- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Charlotte Slosse : « une sélection pour les Europe »


08/06/2019
    
Charlotte Slosse, déjà médaillée à poney, vainqueur hier vendredi 7 juin d’une épreuve à Cannes, nous présente son piquet, ses objectifs : «  J’ai 14 ans et j’habite dans le Var. Je monte chez moi dans le domaine de Xantos. L’année dernière c’était compliqué de m’organiser entre l’école et les concours. Cette année, j’ai commencé les cours par correspondance au CNED. Tout est beaucoup plus simple, je travaille toute la matinée et je monte entre quatre et six poneys l’après-midi ».

. Comment as-tu commencé l’équitation ?
« Quand j’étais toute petite, j’ai commencé un peu comme tout le monde par des balades et j’ai eu ma première ponette vers huit ans. C’est à ce moment-là que j’ai participé à mes premiers concours et j’ai adoré. Ensuite, j’ai naturellement continué et je n’ai jamais arrêté ».

. Uzel de Kens fait forte impression. En plus d’être magnifique, il est très performant. Peux-tu le présenter et nous raconter votre histoire ?
« Uzel a 11 ans. Déjà sans parler de sa grande qualité et de son aisance sur les barres, c’est un cheval extrêmement attachant. Il est étalon mais très calme : c’est ce qui lui donne ce côté super attachant. On s’entend déjà très bien. En concours on fait plutôt de bons résultats. Notre objectif ensemble : les championnats de France Cadets (1.30m) et potentiellement sauter les juniors l’année prochaine. Je suis sûre qu’il a toutes les qualités requises pour suivre ce circuit. Enfin, nous avons la grande chance d’en être propriétaires ».

. Comment te sens-tu ici au Global Champions Tour de Cannes ?
« Mon père a cherché des sponsors parce qu’on a besoin d’une aide financière pour entrer dans ce genre de compétitions. Cannes est vraiment un superbe concours, la piste est belle et il y a une bonne ambiance. Tous les ans je viens regarder les belles épreuves et le fait de se retrouver de l’autre côté du rideau est quelque chose de spécial, surtout que pour l’instant tout se passe pour le mieux. (à l’heure où nous écrivons ces lignes, Charlotte se classait deuxième et remportait les 1.25m et 1.30m du CSI 1*). C’est une expérience dont je me souviendrai. En plus Uzel se sent très bien, il est à l’aise et préfère de toute façon quand il y a un peu d’ambiance » !

. Parle-nous de tes poneys ?
« 
Rubis d’Epuisay est le poney avec lequel j’ai commencé et qui m’a emmenée jusqu’au sommet. J’ai fait mon premier championnat à Lamotte avec lui en Poney 2, d’ailleurs nous sommes quatrièmes. Il m’a permis de disputer mes premiers Grands Prix Excellence et étapes du PJT (Pony Jumping Trophy se déroulant sur les étapes FEI Coupes du Monde). Boticelli de Rohan est quant à lui arrivé aux écuries quand il avait 6 ans. Je l’ai formé notamment dans les épreuves des 7 ans. Nous sommes champions de France en As Poney 2D. Cette année je le sors en Grand Prix Excellence et nous visons les Championnats de France. Pour finir, j’ai Up le Ti’Wan que je sors sur les plus gros concours : CSIOP et Grand Prix Excellence. Cette année j’étais beaucoup plus sur les concours poneys. C’est vrai qu’on est souvent en déplacement mais on arrive toujours à s’organiser ».

Le Papa de Charlotte raconte sa rencontre avec Uzel : "Après les championnats de France 2018, nous sommes partis faire un petit périple de 3 000 kilomètres en deux jours pour essayer différents poneys qu’on voulait nous présenter. En Bretagne, je connaissais l’élevage de Kens, où est né Uzel. Il est situé dans le Morbihan, près d’Auray. Je l’avais repéré il y a quelques années. Il a gagné les 6 ans à Fontainebleau, et il a été à Lanaken alors forcément on le suivait comme ça mais je n’avais jamais imaginé l’acheter. Et puis j’ai eu le réflexe d’aller faire ce détour pour le faire monter par Charlotte. L’essai ne s’est pas déroulé dans des conditions optimales : nous n’avions qu’un seul obstacle pour sauter…  Mais tout de suite on a trouvé le cheval super et on a trouvé un super arrangement. C’est une belle histoire !"

. Ton piquet de chevaux est à vendre ou destiné à te permettre de faire du sport ?
« C’est l’éternelle question. Pour l’instant, l’objectif est le sport. S’il n’y avait que moi, je les garderais tous ! (rire) Ce qui est certain c’est qu’il faudra faire un choix, je ne peux pas tous les garder aux écuries. Nous n’avons pas encore fait de plan pour le moment alors j’en profite un maximum ».

. Tu as récemment débuté une nouvelle collaboration avec Tony Condé-Ferreira...
« Avec Tony, notre collaboration est toute nouvelle. Dès le début, nous nous sommes très bien entendus. La première fois qu’il m’a coachée en concours, j’ai fait de très bons résultats. C’était à Fontainebleau, je suis deuxième dans le CSI U25 1.35m et quatrième avec mon poney le même week-end. Tony m'aide beaucoup parce qu’il a dès le début repéré mes petits défauts. De toute façon pour moi un regard extérieur est indispensable ».

. Tes objectifs à court terme ?
« L’objectif de cette année est de faire un bon Championnat de France Poney. Suivant nos résultats, j’espère être dans la sélection pour les Europe. En tout cas, je crois au potentiel de mes poneys ».

Recueilli par JBO



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°315 du 21 Juin 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre