- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

CDIO 5* : Les Britanniques à Compiègne


29/05/2019
    
Un spectacle technique et artistique, une ambiance conviviale et une météo clémente malgré les prévisions annoncées… tout était réuni pour les meilleurs athlètes de la planète et les spectateurs qui s’étaient donné rendez-vous à Compiègne. Les quatre cavaliers d’outre-Manche ont tout mis en œuvre pour emporter la victoire, devant la Suède et les États-Unis. 
 , 


Tandis qu’en individuel, Gareth Hughes sur Classic Briolinca (GBR) et Emmelie Scholtens sur Desperado (NED) remportent respectivement le Grand Prix Spécial et le Grand Prix Freestyle du CDIO 5*.


L’équipe britannique a ancré son avance lors du Grand Prix Spécial 5*. 3e de cette même épreuve en 2018, 5e du Grand Prix au final, c’est Gareth Hughes qui a mis tout le monde d’accord, passant même devant les leaders de la veille Patrik Kittel et Carl Hester. Avec sa Classic Briolinca, il déroule une reprise notée à 77,170 % laissant les deux autres marches du podium au Suédois qui montait une Well Done de la Roche CMF (75,638 %) et à son meneur d’équipe associé à Hawtins Delicato (75,319 %).


Côté français, les performances ont été en demi-teinte sur ce deuxième test, Arnaud et Anne-Sophie Serre se classent respectivement 11ème et 12e avec Ultrablue de Massa (68,319 %) et Vistoso de Massa (67,766 %).


A la suite, le Grand Prix Freestyle du CDIO 5* FEI Nations Cup, toujours fascinant pour le public amassé dans les gradins, a offert son lot d’émotions. Des rythmes modernes et parfaitement travaillés, des notes qui dépassent les 80%, des spectateurs qui s’enflamment et une équipe anglaise qui tient la pression pour emporter la seule étape française de la Coupe des Nations devant la Suède et les Etats-Unis.


En individuel, la Néerlandaise Emmelie Scholtens, 8e lors de la finale Coupe du Monde le mois dernier, a franchi la barre des 81 %. Son sublime étalon noir Desperado s’est envolé sur cette épreuve artistique en musique et le couple a obtenu la note de 81,585 %. Helen Langehanenberg (GER) termine donc 2e avec Damsey FRH, s’offrant une prestation jugée à 80,775 %, alors que l’ultra-sympathique Américaine Shelly Francis sur Danilo se classe 3e (79,610 %).


La tricolore Morgan Barbançon Mestre, 8e du Grand Prix a réalisé la deuxième meilleure performance depuis son association avec Sir Donnerhall II OLD. Le duo s’installe à la 5e place avec la note de 76,240 %. Sa coéquipière Stéphanie Brieussel sur Amorak finit 15e en 67,620 %.


Les cavaliers du CDI 3* ont déroulé leur Grand Prix Spécial aux couleurs du partenaire Suez. Déjà aux honneurs du Grand Prix et alors qu’elle disait qu’elle devait encore améliorer certains points, l’élève du maître Patrik Kittel, Malin Wahlkamp-Nilsson, s’est à nouveau illustrée avec Eddieni faisant cette fois l’unanimité auprès des juges. Avec la note de 72,936 %, elle devance la Française Charlotte Chalvignac/Lights of Londonderry très proche des 70 % (69,957 %) et le Belge Jeroen Devroe/Eres DL (69,191 %).


Chez les plus jeunes, Lara van Nek (NED) a laissé peu de chances à ses adversaires avec quatre victoires en trois jours. Enfin, c’est l’Anglaise Rebecca Swain qui a conclu le Prix Eurovia des Jeunes Cavaliers, emmenant Bon Jovi en musique vers le pourcentage de 73,717 %. La Française Capucine Noël avec Soleil Noir vom Rosenhof (73,433 %) et l’Américaine Callie Jones en selle sur Don Philippo (73,042 %) la suivent de près.


Encore une sublime édition des Internationaux de dressage de Compiègne qui aura ravi les 200 cavaliers engagés et rendu fier l’organisateur, l’association Compiègne Équestre. Monique Marini, Présidente, conclut : « Cette édition 2019 est la continuité de ce que nous avons construit depuis plus de 10 ans. Les cavaliers sont bien accueillis avec des pistes de qualité, des boxes confortables, une restauration haut de gamme, ce qui est très important pour que les athlètes travaillent correctement. La convivialité est très bonne, c’est un de nos points d’honneur. Pour l’avenir, nous souhaitons continuer à nous développer comme cela, conserver les catégories jeunes à côté des 3* et 5*, pour qu’ils s’imprègnent d’un contexte international de haut niveau. Nous avons eu du grand sport et de belles émotions cette année et nous avons déjà hâte d’être à l’édition 2020 ! »



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°318 du 13 Septembre 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre