- Toute l’actualité du cheval et des sports équestres

AG du Groupement des Eleveurs Ste-Mère-Eglise : au coeur de l'Oecuménisme équestre


14/03/2019
    
Vendredi 1er mars, se tenait à la Mairie, l'Assemblée Générale du Groupement des Eleveurs. Une association  qui tord  le cou  au procès que l'on fait, souvent à juste titre, au Normands de ne pas être en capacité de jouer collectif. Fort  de soixante dix adhérents, cette association a vu le jour voilà une bonne vingtaine d'années avec la réalisation, par la Communauté de Communes d'un complexe équestre à Ravenoville . Vendu depuis à un trio de professionnels composé de Sébastien Tence, Frédéric Messirel et Anne Vernet, l'établissement accueille régulièrement les activités du Groupement. 

Certainement rare sur le territoire national, unique en Normandie, le Groupement des Eleveurs de Sainte-Mère-Eglise rassemble dans un terroir que l'on a coutume d'appeler le "Triangle d'or", une densité d'éleveurs d'exception dont le nom des chevaux qu'ils ont fait et font naître n'a cessé et ne cesse de résonner  sur toutes les pistes du monde: Les Tame, Brekka, de l'Isle , du Thot, d'la Rousserie, Belmanière, Utah etc....

Outre cette position d'excellence, l'association présidée par Jacques Hamel met sur pied de nombreuses actions de mutualisation de moyens, de service, de commercialisation et de cohésion qui en font un exemple  qui, s'il se vulgarisait, donnerait à la filière le dynamisme qui lui fait parfois défaut. Il est d'ailleurs intéressant de noter que chaque année, des éleveurs d'autres régions au gré d'attaches qui se créent adhèrent au Groupement normand.

Un bilan 2018 positif pour une année 2019 ambitieuse

Ambitieuse avec, bien entendu,  le réalisme qui caractérise les "Gens d'ici" dans le Cotentin.

 Dans son rapport moral, Jacques Hamel passait en revue les différentes actions menées au cours de la saison.

Les " Journées radio" conduites par le vétérinaire Vincent Brûlé dont le coût est de  85€ TTC pour 6 clichés  ont accueilli un cinquantaine de chevaux  au cours de  6 demi journées.

Les 2 journées de concours de foals en ont rassemblé 50. Le Président note que 75 personnes avaient participé au repas autour du gigot grillé dont la convivialité avait permis la vente de quelques sujets.Plus de  70 chevaux se sont présentés au concours local de 3 ans.  ( NDLR : Concours organisés par Cheval Normandie) L'activité commerciale a été marquée par une visite de la Garde Républicaine  qui après avoir sélectionné 14 chevaux en a acquis 6 dont 2 se sont déjà mis en évidence sur les pistes de concours.La session de ventes connue sous le label " Ventes de Ravenoville" a permis que parmi les 39 chevaux présentés ,13 changent de main . A ce sujet, Jacques Hamel précise qu'en amont l'excellence du travail de vidéo et de photo a été un atout.

A la suite de cela, Jean-Paul Chauvin, affixe de Tivoli, dressait le bilan financier. En préambule, il rappelait que le voyage organisé pour le Global Champions Tour de Chantilly avait rassemblé 52 personnes et s'était déroulé dans le " bien vivre" qui caractérise l'association. Après avoir passé en revue le détail des différentes  actions de terrain et en particulier l'opération "Saillies"  qui permet aux adhérents, selon certaines conditions, d'obtenir des ristournes sur le prix des saillies auprès de plusieurs étalonniers, il annonçait un résultat annuel  global de 2332€  qui s'ajoutent à la cagnotte de 12190€. 

Jacques Hamel passait alors  à la déclinaison des projets pour 2019. Les Journées radios sont reconduites, l'opération " Saillies" aussi. Les ventes auront lieu le 9 novembre alors que le poulains seront vus le 19 juillet et les 3 ans le  10 octobre.

Après une expérience très enrichissante en 2015 à l'occasion des Championnats d'Europe le Groupement de Sainte-Mère souhaite de nouveau se rendre à Aix la Chapelle qui cette année aura la France pour pays hôte. Enfin, Jacques Hamel annonce  que la Région Normandie par le biais du conseiller régional Hubert Lefèvre vient d'accorder une aide de 1500€ sur les 3900€ que vont coûter le remplacement de tables et de chaises ainsi que la réalisation d'un obstacle.

L'Heure des récompenses

Avant le podium, Claudie Blandamour, secrétaire,  à énuméré les nombreuses performances des uns et des autres : la  récente 2ème place de l'équipe Bandro Boy de Béthune ( Sandro Boy ) à Daniel Dormaels et Ascot des Vaux ( Diamant de Semilly) à Georges Lepetit dans le Grand Match du salon des étalons . La présence de Diego Tame et Diego de Blondel a été remarquée.  En concours complet, Figaro de Longa (Toby de Longa) à Alain Maréchal, 5ème du Championnat des AA au Mondial du Lion d'Angers. Le podium du Championnat de Normandie de Vitem Eternam (Elliot du Gué) avec Philippe Ledunois né chez chez l'indestructible Bernard Brohier. Le diplôme d'enseignant et la 2ème place de Sébastien Tencé avec El Diarado d'Euskadi ( Diarado) dans les 4 ans à Fontainebleau. Les belles performances des "Trio"  Apollon et surtout Vauban de Jean-Luc, Baptiste et Germain Moulin. Vauban monté par Alberto Zorzi vient de terminer 3ème d'une 140 à Oliva. Betty de Vaudival  (Old Chap Tame) née chez Jacques Hamel en vue en Italie avec Stefano Sacchi, Volga de la Croix et Ludovic Tripon lauréats à Dinard, les Blondel à Abu Dhabi et Royan, Illyana du Jaolas à Jean-Louis Schulltess, championne de France des foals femelles jeunes, enfin et non des moindres, Viking d'la Rousserie et Quabri de l'Isle lequel Quabri vaut à son naisseur le sage Etienne Poisson d'être labellisé dans le quinté des meilleurs éleveurs du monde.

A ces performances  en saut d'obstacles sachant que le terroir de Sainte-Mère est aussi celui des trotteurs avec  en particulier l'écurie Levesque on note les deux succès récents à Vincennes de Gigi de Vaudival appartenant à Jacques Hamel. S'il fallait parler de aussi de l'éclectisme des ces éleveurs, le  pétulant Homère Legoupil ( Naisseur de Vondéen et de nombreux Saint-Martin) nous rappelait au cours de l'excellent buffet servi à l'issue de l'AG que voilà 30 ans, il avait remporté le Grand Steeple de Craon avec un cheval dont il a conservé la souche avec 1 poulinière. 

Le podium

Pour annoncer et commenter le podium, le Président Jacques Hamel avait eu l'amabilité de convier Equin normand à le faire . C'est dans ces conditions que Jean Bougie a eu le plaisir de citer l'un après l'autre les 3 lauréats sans aucune hiérarchie.

Sultane des Ibis née    chez Marie-Christine et Michel Djindjian, vainqueure du GP5* de Bordeaux avec Félicie Bertrand * Récompense remise à S. Tencé qui monte des chevaux des Ibis.

Ulloa du Trèfle née chez Evelyne et Aymeric Meyrand 6ème du GP5* de Bordeaux avec Nicolas Deseuzes.

Ulane Belmanière née chez Claudie Blandamour  montée par Simon Delestre, classée régulièrement depuis l'automne d'abord dans les CSI4* du Maroc puis dans les Coupes du Monde CSI5* de Bâle, Stuttgart, Malines et Amsterdam.

(Avec l’aimable collaboration de Jean Bougie pour Equin Normand)



A lire aussi : Actu Nationale



Publicité



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires. Devenez membre ou connectez-vous



Aucune réaction postée pour le moment. Soyez le premier à réagir à l’article.


Journal Le Cheval n°313 du 17 Mai 2019


je m’abonne !  je lis

  • Didier Dhennin/Eglantine du Pouler (PSV)
  • Yannick Dirou/California
  • Fabrice Lucas/Dandy de la Cour
  • Marie Boucanville/Cher Epoux
  • Thomas Carlile/Commando


Newsletter

Ne perdez pas le fil de l’actualité équestre