- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

Championnat d’Europe Complet : Ingrid Klimke/Hale Bob et l’Allemagne en or


12/09/2019
    
L’Allemagne est championne d’Europe, et le mérite amplement, la Grande-Bretagne est vice-championne et c’est la Suède qui remporte le bronze. La France est 4e. Immense déception pour les Français, qui n’ont pourtant aucunement à rougir de leur championnat. Ingrid Klimke, tenante du titre avec le même cheval, Hale Bob, récidive en grande championne qu’elle est. Elle bat Mickaël Jung et fischerChipmunk FRH, médaille d’argent et c’est le jeune Irlandais Cathal Daniels, 23 ans, qui est en bronze grâce à Rioghan Rua. Trois Français sont dans les dix premiers. Mais « La déception prime ».


Acte I : Trésor Mail


L’Acte I se joue le 22 août et fait l’effet d’une bombe : Trésor Mail, monture de Sidney Dufresne a présenté un hématome sous un genou lors du stage de préparation de l’équipe de France, et sera retiré de la sélection par prudence. Le champion olympique Karim-Florent Laghouag et son Anglo-Arabe Punch de l’Esque le remplacent au pied levé.


Acte 2 : 4e au dressage


C’est sans surprise qu’à l’issue du premier test, le dressage, « Maître » Michaël Jung et le fils de Contendro, FischerChipmunk FRH prennent la tête au provisoire de ces championnats d’Europe de concours complet. Sa compatriote Ingrid Klimke est 2e avec Hale Bob, la Britannique Laura Collett/London 52 3e, Thibaut Vallette et Qing du Briot*ENE-HN, 4e. Les Britanniques sont 2e, suivis des cavalières belges qui réalisent une excellente opération. La France est 4e au provisoire. 


Acte 3 Cross : 6 sans-faute, 3 maxi


Quelle équipe ! Six sans-faute sur six, cette équipe a fait un sans-faute tonitruant lors du cross qui lui octroie le bronze au provisoire, derrière la Grande-Bretagne en Argent (à moins d’un point des Bleus) et l’Allemagne en Or (à 15 points). 


A titre individuel, Thibaut Vallette LCL et Qing du Briot*ENE-HN remontent à la 3e place, et Christopher Six la 7e avec Totem de Brecey. 


Le parcours de cross était composé de grandes galopades à travers champs et forêts, d’énormes dénivelés précédaient des gués à aborder avec une extrême prudence, comme en témoignent les 11 chutes, sans gravité dont celle de Laura Collett, 3e au provisoire, qui donnera sa place à Thibaut. 


Le champion olympique Karim-Florent Laghouag et son Anglo-Arabe Punch de l’Esque ouvraient le parcours, mais ce couple-là se connaît par cœur : ils ont écumé tous les championnats du Monde ou d’Europe depuis 2012 et viennent de remporter le Complet du Pin. C’est gonflés à bloc qu’ils parcourent, d’un très bon rythme, le plat, et avec aisance qu’ils franchissent les obstacles. Beau maxi. Son couple complice olympique, Thibaut Vallette LCL et Qing du Briot*ENE-HN ne pouvait pas faire moins. Deux maxi ! L’accueil à l’arrivée est à la mesure de la performance.


Le jeune Alexis Goury et son SF Trompe l’Oeil d’Emery, médailles d’Or par équipe jeune cav’ en 2016, ont tout de champions : ils nous le prouvent lorsque le cheval trébuche en réception sur le 2e gué, déséquilibre Alexis qui se rétablit magnifiquement. Et ils repartent ! Ils ne prendront que 2’’ de temps dépassé. Nicolas Touzaint, enfin à nouveau en équipe de France et Absolut Gold*HDC, c’est le multi-médaillé et un novice de 9 ans. Mais ce jeune cheval exécute un maxi magistral, solide, fiable, très impressionnant. Enfin un cheval olympique pour Nicolas ? 


En individuel, Jean-Lou Bigot, 53 ans, est également un vieux briscard de la discipline, depuis l’Argent par équipe remporté aux JEM de Rome en 1998. C’était avec Twist La Beige*HN. Associé ici à Utrillo du Halage, qu’il a formé depuis ses 5 ans, c’est la confiance entre eux qui va jouer, et malgré un déséquilibre sur le gué, c’est un beau sans-faute final.


Christopher Six et le gris Totem de Brecey, avec une belle amplitude au galop réalisent un parcours fluide pour leur première participation en championnat, seulement en retard de 2 secondes. Ils sont 7e.


Rien n’est joué ! Ce cross décime l’équipe belge (7e), réduit l’équipe néerlandaise à un seul cavalier (2 chutes, un abandon). Belles prestations des Italiens en particulier, qui remontent de la 6e à la 4e place, et des Suédois qui, de 8e, sont 5e, devant les Irlandais. Maintenant, y’a plus qu’à transformer l’essai ! 


Acte 4 : la fin du rêve


Samedi soir après le cross la France s’était mise à rêver. Si peu d’écart entre les individuels, Thibaut Vallette sur le podium, la France dépassant l’Angleterre, la France en Argent. Ils avaient si bien géré les Bleus. Cette magnifique équipe qui venait de nous faire vibrer, 6 sans-faute, 3 maxi, c’était magique. La France allait remporter la médaille qu’elle avait ratée en saut d’obstacles. D’accord, un cross à 20 maxi, cela faisait un peu léger pour des Europe. Mais les couples avaient tellement fait montre de détermination, de talent, le jeune Alexis Goury et Trompe L’œil acrobates, Nicolas Touzaint de retour enfin en équipe, avec ce p’tit jeune de 9 ans, frais comme un gardon, Absolut Gold*HDC, « l’or absolu », et les deux autres champions olympiques.


Oui mais cela c’état hier. Quel exercice difficile et passionnant à la fois, le concours complet. Pour l’équipe de France, après l’exaltation, ce fut un dimanche noir. Trompe l’Oeil d’Emery va en « prison » après son premier passage devant les vétérinaires. L’équipe choisit de le préserver et ne le représente pas. Restent trois cracks, trois cavaliers champions olympiques, même si Absolut Gold HDC manque d’expérience. On y croit.


Ils ne sont plus que 54 à disputer le dernier test. Jean-Lou Bigot et Utrillo du Halage, en individuel, sont les premiers. Ils se connaissent par cœur mais c’est leur premier championnat. Le fils de Kara du Halage est frais, il répond bien, c’est le sans-faute. Magnifique pour ce jeune couple ! Mais Punch de l’Esques, le champion du Complet du Pin, plus fatigué qu’il n’y paraît, sous la selle de Karim, manque de rebond, c’est 8 points. La douche froide. Plus d’erreur possible. Les Allemands enchaînent les sans-faute, les Italiens fautent, et beaucoup, les Suédois sont sans-faute, avant le passage de Nicolas et son jeune fils mi Trakehner. mi Pur-Sang Absolut Gold*HDC. Et l’on retrouve la maîtrise Touzaint, il ne faiblira pas. Quel sourire, et ce point levé après leur sans-faute ! C’est vrai, la France n’a qu’un point trente d’avance sur les Suédois mais qu’importe. Thibaut Vallette est présent avec son gagnant olympique Qing du Briot *ENE-HN. On n’a rien à craindre. Hé bien si. Piggy French faute avec Quarrycrest Echo, la pression est énorme. Christopher Six, en individuel, avec le fils de Mylord Carthago, Totem de Brecey perd une rêne mais c’est un sans-faute ! On le savait. On est imbattables. La médaille est proche. Laquelle ? L’Argent ou le Bronze ? Le jeune Irlandais de 23 ans, Cathal Daniels et Rioghan Rua sont sans-faute, mais qu’importe. Oliver Townend le pilier britannique est fautif avec Cooley Master Class, c’est l’Argent. 


On attend le couple olympique de Rio. Qing du Brio*ENE HN est frais, souple, délié, Thibaut Vallette maîtrise, cela semble facile. Mais c’est la faute. Incompréhensible. On n’y croit pas. Les Français sont sonnés. On a perdu deux médailles possibles, l’Argent par équipe et le Bronze en individuel. Les Suédois passent devant. 


C’est sonnés que les Français regardent le magnifique parcours de la championne en titre, l’Allemande Ingrid Klimke et le Oldenbourg Hale Bob, deuxièmes depuis le dressage, au cross parfait. Lorsque rentre en piste le King, Mickaël Jung, tous se disent que c’est plié. Il est à nouveau champion d’Europe. Et c’est l’impensable, le King faute sur la palanque. Lui aussi cède à la pression. Il donne l’Or à Ingrid. Quel sport ! Sur la troisième marche, c’est le jeune Irlandais Cathal Daniels et Rioghan Rua, qui offrent une médaille à sa nation, 6e.


C. Robert




A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°318 du 13 Septembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre