 7e (sans faute en 44’’52) et 13e (10 points).

http://results.scgvisual.com/2017/hermes/index.html



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°280 du 28 Avril 2017


je m’abonne !  je lis

  • Véronique Réal/Seashore
  • Ugo Provasi/Rafal de l'Eden
  • Thomas Carlile/Opium de Boisy
  • Thomas Carlile
  • Sophie Meauxonne/Verdi


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre